les-beaux-gosses-10-06-2009-1-g (1)
Source photo : Challenge

Vous utilisez ces mots et expressions très souvent, mais en connaissez-vous véritablement l'origine ? Non ? Alors c'est parti pour un petit précis d'étymologie !

  1. Swag Le terme swag ou swagg vient à l’origine du terme swagger en anglais qui signifie globalement « la manière de se présenter au monde avec confiance et avec style ». C’est la sophistication du style vestimentaire associée à une attitude « cool ». Shakespeare aurait inventé le verbe to swagger signifiant « fanfaronner » afin de l'utiliser dans sa comédie Le songe d’une nuit d’été.
  2. Wesh Wesh (« salut ») vient de l’expression wesh rak (« comment vas-tu ? ») qui est un mot en dialecte algérien, c'est une déformation du mot arabe ach qui signifie « quoi ».
  3. Boloss Boloss est un mot apparu en région parisienne dans les années 2000, ce mot serait le verlan de « lobos » (lobotomisés), mais on en est pas sûrs a 100%.
  4. Avoir le seum Le seum viendrait du mot arabe sèmm qui signifie venin. Avouez que c'est un peu plus violent comme expression tout d'un coup.
  5. YOLO YOLO est l'aconyme pour You Only Live Once, littéralement, « tu ne vis qu'une fois », en gros, ça veut dire PROFITEZ DE VOTRE JEUNESSE BORDEL ! Mais faites un tout petit peu gaffe quand même ou vous pourriez finir comme ce jeune homme.
  6. Bader De l'anglais bad ( « mauvais, mal ») auquel on ajoute le suffixe « er ». On est pas allé le chercher bien loin celui-là.
  7. S'enjailler L'expression nous vient des jeunes ivoiriens branchés et de l'argot nouchi plus particulièrement. Elle résulterait d'une transformation du verbe « jaillir » en verbe du premier groupe (« jailler ») auquel on aurait ensuite ajouté lé préfixe « en ».
  8. Zouz Ce sobriquet mignon servant à désigner votre petite amie s'inspire de l'algérien zùdj « deux » et renvoie donc au « deuxième élément du couple ».
  9. Daron Figurez-vous que le terme est ancien. Il serait dérivé du mot « baron » et désignait au XVIIème siècle dans la bouche des ouvriers le maître de maison/le bourgeois (puis par extension le patron, le tenancier de cabaret ou de bordel) avant de prendre un peu plus tard le sens de « chef de famille ».
  10. En loucedé Il s'agit de l'altération en largonji de l'expression « en douce ». Je vous entends d'ici me demander ce qu'est le largonji et bien tout simplement un argot consistant à remplacer la première consonne par « l » et à la prononcer à la fin du mot assortie d'un suffixe. Il fallait y penser...

Vous avez kiffé ?

Source : Wikipédia, CNRTL, Dico franco-arabe