Les années qui passent et les absences administratives de certains ayants droit viennent régulièrement grossir les rangs des films tombés dans le domaine public. Ces films sont donc téléchargeables, gratuits et parfois très bons. Cette liste aurait pu compter des films fondateurs dont la valeur historique est indiscutable (Le Voyage dans la Lune, Nosferatu...), on a préféré lister les films qui, malgré les années, restent de très bons divertissements.

(les liens renvoient vers les versions VOST quand elles sont disponibles ou vers le site de téléchargement libre Archive.org)

  1. La Nuit des Morts Vivants de George A. Romero (1968) Une étourderie, et hop, pas de renouvèlement du copyright. Tant pis pour les ayants droit, tant mieux pour tous les autres. Le film référence à défaut d'être fondateur des invasions de zombies sur grand écran est désormais à portée de clic, vous n'aurez désormais plus d'excuses si vous ne l'avez pas encore vu. Un classique qui conserve, encore aujourd'hui, des airs de film indépendant. > Voir le film night of
  2. Detour de Edgar G. Ulmer (1946) Un film qui n'a pas révolutionné le cinéma à sa sortie, mais qui a gagné au fil des années 1970 un statut d’œuvre pionnière du "Film Noir". Dans ce road-movie entre New York et Los Angeles, un anti-héros se fait piéger par les circonstances et une "femme fatale" sans scrupule. Tourné à l'économie, mais bien ficelé, presque "culte". > Voir le film detour
  3. Dementia 13 de Francis Ford Coppola (1963) Il existe des Hitchcock dans le domaine public (Les 39 Marches, Chantage...), mais également d'étonnantes copies de l’œuvre du maître. Ce fut le cas de cette première réalisation de Coppola, qui avec des bouts de ficelle laissés par son mentor, Roger Corman, signe un film étonnant à base de tueur psychopathe et de massacre à la hache. Un peu tordu, mais brillant. > Voir le film dementia-prologue
  4. Carnival of Souls de Herk Harvey (1962) Comme Detour, Carnival of Souls a été perçu comme une série-B dispensable à sa sortie avant d'acquérir une statut de film-culte au fil des décennies. Mais objectivement, même si David Lynch et George Romero n'avait pas cité cette production comme une référence, ce film est génial, ambitieux, audacieux, et donc à voir absolument. > Voir le film carnival of souls
  5. Je suis une Légende de Ubaldo Ragona et Sidney Salkow (1964) Première adaptation du roman de Richard Matheson, le film a, par son ambiance et son parti-pris visuel, influencé Romero pour La Nuit des Morts-Vivants. Un film qui inspire un classique est, logiquement, un classique. c'est mathématique. > Voir le film lastman
  6. D.O.A. de Rudolph Maté (1950) "Dead on Arrival". Un type empoisonné, il n'a plus que quelques dizaines d'heures à vivre, assez pour trouver l'assassin et aller au commissariat pour signaler son propre meurtre (Tadaaaa!...). Si vous n'êtes pas trop sûr de votre définition de "Film Noir", adoptez celle-ci : "un Film Noir, c'est un film qui ressemble plus ou moins à D.O.A." > Voir le film doa
  7. Cerveaux de Rechange (1936) Un titre français tout pourri (le titre original étant un jeu de mot en anglais, The Man Who Changed his Mind), mais un film plus qu'honorable, avec le non moins honorable Boris Karloff qui montre que sans son costume de Frankenstein, le bougre avait quelques notions de théâtre. Le thème du savant fou en quête d'éternité, mine de rien, ça marche toujours. > Voir le film cerveaux de
  8. L'Homme de la rue de Frank Capra (1941) "Meet John Doe", sorti tout droit de la tête d'une journaliste cherchant à préserver son emploi. Le mystérieux John Doe aurait annoncer vouloir se donner la mort pour protester contre les maux de la société, une bonne histoire qui ne sonne pas tout à fait vrai pour certain. Il faut donc donner un corps à ce John Doe, ce sera un ancien joueur de base-ball un peu en galère, nouveau porte-parole des indignés. > Voir le film john doe

Et vous, vous préférez le cinéma quand il est gratuit ?

Crédit photo : La Nuit des Morts Vivants de George Romero