Il y a des gens qui détestent les films français et ils ont tort : si on regarde les meilleures comédies françaises, on passe forcément un bon moment. Bon, évidemment, on connait aussi beaucoup de trucs très nuls et des films dans lesquels on ne voudrait jamais vivre. Imagine passer ta vie avec des gens qui s’engueulent à tous les repas ou des enfants insupportables. L’angoisse.

1. Stuart Little

Mets-toi 5 minutes à la place de George, le petit garçon : tes parents t’annoncent qu’ils ont pris la décision d’adopter un enfant et que tu auras donc bientôt un petit frère ou une petite soeur. Tu es content, tu as hâte et quand tes parents rentrent, ils ont dans la main une souris qui porte des fringues. Pire, mets-toi à la place des autres enfants dans l’orphelinat ! Cela fait des années que tu as été abandonné, un couple arrive et tu te dis que tu as une chance d’avoir de nouveau une famille. Mais non, ils choisissent le rat.

2. Toy Story

Quand on est gosse, on se dit que ce serait drôlement chouette si nos jouets de Noël pouvaient prendre vie. Sauf que non en fait, ce serait carrément glauque. Déjà, j’aurais très peur de voir que mes jouets ont bougé de place quand je n’étais pas dans la pièce. Et puis, ça voudrait dire que tes jouets t’ont maté en train de te changer et même en train de te tripoter. Sale.

3. Maman, j'ai raté l'avion !

Kevin McCallister est insupportable, c’est un fait, mais il est aussi drôlement courageux. Quand j’avais 8 ans, j’aurais été bien incapable de faire quoi que ce soit contre des cambrioleurs. J’aurais juste hésité entre courir en hurlant dans la rue ou me cacher dans mon placard en pleurant.

4. Y a-t-il un pilote dans l'avion ?

Haha c’est marrant, les pilotes sont malades et l’avion va surement s’écraser, quelle scénario amusant ! Non, c’est pas drôle du tout bon sang. Déjà, je serais pas trop rassurée si des passagers se suicidaient successivement en écoutant l’histoire d’un pauvre type mais alors si c’est ce mec qui doit faire atterrir l’avion, je préfère abandonner tout de suite.

5. Nos jours heureux

Nos jours heureux est une métaphore de l’enfer à tous les points de vue. Du côté des parents, ils laissent leurs enfants à des gens particulièrement incompétents qui perdent des bagages et n’ont pas d’infirmière diplômée. Pour ce qui est des animateurs, ils passent un mois avec des gamins insupportables qui chialent, qui volent et qui veulent fuguer. Et puis, pour les enfants, c’est une semaine infernale sous la pluie à visiter des musées nuls et à manger des trucs mauvais.

6. Un air de famille

Difficile d’imaginer une pire soirée que celle que passent les personnages dans Un air de famille. Ils attendent la dernière convive qui ne viendra finalement jamais, s’embrouillent pendant des heures, crèvent la dalle et regardent avec tristesse un chien qui va bientôt mourir. Laissez-moi partir de ce resto par pitié.

7. Bienvenue chez les Ch'tis

Bienvenue chez les Ch’tis est un film bourré de clichés, on le sait parce qu’on a un gars du Nord chez Topito et qu’il est presque normal. Pourtant, ça reste une mauvaise nouvelle d’être muté à Bergues quand on vit sur la Côte d’Azur. Imagine devoir quitter ta petite maison avec ta famille près de la mer pour aller vivre tout seul dans les Hauts-de-France. Nan, faites pas semblant, vous aussi ça vous ferait chier.

8. Ratatouille

« Oh c’est mignon, un rat qui devient chef d’un restaurant parisien et prouve ainsi que la différence n’a pas d’importance ! ». Il faut vraiment n’avoir jamais vu un rat parisien pour penser un truc pareil… Ce film est absolument écoeurant et je pense que je me vomirais dans la bouche 28 fois si j’apprenais qu’un rat avait approché mon tian de légumes.

9. Charlie et la Chocolaterie

Charlie et la Chocolaterie est censé être un film pour enfants féérique mais en vérité, personne n’a envie d’entrer dans cette chocolaterie de l’angoisse. On parle d’un gars tout seul, avec des milliers d’esclaves qu’il paye en chocolat, dans une immense usine super dangereuse. Le plus flippant, c’est l’ascenseur de verre. Il faudrait me payer très très cher pour que je foute un pied là-dedans.

10. Delicatessen

Est-ce que j’ai vraiment besoin de dire pourquoi ?

À choisir, je préfère vivre dans Jurassic Park. Ça vaut le coup de mourir dévoré si on a vu des dinosaures en vrai.