Après un passage à New-York, à Melbourne, à Toronto et à Los Angeles, l’exposition rétrospective Tim Burton s’offre son unique passage européen à la Cinémathèque de Paris (cocorico !), pour quelques jours encore. L’occasion pour les très nombreux fans du névrosé et décalé auteur de Beetlejuice, d’Edward aux mains d’argents et de l’Étrange Noël de Monsieur Jack (et plein d’autres trucs dont même les génériques sont soignés) de venir s’égarer quelques heures dans l’univers gothique et ludique du réalisateur, cabinet de curiosités géant dans lequel s’entreposent dans le même temps les dessins de jeunesse et des tableaux de Tim Burton, des photos, des story-boards, des maquettes et autres costumes originaux de ses films. Un petit florilège disparate du contenu de l’expo, ici :

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

Et vous, vous pensez également que Tim Burton est un gentil détraqué qui ne s’est jamais vraiment débarrassé de son enfance ?