Les films ont un effet sur nos vies, on y apprend plein de choses : y’a des trucs qui ont l’air cool au ciné mais qui le sont pas du tout ou encore des trucs qui nous font peur à cause du cinéma, ça arrive aussi, j’ai un pote arachnophobe à cause d’un film. Bon c’est à cause de la saga Fast and Furious donc j’ai pas trop compris le lien, mais on s’en fout c’est pas trop le sujet. Aujourd’hui on va parler des choses qu’on a tellement vues dans les films qu’on serait tentés de les reproduire dans la vraie vie alors que non, c’est que des idées de merde.

1. Prendre des médicaments au hasard qui sont dans notre salle de bain quand on est malade

Dans les films on voit souvent les personnages vider une boite de médocs qu’ils prennent un peu au hasard dans le placard de leur salle de bain parce qu’ils sont malades ou pour se soigner quand ils ont pris une balle, et c’est rarement des pharmaciens les héros de films. Du coup on ne fait pas ça en fait, les médocs faut pas déconner avec, il faut respecter le dosage et les conseils des professionnels.

2. Démarrer la voiture sans s'attacher quand on est pressé

Classique du film d’action / catastrophe / horreur, le personnage parvient à s’extirper d’une situation critique et entre dans une voiture qu’il démarre avant de se tirer sans s’attacher. Dans les faits c’est un truc à ne pas du tout faire du tout (remarquez la double utilisation de « du tout » pour bien insister), si vous êtes pressé en théorie c’est pas prendre 3 secondes pour vous attacher qui va vous tuer, au contraire. Oui ce point du top était sponsorisé par la sécurité routière.

3. Se rendre seul dans un endroit angoissant d'où provient un bruit

Dès qu’un bruit étrange provient de la cabane dans le jardin, de la cave, du fin fond d’une forêt construite sur un cimetière indien vous pouvez être certain que le personnage d’un film va s’y rendre seul en faisant preuve d’un déficit de l’attention qui ferait passer mon chat pour un élève studieux. Résultat : il ou elle se fait éclater la gueule par un tueur psychopathe. Donc s’il y a un bruit étrange ou suspect vous n’y allez pas seul, ou alors vous y allez armé et en faisant preuve de vigilance.

4. Sauter d'une hauteur qui semble complètement mortelle

Le personnage se retrouve à longer le rebord d’une fenêtre ou sur les toits d’un immeuble avant de regarder en bas pour jauger s’il peut sauter, vous avez la scène ? C’est dans pratiquement plein de films (je suis en train de revoir le système de quantification avec un prof particulier, faites pas attention). Généralement vous pouvez être certain que c’est trop haut, parce qu’on peut mourir en sautant d’un trottoir déjà, donc c’est forcément une idée à la con, surtout si vous visez une grande poubelle en contrebas vous allez forcément vous foirer.

5. Ouvrir une boite ou un contenant qui ne nous appartient pas (d'où provient potentiellement une lueur menaçante)

Dans beaucoup de films les personnages semblent tous souffrir d’un trouble prononcé de la curiosité compulsive. Avec ceux qui vont vérifier les bruits qui font flipper, d’autres tentent d’ouvrir des boites ou des contenants divers qui ne leur appartiennent pas et il se passe des trucs vraiment pas oufs. Regardez Alien, le mec ouvre un oeuf avec une lueur verte qui n’est pas à lui, ou Jumanji, il ouvre une boite en bois qui fait un bruit de tambour : des gros red flags ça.

Crédits photo (Creative Commons) : Nyxaros

6. Balancer une bombe sur une ville quand y a un problème qu'on pourrait régler autrement

Dans pas mal de films catastrophes où une invasion de zombies ou de grosses bestioles se répand sur une ville, l’armée fait une réunion d’urgence dans laquelle sont invités les gens les plus réfléchis du pays (généralement le président, un conseiller, un chef d’armée qui a des problèmes de masculinité et un scientifique que personne n’écoute) et qui se termine assez souvent par une bonne idée de merde : balancer une bombe. Une manière assez catégorique de régler un problème mais surtout pas du tout efficace, donc à ne pas reproduire (bon j’avoue ce point s’adresse un peu aux gens hauts placés).

Crédits photo (Creative Commons) : Melesse

7. Accepter de prendre de la drogue parce que quelqu'un l'a proposé deux fois

Dans un paquet de films on voit un personnage à qui on propose de prendre de la drogue répondre non, puis l’autre personnage insister en disant une phrase de merde du style « eh mais allez, on a qu’une vie mec » et hop, l’autre accepte sur la base de cet argument foireux. Et là c’est forcément la descente aux enfers type Basketball Diaries, The Night of, Very bad trip ou La soupe aux choux. Donc n’acceptez pas, il ne se passe que des trucs vraiment vraiment nazes quand on dit oui dans ces situations.

Crédits photo (Creative Commons) : DatBot

8. Faire confiance à quelqu'un juste parce qu'il est beau ou belle

L’une des plus grosses conneries de film, quand un personnage en rencontre un autre et décide de le / la suivre juste parce que son physique est agréable. Une erreur magistrale, déjà on ne suit pas les inconnus et on ne donne pas sa confiance comme ça sans raison mais en plus être beau n’a rien à voir avec le fait d’être sympa et équilibré. Trop de tueurs de films sont beaux et ça reste des tueurs.

Crédits photo (Creative Commons) : SnapSnap

9. Créer un parc à thème basé sur une idée qui peut vite devenir ingérable

Jurassic Park, Jurassic World, Westworld… Et j’en passe d’autres (en vrai j’ai surtout pas trop d’autres exemples). Que des parcs avec une idée qui de base doit clairement nous faire dire « nan mais y’a aucun moyen que ça ne parte pas en couille cette histoire ». Donc si à un moment donné vous avez l’idée de créer un parc à thème où les attractions principales sont des trucs qui peuvent tuer des gens ou réduire l’humanité en esclavage regardez ces films avant de passer à l’acte.

Crédits photo : Indiquez qui est l'auteur de l'image

10. Accepter un petit boulot dans une ville ou un endroit qui pue le traquenard à 100 kilomètres

Shining, The Thing et Bienvenue chez les ch’tis en sont des exemples parfaits : si le travail se trouve dans une zone géographique qui sent le piège c’est que c’est clairement un piège. Pour le coup ce point est un contre exemple des autres parce qu’il donne un bon conseil, n’acceptez pas une mutation dans un secteur flippant parce qu’il y a très peu de chances que ça marche, gardez à l’esprit que Stephen King a écrit Shining après avoir été muté à Maubeuge.

Crédits photo (Creative Commons) : Warner Bros. Inc.

Vous pouvez aussi aller voir les films qui auraient été plus courts si le perso principal suivait nos conseils, et y’en a quand même un paquet pour être honnête.