Dans certains films le méchant est beaucoup plus classe et charismatique que le héros et parfois même le méchant mérite de gagner. Mais est-ce que vous avez déjà remarqué que dans certains films on ne voit jamais vraiment le fameux méchant et qu’il arrive pourtant à peser sur l’histoire sans jamais se matérialiser (belle prouesse n’est-ce pas ?). On vous propose de voir tout de suite quelques exemples, sinon ce serait pas un top mais juste une intro et vous seriez un peu déçu.

1. Le Seigneur des Anneaux

Je vois déjà venir les gens qui vont me dire « mais on le voit dans l’intro Sauron en fait gnagnagna ». Mais justement, à part dans l’intro on ne voit qu’un oeil au dessus d’une tour et surtout on ne voit jamais le grand méchant sans son masque. Du coup c’est un peu compliqué pour se faire une image du bonhomme. Ceci étant dit ça ne l’empêche pas d’être flippant et de mettre la pression à toute la terre du milieu alors que si ça se trouve il a la gueule de David Pujadas.

2. Inspecteur Gadget

Dans le dessin animé ou dans le film on ne voit jamais vraiment le visage du fameux Docteur Gang, le chef de l’organisation criminelle MAD dont on pensait tous que c’était son nom quand on était gamins. En tout cas il fait bien galérer ce brave inspecteur aux bras qui s’allongent et à l’imperméable qu’on ne trouve que dans les boutiques louches fréquentées par des prédateurs sexuels.

3. Le projet Blair Witch

Dans le tout premier film sur la sorcière de Blair on ne voit pas du tout la gueule de la fameuse sorcière ou celle de l’espèce de puissance occulte qui bute tout le monde. Du coup forcément vu qu’on n’aperçoit jamais de silhouette c’est plus flippant (ou tout le contraire, ça dépend de l’avis des gens), alors qu’on voit juste un mur en brique à la con dans la maison de la fin du film.

4. Phénomènes

On ne va pas se mentir, M. Night Shyamalan n’a pas fait que des chefs d’oeuvres, et Phénomènes c’est quand même une histoire où les méchants c’est des arbres et où le vent qui transporte des spores est le plus grand ennemi. Ouais, c’est pas incroyable dit comme ça, un peu comme les films mal résumés.

5. Destination finale

Il y a quand même eu près de six films (j’ai arrêté de compter) où on voit des gens crever de manière extrêmement inventive (vraiment) sans jamais voir le tueur. À cela il y a une raison tout à fait logique : le tueur c’est la mort, donc c’est plutôt mal barré pour lui filer un visage. Une très bonne idée de scénario si vous voulez mon avis, du moins pour le premier film.

6. Bird Box

Sandra Bullock qui avance à l’aveugle pour sauver sa vie, ça pourrait être le pitch de Gravity mais non, c’est Bird Box, un film dans lequel des bébêtes méchantes bouffent les gens qui les voient, du coup il faut se couvrir les yeux et se promener sans regarder. Sauf qu’en temps que spectateur on ne voit pas non plus les fameuses créatures, ça aurait fait augmenter le budget du film et ça c’est chiant.

7. Paranormal Activity

À moins que le méchant ce soit simplement un vieux drap qui bouge tout seul on nous empêche bien de voir la gueule du fameux démon pendant tout ce film à la con. Tout le monde a crié au génie alors que c’était vraiment très paresseux et faisait moins peur qu’un épisode de Tchoupi. Les deux temps forts du film c’est quand même une table qui prend feu toute seule et une porte qui bouge, je déconne même pas.

8. Les enfants du maïs

Adapté d’une nouvelle de Stephen King ce film raconte l’histoire de gamins qui ont pris le contrôle de leur petite ville et butent tous les adultes et les gens qui ont plus de 19 ans pour les offrir en sacrifice à une bestiole plutôt du genre antipathique et qui n’aime pas spécialement discuter couture et dessous de plat en rotins. Le truc c’est qu’on ne voit jamais la fameuse créature et que ça aurait même été mieux qu’elle n’existe pas et que les enfants soient juste complètement tarés.

9. Cube

Le méchant du film c’était pas seulement une succession de salles avec des gros pièges de bâtards, y’avait forcément un esprit malade qui avait conçu cette machine de l’angoisse. Sauf que le tueur en question on ne le croise absolument jamais, ce qui n’aide pas à comprendre le film ou les motivations de ce fameux tueur mais ravit quand même les amateurs de films gores complètement gratuit (dont votre serviteur).

10. Willow Creek

Un couple qui part à la recherche de Big Foot dans les forêts américaines se retrouve pris en chasse par une énorme bestiole dont on ne voit que les traces de pas et n’entend que les cris. Une fois de plus il s’agit d’une belle économie sur le budget puisque finalement on voit que dalle tout du long, mais c’était peut-être un meilleur choix que de montrer une créature en costume tout moisi qui fait pas peur du tout.

11. Dunkerke

Si vous regardez bien le film vous verrez qu’on ne voit absolument jamais de soldat allemand, ce qui est assez original pour un film de guerre de ne jamais montrer l’opposant. Mais c’est peut-être pour ça qu’il est aujourd’hui considéré comme un chef d’oeuvre ce film, pour la tension qu’il met et sa mise en scène. Perso j’ai trouvé ça chiant et vous ? Insultez moi en commentaire si c’est votre film préféré et que vous aimez voir Tom Hardy en pilote d’avion.

12. Duel

Le tout premier film d’un jeune réalisateur prometteur qu’on appelait à l’époque Steven Spielberg (on l’appelle toujours comme ça, n’allez pas vérifier) racontait l’histoire d’un jeune automobiliste pris en chasse par un chauffeur routier en camion qui n’avait visiblement pas révisé les règles de base du code de la route. On ne voit jamais le visage du fameux conducteur même si on l’aperçoit en partie à une ou deux reprises et au final ça rend le truc encore plus flippant.