Ça fait déjà bientôt 1 an que Macron nous a annoncé qu’on allait être confiné, et, depuis, on s’en est payé des discours, des allocutions, des interviews et des conférences de presse. On va pas vous mentir, comme on s’emmerdait un peu pendant le passage de Castex d’hier, on s’est dit qu’on allait classer toutes ces interventions dont on se souvenait. Globalement, c’est toujours de la grosse daube, mais on remarquera que les interventions de Macron étaient quand même un peu plus quali que celles du Premier Ministre.

1. L'allocution de Macron du 16 mars 2020

Ce qu’on y a appris : Qu’on était confinés « pour 15 jours ». A la dure. Mais on va l’avoir ce virus, parce qu’on est un peuple fort.

Phrase bonus : « Nous sommes en guerre ».

Notre ressenti : MAIS C’EST UN TRUC DE OUF QUOI ON VA ÊTRE CONFINÉ POUR LA PREMIERE FOIS DE NOTRE VIE, C’EST UN PEU DES VACANCES PENDANT DEUX SEMAINES HIHI. (Spoiler : ça va durer plus longtemps.)

2. L'allocution de Macron du 12 mars 2020

Ce qu’on y a appris : Que ça sentait pas bon pour la suite, et, surtout, que les écoles fermaient.

Notre ressenti : Beaucoup d’excitation : le monde est en crise et on ne sait pas ce qui va se passer. Mais on n’a rien trouvé de mieux à faire que de se foutre de la gueule des SOUS-TITRES qui étaient TOUT PÉTÉS. On s’est bien marré quand même.

3. L'allocution de Macron du 24 novembre 2020

Ce qu’on y a appris : Qu’on allait être autorisés à sortir de chez nous pendant 3h jusqu’à 20km de notre domicile, et que les commerces allaient rouvrir. MAIS on a aussi appris que le couvre-feu allait être de retour à partir du 15 décembre. MAIS on a aussi appris qu’on n’allait pas être en couvre-feu les 24 et 31 décembre. C’était un peu Noël avant l’heure. Un Noël pas ouf mais bon.

Notre ressenti : On était plutôt moyennement satisfaits, mais satisfaits quand même. On était jeunes et innocents et on ignorait encore à ce moment-là qu’on allait finir par nous sucrer notre 31 décembre. En tout cas c’était quand même sympa de revoir Macron, il nous avait manqué.

4. Le discours de Castex du 10 décembre 2020

Ce qu’on y a appris : Bon ben finalement pas de Nouvel An, désolé.

Phrase bonus : « le test PCR n’est pas un totem d’immunité » (Olivier Véran) Ayéyéyayéyéyayééé

Notre ressenti : Pas grave, on fera quand même Nouvel An à 19h30.

5. Le discours d'Edouard Philippe du 28 avril 2020

Ce qu’on y a appris : Qu’on allait bien être déconfinés le 11 mai SAUF si on faisait un peu trop les cons d’ici là, et qu’il ne faudra pas voir plus de 9 potes à la fois. Ça va, c’est pas mal 10 personnes. Par contre, on laisse en place la limite des déplacements à 100km pour l’instant parce que faut pas déconner non plus.

Phrase bonus : « J’ai été frappé depuis le début de cette crise par le nombre de commentateurs ayant une vision parfaitement claire de ce qu’il aurait fallu faire selon eux à chaque instant. » Le mec a clashé tous les gens qui parlent sans rien savoir, et ça c’était beau.

Notre ressenti : Mais dites-donc, on serait pas bientôt libérés de tout ce merdier ? (Nouveau spoiler : non)

6. L'interview de Macron du 14 octobre 2020

Ce qu’on y a appris : Devant Anne-So Lapix et Gilles Bouboule, Macron nous a annoncé le confinement de 21h à 6h pour plusieurs grosses villes et pour au moins 1 mois. Il a aussi lancé la règle des « 6 maximum » quand on voit les copains et lancé sa nouvelle appli TOUS ANTI COVID après avoir défoncé STOPCOVID sans vergogne.

Phrase bonus : « C’est dur d’avoir 20 ans en 2020 »

Notre ressenti : Ok, merci de casser l’ambiance monsieur le Président. On venait de passer un été super et le mec sonne la fin de la récré. Le couvre-feu à 21h c’est super relou, franchement on voit pas ce qui pourrait être pire…

7. Le discours de Castex du 14 janvier 2021

Ce qu’on y a appris : Que c’était parti pour le couvre-feu à 18h généralisé dans toute la France. Putain de bordel de cul.

Notre ressenti : Et comment on les fait nos courses ?

8. L'allocution de Macron du 28 octobre 2020

Ce qu’on y a appris : Zééé parti pour le CONFINEMENT SAISON 2. On retrouve l’attestation, nos petits appartements, et si on est sage on aura droit de fêter Noël.

Notre ressenti : Ben non en fait, on n’en veut pas. Le premier confinement c’était sympa, mais un deuxième en plein mois de novembre on n’est clairement pas chauds. Ça sent la bonne grosse déprime généralisée là.

9. La conférence de presse de Castex du 4 mars 2021

Ce qu’on y a appris : Que le Pas-de-Calais était confiné le week-end.

Notre ressenti : Franchement c’est pas cool de réunir tous les Français pour afficher le Pas-de-Calais comme ça. Mais il faut avouer qu’on était bien content de ne pas être à leur place.

10. La conférence de presse de Castex du 25 février 2021

Ce qu’on y a appris : On s’attendait tous à une annonce de reconfinement, mais finalement non. Castex nous explique juste que le confinement c’est chaud sa mère et que, si on peut l’éviter, on l’évitera.

Notre ressenti : La possibilité d’une vidéo de Macron qui raconte des anecdotes avec McFly et Carlito nous intéresse beaucoup plus.

11. La conférence de presse de Castex du 29 janvier 2021

Ce qu’on y a appris : BAM, allocution surprise alors qu’on venait juste de rentrer chez nous, on n’était même pas au courant, on n’avait pas révisé. Et puis tout ça pour rien nous dire, c’est fort. C’était juste un petit point sur la situation, quoi, pour nous tenir au courant, pour nous divertir.

Notre ressenti : Ben à la semaine prochaine alors ?

12. La conférence de presse de Castex du 4 février 2021

Ce qu’on y a appris : Lors de cette allocution surprise annoncée à la dernière minute (les mecs savent y faire niveau happening), on a appris… EH BEN RIEN DU TOUT. Les mecs sont venus nous répéter des trucs qu’ils avaient déjà dit une semaine avant, ils voulaient juste venir nous faire un petit coucou mais c’était beaucoup trop chiant.

Notre ressenti : C’était l’allocution de trop. Les deux viennent nous voir chaque semaine pour faire genre c’est un rendez-vous hebdo, mais ils ne nous annoncent que dalle. Désolé mais on a autre chose à faire que de vous mater tous les soirs à la télé hein. Bon ok non on n’a rien d’autre à faire à 18h en plein couvre-feu, mais quand même.

Bref, vous l’avez compris, c’était pas la folie toutes ces annonces. On en a même oublié tellement c’était chiant. On préfère se consoler en matant des memes sur Jean Castex.