Au secours le skype apéro. Parce que au bout d’un moment les call à 9 ou personne a rien a raconter mais qui durent deux heures on a la flemme, il était temps de mettre le holà. Mais pour mettre un stop à des gens qui demandent à trinquer avec toi et qui savent très bien que tu n’as rien de mieux à faire puisque tu es tenu, comme tout le monde, de rester enfermé chez toi, il faut avoir des excuses en béton. Des excuses suffisamment solides pour éviter de perdre des amis qui te seront précieux une fois que tu auras recouvré ton droit à sortir de chez toi. On t’aide. On est là pour ça.

1. Dire qu'on a mal aux yeux

A force de regarder des écrans, ou d’ailleurs de relire La recherche du temps perdu. Ou de se mettre des gouttes d’acide sulfurique dans les yeux parce qu’on ne sait plus quoi faire de la journée pour l’occuper et qu’on s’est lancé dans un protocole d’expérimentations moléculaire et/ou d’autodestruction.

2. Dire qu'on a déjà une visio de prévue

Plus simple, plus classique aussi puisque ce n’est finalement qu’une transposition de : « désolé, j’ai déjà un dîner » à l’ère de la sociabilité numérique. Le risque est toutefois que l’on vous propose dans ce cas une visio le lendemain. Si vous expliquez que vous avez là encore déjà une visio de prévue, on va commencer à vous prendre pour un menteur parce que tout le monde sait très bien que vous n’avez pas d’ami.

3. Dire qu'on n'a pas de WiFi

Et qu’on capte très mal la 4G chez soi. Une bonne possibilité pour le dire est d’imiter le bruit du réseau qui passe mal tout en donnant moult détails sur comment ça capte un peu mieux dans les toilettes mais du coup ça résonne alors c’est pas pratique. Attention toutefois à ne pas le faire avec des collègues de travail : ils savent que vous bossez à distance et ne vous croiront pas. Pour une fois que c’est dans ce sens-là.

4. Dire qu'on est réquisitionné dans la réserve sanitaire

Et qu’on est d’astreinte précisément ce soir-là pour aller sauver des vies. L’avantage, c’est que vous passerez pour un héros des temps modernes ; l’inconvénient, c’est que vos potes sont capables de vous écrire une chanson de remerciement featuring Patrick Bruel ou Calogero. Prudence.

5. Dire qu'on fait partie des gens consultés par Macron pour organiser le déconfinement

Et la réu est précisément ce soir-là. Attention toutefois à ne pas user de cette excuse à la légère car ensuite vos amis vous appelleront pour savoir si vous pouvez leur faire sauter des PV et comme vous n’osez pas dire non vous finirez par payer les PV de vos potes dans l’espoir de donner le change.

6. Dire qu'on a poney

Evidemment, ça sous-entend d’avoir préalablement commandé un poney qu’on appellera Polly pour donner de la crédibilité à votre histoire en le présentant aux amis à qui vous voulez faire faux bond. Mais ne me dîtes pas que vous n’avez jamais commandé un truc pas pratique sur Amazon à 4 grammes du matin.

7. Dire que c'est le seul créneau autorisé dans le quartier pour aller courir

Il y a tellement de réglementations différentes que ça peut passer. Dans ma ville, en fonction des quartiers, certains supermarchés ne vendent pas d’alcool le dimanche, d’autres n’ont pas le droit d’ouvrir après 19 heures et d’autres sont obligés d’être ouverts le soir. Pareil pour les autorisations de sortie. Bref, ce sera invérifiable.

8. Dire qu'on fait dry quarantine

Du coup pas d’apéro. Parce qu’on ne va pas se mentir : entendre des gens raconter leur quotidien sans intérêt, ce n’est pas là l’objectif de ces visio-apéros. L’objectif, c’est de se donner bonne conscience pour prendre une murge en chérissant l’illusion qu’on n’est pas en train de boire seul alors que de fait on est en train de boire seul. Après, regarder des gens faire des jeux d’alcool à distance en étant sobre, c’est merveilleux.

9. Dire qu'on est devenu sourd, muet et aveugle

Enfin dire… Mimer plutôt. Ouais, c’est compliqué. Mais si vous arrivez à le jouer, vous pourrez tenter votre chance pour jouer Hélène Keller si jamais ils refont un film.

10. Dire aux gens qu'on les aime pas

C’est un peu radical et brutal, mais ça a le mérite d’être clair. Après tout, ne dit-on pas qu’il faut profiter du confinement pour faire un grand ménage de printemps ? Personne n’a jamais dit que ce ménage devait simplement s’appliquer à son appartement. Il est tout à fait possible aussi de nettoyer son cercle d’amis à condition d’avoir un peu de courage (ou bu beaucoup d’alcool).

Sinon, mettez-vous face au miroir et parlez à vos amis imaginaires. Ce sera plus intéressant.