Un jour, un grand sage (ou votre mamie) a dit qu’il ne fallait « jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ». Comme si tuer un ours était une bonne idée, enfin passons. On veut bien évidemment dire par là qu’il ne faut pas crier victoire trop vite. Et il est vrai que parfois l’être humain aime à se surestimer un chouilla, et peut être du genre à se prendre pour le patron un peu tôt. Mamie aurait aussi pu dire « c’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens », mais on n’aurait pas plus compris. En gros, ne crie pas victoire trop vite, tu pourrais passer pour un con. Comme eux par exemple.

1. Le vélo des fois...

Qui a dit que des retroviseurs en vélo ça ne servait à rien ?

2. Gagner le 4999 mètres...

…Mais perdre le 5000 mètres. Saloperie d’angles morts.

3. Le vélo, part II: Alaphilippe pendant Liège Bastogne Liège

On a beau être un immense champion comme Julian Alaphilippe, des fois, on passe pour une truffe.

4. Avoir des mains en confiture...

Non seulement tu ne marques pas alors que tu es seul et que le ballon t’échappe, mais en plus tu célèbres quand même avec toute ton équipe (sauf un, quelle détresse que ce défenseur seul) et en plus tu prends un touchdown. Magique.

5. Ne pas lever les bras, ne pas lever les bras...

La consigne était pourtant claire… Mais non, bises au public, se frapper le coeur, y’a tout.

6. Non, réclamer la Ola du public n'était pas une bonne idée

La chute de fin n’en est que plus belle. C’est parfait.

7. L'effet du ballon monsieur

La presque désormais classique célébration du gardien sur l’arrêt (avec la tête ce coup là) d’un pénalty. Petite spéciale pour le défenseur qui pousse le gardien dans le but.

8. Gagnons ensemble

Et perdons ensemble. La vie est une chienne.

9. La détresse de ce visage...

On fait aussi bien chez les femmes que chez les hommes au vélo.

10. Bien joué les filles !

– Ouais bien joué. – Nan c’est toi bien joué. – Nan c’est toi. – Nan c’est toi. – Je t’aime. – Attendez une minute…

11. J'ai gagné les mecs

Et on va fêter ça avec un bon petit backflip.

12. Come on !

Mon plus beau point de la journée. Assurément.

13. La petite Kemba Walker Dance

Il est pour qui le 3 points ? Il est pour qui ?

14. Merci les mecs, c'est une victoire d'équipe

« Heu Bernard, c’était 60 tours la course en fait. Tu es dans le 59ieme. Tu peux te rasseoir sur la moto s’il te plait ? Merci d ‘avance. »

15. Le vélo, part IV

Rester digne, c’est l’essentiel.

16. Le volley, part II

Kevin, c’est ton meilleur service du match, bravo. – Merci John, je ne suis pas mécontent. – Je t’aime Kevin. – Mais qu’est-ce qui nous arrive John ?

17. Le foot, part II

Saloperie d’effet rétro

18. La fin d'un match de basket la plus dingo

– « On a gagné, puis perdu, puis re-gagné ». – « Je ne comprends rien à ton histoire Kevin… » -« Moi non plus je te rassure »

19. (Bonus) On avait dit pas le tatouage

Tout le monde sait en plus que l’Angleterre ne gagnera jamais rien du tout au foot.

Compris maintenant qu’on restait humble et qu’on attendait vraiment vraiment, mais vraiment, la fin avant de célébrer ? Et si vous voulez d’autres moments de solitudes dans le même genre, allez voir les fails de sportifs, les erreurs de destinataire et les gens qui ne savaient pas à qui ils parlaient.

Sources : le tumblr lolpicx et le subreddit Premature Celebration