Cette semaine, Topito est au Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez ! Et pour fêter ça, on vous propose une sélection de contenus encore plus drôles que d'habitude. Parce que c'est important, l'humour, tout de même !

Top partenaire [?]

Suite à une battle sans merci entre les plus gros succès de ces dix dernières années, les Français (vous lecteurs) ont voté… Et c’est « Intouchables » qui est de loin le film qui vous avez le plus apprécié. Et on vous comprend. Néanmoins, comme toujours, j’ai eu le plaisir de constater que mes comédies préférées ne se situaient pas dans ce top. Et ça fait plutôt mal.

1. Intouchables, de Nakache et Toledano

NON MAIS SANS BLAGUE ! On parle tout de même d’un film qui a reçu plus d’une trentaine de prix à travers le monde. Donc ce n’est pas comme si absolument toute la Terre entière était au courant de la qualité de cette comédie. Bref c’est pas une raison pour ne pas redire à quel point on a adoré cette comédie géniale.

2. Baby-Sitting, de Philippe Lachau

Une histoire pas piquée des hannetons (oui) dans laquelle une personne de type adulte perd un gosse dans une fête foraine et détruit l’appartement de ses employeurs. Bon après il se passe d’autres trucs hein mais ça devrait vous couper l’envier de confier vos enfants à une tierce personne (pour le bien être de cette dernière).

3. Les Tuche, de Olivier Baroux

Qu’une seule chose à dire … « DES FRITES, DES FRITES, DES FRITES, DES FRITES, DES FRITES. » 4 films déjà, c’est bien la preuve que les Français sont tombés amoureux de cette famille touchante avec qui « Aujourd’hui t’es un boudin, mais grâce à Jeff Tuche, tu peux devenir un canon ». Merci d’exister Jeff.

4. Mais qui a tué Pamela Rose ? de Eric Lartigau

Un classique de la comédie française qu’on ne se lasse pas de remater religieusement chaque année. On n’en retiendra qu’une phase « Il suffit juste de vous regarder pour tout savoir de vous. Vous portez un tricot de peau sous votre chemise, donc vous aimez les concours de fléchettes et vous avez peur des vérandas. »

5. Case Départ, de Thomas Ngijol et Fabrice Eboué

Alors qu’ils se retrouvent pour partager leur héritage en Martinique, deux demi-frères (Fabrice Eboué et Thomas N’Gijol) sont déçus par ce dernier : un simple bout de papier affranchissant leurs ancêtres de l’esclavage. Et ces deux blaireaux, au lieu de le conserver, le réduisent en pièce. Sacrilège, ils sont renvoyés à l’ère de l’esclavagisme au cours de laquelle ils prennent pleinement conscience du combat de leurs aïeux.

6. Papa ou Maman, de Martin Bourboulon

Il semblerait que vous ayez été séduits par l’humour très corrosif de cette comédie dans laquelle un couple de parents divorce et se bat pour ne pas obtenir la garde de leurs gamins (faut dire qu’on les comprend). Marina Foïs et Laurent Lafitte opèrent à merveille dans cette comédie grinçante.

7. Les Petits Mouchoirs, de Guillaume Canet

C’est une comédie fourbe puisqu’on passe un très bon moment tout au long du film et puis on finit en énorme PLS à pleurer comme une énorme merde pendant la scène finale. Mais si tu vois de quoi je parle : quand le keum en short savates se ramène à l’enterrement de Jean Dujardin et balance du sable dans sa tombe. Bah oui mais c’est comme ça, dans la vie on rigole et puis parfois on pleure aussi.

Crédits photo : Les Productions du Trésor

8. Les Gamins, de Anthony Marciano

Avec Alain Chabat et Max Boublil en tête d’affiche, on se doutait bien que vous apprécieriez ce film qui met en scène deux ados attardés, l’un d’une trentaine d’années et l’autre dans la fleur de l’âge (une manière polie de dire qu’il est vieux) qui peinent tout deux à gérer leur couple.

9. Fatal, de Michaël Youn

Un incontournable pour les fans de Michaël Youn qui incarne ici le rappeur Fatal Bazooka, un parangon de bon goût (faux) qui crée un scandale dans une prestation foireuse lors d’un concert. Il devient alors berger et forcément ça ne se passe pas du tout comme prévu.

Crédits photo : inconnu

10. Les Garçons et Guillaume, à table !, de Guillaume Gallienne

Brillante comédie sur la question de l’identité et de l’orientation sexuelle (mais pas que), « Les Garçons et Guillaume, à table ! » est en fait une adaptation du spectacle de Guillaume Gallienne (DE LA COMÉDIE FRANÇAISE) plutôt réussie. En tout cas selon vous. Et moi.

Euh en revanche, « Rosalie Blum » en dernier, je ne suis pas d’accord du tout.