Perso, je viens d’une ville où les tramways sont LGBT friendly parce qu’ils ont des arc-en-ciel dessus (oui, Angers est la meilleure ville du monde, mais ça on vous l’avait déjà dit), alors voir que des films sont censurés dans certains pays parce que l’un des personnages est gay, et bien ça me rend toute tristoune, mais ça me rend surtout très colère.

1. La Belle et la Bête

Cette censure a fait polémique lors de la sortie du film en 2017. Le crush du personnage Le Fou sur Gaston, considéré comme un « moment gay » (bien que ce moment durait littéralement une seconde et demi), a déplu à beaucoup de pays : le film a été interdit aux moins de 16 ans en Russie et interdit de diffusion en salles au Koweït. En Malaisie, la scène en question a d’abord été coupée avant d’être réintégrée au film après l’ajout d’une interdiction aux moins de 13 ans. Aux États-Unis, un drive-in a refusé de projeter le film. On censure La Belle et la Bête quand même, on en est là.

2. Brüno

Cette satire du monde de la mode a été jugée en Ukraine par des experts comme contenant « un langage obscène, des scènes homosexuelles et d’autres scènes de nature offensante jamais montrées en Ukraine ». Aux États-Unis ce sont les nombreuses scènes de sexe qui ont valu au film d’être interdit aux moins de 17 ans. Pour ne pas subir une moins bonne distribution et rentabilité du film, celui-ci a donc été monté à nouveau pour couper certaines scènes, ce qui a permis d’autoriser les moins de 17 ans à voir le film, mais seulement accompagnés d’un adulte.

Source photo : Giphy

3. En avant

Le dernier dessin-animé de Pixar a beaucoup fait parler de lui pour avoir introduit un personnage ouvertement lesbien dans son histoire (Specter, une cyclope policière). Il aura simplement fallu que le personnage fasse référence à sa relation conflictuelle avec la fille de sa petite amie pour que plusieurs pays du Moyen-Orient censurent le film. Le Koweït, Oman, le Qatar et l’Arabie saoudite ont donc interdit la diffusion du film en salles. En Russie, le terme « girlfriend » de la version originale a été remplacé par « partner », qui laisse le choix quant à l’interprétation. Scandaleux.

4. Star Wars 9

Alors même que la scène du baiser gay (deux humaines qui s’embrassent en arrière plan lorsque la Résistance fête sa victoire) dans Star Wars 9 était parvenue à contourner la censure en Chine, elle a été coupée au montage à Singapour. Disney a décidé d’accepter cette coupe pour permettre la diffusion du film dans la Cité-État. Non mais an arrière-plan les gars quoi, franchement.

5. Le secret de Brockeback Moutain

Au moment de sa sortie en 2007, ce film sur l’homosexualité a été interdit en salles aux Émirats Arabes Unis et en Chine. Des DVD étaient néanmoins disponibles. Mais la censure du film la plus polémique a été celle faite par l’Italie en 2008 lorsque la chaîne Rai Due a diffusé le film sur la télé après avoir coupé deux scènes montrant la relation qu’entretenaient les deux personnages homosexuels. Il a ensuite été rediffusé sur la même chaîne et sans coupure en 2009. Merci mais le mal est fait.

6. Rocketman

Plus de cinq minutes de film ont été coupées par la Russie dans ce biopic sur le chanteur Elton John. Les scènes de baisers et de sexe homosexuel ont en effet été considérées comme de la propagande homosexuelle pour les mineurs par les autorités russes. Le film a également été interdit aux moins de 18 ans. En même temps, est-ce que des scènes de ce type sont étonnantes quand tu racontes l’histoire d’un chanteur homosexuel ? Non, pas tant.

Source photo : Giphy

7. Harvey Milk

Tout comme pour le biopic d’Elton John, le biopic dédié au premier homme politique américain ouvertement homosexuel a été victime de censure. En Roumanie et aux Samoa, il a été interdit pour « promotion des droits humains des homosexuels ». C’est sûr, manquerait plus que la communauté homosexuelle ait des droits humains, et puis quoi encore.

8. Danish Girl

Ce biopic qui retrace l’histoire de l’artiste danoise Lili Elbe, première personne à avoir recouru à la réassignation sexuelle, a été interdit en Malaisie, au Qatar, au Bahreïn, au Koweït, en Jordanie, à Oman et aux Émirats Arabes Unis. Il a notamment été censuré pour « Dépravation morale ». Mais oui, mais oui.

Source photo : Giphy

9. Zoolander

Si au départ, le film de Ben Stiller était surtout censuré par de nombreux pays pour son histoire (un top model chargé d’assassiner le Président de Malaisie), l’Iran a lui décidé d’interdire Zoolander après y avoir vu un soutien aux droits des homosexuels. Oui, ça va loin.

Source photo : Giphy

10. L'inconnu du lac

En France, les affiches du film elles-mêmes avaient fait l’objet d’une censure, puisqu’elles avaient été retirées à Versailles et à Saint-Cloud car jugées « trop gay ». Mais le film qui raconte l’histoire d’une communauté homosexuelle installée autour d’un lac a également été interdit au Liban où il devait être diffusé lors d’un festival de cinéma.