En plus de complètement partir en couilles à partir de la troisième ou quatrième saison, The Walking Dead est une série truffée d’erreurs, de faux raccords et autres petites conneries pas bien graves mais qui sont toujours agréables à repérer pour pouvoir dire « haaaaan ils ont fait n’imp' ». Et comme on aime bien dire « haaaan », et bah on ne s’en est pas privé.

1. Il grandit pas un peu vite, Carl ?

Parce qu’au début, il a 10 ans et à la fin il en a facilement 18/20, ce qui est normal dans la mesure où l’acteur grandit mais moins normal dans la mesure où les saisons 1 à 8 se déroulent sur environ trois ans. Donc soit y a un vrai problème de croissance précoce et dans ce cas c’est dégueulasse de pas le soigner, soit y a un vrai problème de production et dans ce cas on a le droit de rire en imaginant le showrunner dire « oh c’est bon, on s’en fout ! »

2. En combien de temps devient-on un zombie ?

Parce qu’on veut bien qu’il y ait des variations, mais pour certaines personnes ça prend 2 minutes et pour d’autres quelque chose comme trois jours. Et ça ne dépend pas, comme on aurait pu le dire, de l’endroit où on est mordu : Carl se fait mordre en pleine poitrine et met un épisode entier à crever alors que d’autres, mordus à des endroits moins critiques, crèvent en deux deux. Mais encore une fois « oh on s’en fout, c’est pour la dramaturgie, merde ! »

3. Putain mais qui est Judith ?

Depuis le début de la saison 3, 18 actrices ont successivement joué le rôle de la petite. Autant dire qu’on ne la reconnaît absolument pas et qu’on ne sait pas du tout qui c’est puisqu’en plus pendant qu’elle ne vieillit quasiment pas, Carl, lui, devient un mec de trente ans. Bon, à partir de la saison 9 le saut dans le temps a permis de stabiliser le casting, mais quand même c’est pénible.

4. Le problème des tatouage

Norman Reedus, qui joue Daryl, s’est fait tatouer une petite tête de mort sur la main en 2019. Or, les maquilleurs se sont dit qu’on s’en fichait et qu’il n’y avait pas besoin de le recouvrir. Sauf que c’est complètement con : à quel moment Daryl aurait-il pu se faire un tatouage dans un monde post-apocalyptique avec des zombies partout ? De la même manière, Reedus, qui a un gros tatouage sur son épaule droite, est montré tantôt avec ce tatouage sur l’épaule gauche et sur l’épaule droite, parce que le montage est fait n’importe comment.

5. Toute cette essence...

OK, sur le principe, on veut bien : les mecs pris dans un immense embouteillage et attaqué par des zombies ont tous laissé leur bagnole sur l’autoroute pour sauver leur peau. Il y a donc des réserves infinies d’essence à dispo pour nos héros. Sauf que l’essence, ça s’évapore. Même des voitures modernes. Et qu’il est donc impossible de récupérer cette essence dans les réservoirs des voitures aussi longtemps après qu’elles ont été abandonnées au soleil.

6. La transmission du virus est tout sauf claire

Au début, on nous laisse entendre qu’il ne faut surtout pas toucher des parties infectées sous peine d’être soi-même infecté. Et à un moment, on comprend que de toute façon tout le monde est infecté et que le virus est simplement dormant, n’attendant que la mort des personnages pour se déclarer. Du coup balec, on se recouvre de boyaux de zombies pour se frayer un chemin parmi les morts-vivants et allez qu’on s’en tire très bien. Jusqu’à ce que, dans la saison 8, Negan trempe ses armes dans des boyaux de zombies pour infecter des ennemis. Mais je croyais que ça marchait pas comme technique ? Quelqu’un peut m’expliquer ?

7. Cet intérieur dans la saison 7

Ou comment accrocher une feuille de papier imprimée à l’arrache dans un studio pour faire illusion de perspective. Ou alerter les producteurs sur le manque criant de budget (ce qui expliquerait peut-être aussi le jeu des acteurs, d’ailleurs, voir notre top des pires persos de The Walking Dead).

8. La cuiller magique de Maggie

Attention les yeux : dans cette scène, Maggie est équipée d’une cuiller magique qui, dans un plan est une louche en métal et se transforme instantanément en cuiller en bois au plan d’après. On aimerait avoir la même.

9. Quand un mort tourne sa tête d'un plan à l'autre

Joey est mort. Il a la tête tournée vers nous et ne fait pas le fier. Une seconde plus tard, le voilà qui regarde la moto. Partant du principe qu’il est mort mort et pas mort-vivant, il y a comme un petit problème de raccord, non ?

10. L'hélico derrière Rick

Sur un fond vert dégueulasse, un hélico qui n’a rien à foutre là. Mais genre rien de chez rien de chez rien à foutre. Inutile de dire qu’ils ont juste « pas fait gaffe ».

11. Le gouverneur est du genre indécis de l'oeil

Le personnage le plus cool de la saison 3 et le plus moisi de la 4 perd un oeil, on le sait. Sauf que dans un plan il perd le gauche et qu’après il porte un bandeau au droit. Ce que ça peut être pénible ces histoires d’oeil qui se promène…

12. La pelouse parfaitement entretenue de la prison

Lorsqu’ils arrivent dans la prison pour s’y abriter, Rick et ses potes trouvent une pelouse absolument nickel. Or, à aucun moment on ne nous explique que les zombies, en plus de leur passion morbide pour l’anthropophagie, ont la main verte ou la carte de fidélité Jardiland. Trois ou quatre ans après une apocalypse zombie, la pelouse ne peut pas être comme ça.

13. Apparemment Hyundai a survécu à l'Apocalypse

Puisque celle-ci est survenue en 2010 et que dans l’une des saisons ultérieures on voit ce modèle de bagnole qui est sorti en 2012. Non mais c’est cool parce que ça veut dire que l’industrie automobile a continué de fonctionner à plein, sans doute parce que les zombies étaient un marché émergent super prometteur.

La cata. On préférait presque Les Revenants.

Via : Serieously, Allociné, Allociné, Melty