Il y a le corps qu’on voit, le nôtre, celui qu’on croise dans le reflet du miroir aussi souvent que possible et il y a notre corps tel que le perçoivent les autres. Et je vous assure c’est pas la même salade. Vous l’avez certainement remarqué mais on a une fâcheuse tendance à ne pas apprécier son corps ou à le juger différemment des autres qui le perçoivent de leurs propres yeux. Rien d’étonnant là dedans mais on va essayer ici d’expliquer pourquoi nos perceptions de nous-mêmes sont parfois totalement foireuses.

1. Pourquoi on se trouve moche sur les photos ?

Et pour répondre à cette question je vous renverrai tout simplement vers ce top qui explique pourquoi on se trouve moche en photo. En gros, plusieurs biais rentrent en ligne de compte : le fait d’être habitué à notre reflet dans le miroir et donc de ne pas trouver notre image photo représentative de notre si doux reflet, mais aussi le fait de’être confronté à une image de nous en mouvement, un arrêt sur image en quelque sorte qui nous donne toujours une tête de cul.

2. Pourquoi on déteste notre voix enregistrée ?

Enfin une réponse à ce mal auditif dont on souffre tant… Explications : de la même façon qu’il y a deux corps (celui qu’on voit et celui que les autres voient), il y a deux voix (il peut il y en avoir plus mais seulement pour les gens qui se prennent pour Napoléon). D’abord il y a celle qu’on entend quand on parle et qui est plus grave parce qu’elle résonne à l’intérieur de notre corps, dans nos os ce qui lui donne des intonations plus graves. Et le grave on aime grave ça. On aime tellement ça que quand on écoute notre voix, cette deuxième voix, on perd ces fréquences graves et on a donc l’impression d’avoir une voie aiguë toute dégueulasse.

Source : Vice

3. Pourquoi on a la tête qui tourne quand on est bourré ?

De base, avoir la tête qui tourne est un souci d’oreille interne, cet organequi nous aide à maintenir notre équilibre. Or quand on se met une race (que ce soit avec de la bière bon marché ou du vin biodynamique), notre oreille interne perd tout sens commun. En effet ses parois sont recouvertes de petits poils trop choupi qui ont l’habitude de tremper dans un liquide visqueux trop pas choupi qu’on appelle l’endolymphe. C’est le positionnement des petits poils dans cette vase gélatineuse qui va aider le cerveau à voir si tout est bien horizontal là dedans ou si c’est le bordel.

OR, quand on boit, l’alcool qui ne connait pas de frontière tape l’incruste dans l’endolymphe, le rendant ainsi plus liquide. Et voilà l’horizontalité du liquide par rapport aux poils est toute flinguée et le cerveau à l’impression d’être dans Inception.

Source : Maxisciences

4. Pourquoi on se trouverait plus beau quand on regarde à droite sur une photo ?

D’après une spécialiste en psychologie sociale de l’université de Cambridge, les personnes qui regardent vers la droite en photo donnent davantage l’impression de se projeter dans l’avenir. C’est un vieux biais qui tend à nous les faire percevoir comme plus dynamiques et donc plus beaux que ceux qui regardent vers la gauche. Faites le test. Vous avez enfin la solution pour prendre en photo votre meilleur profil.

Source : Biba

5. Pourquoi on perçoit mieux le vert ?

Tout simplement parce qu’on a gardé un super bon souvenir de notre passé de chasseur-cueilleurs de cette couleur associée à la chlorophylle et donc à tout ce qui est bouffe comestible. Notre œil, qui visiblement est un peu long à la détente a continué d’enregistrer que le vert c’était hyper important pour notre survie et qu’il fallait pas qu’on en loupe une goutte. Sauf quand c’est du vomi. Ou une pub Cetelem.

Source : Chose à savoir

6. Pourquoi on se trouve toujours plus moche qu'on ne l'est vraiment ?

On tous une pote triplement canon qui se plaint toujours de se trouver trop cheum et ça donne un peu envie de la rosser. Eh bien sachez que c’est pourtant une perception normale. La raison n’est pas tant scientifique que psychologique : le regard qu’on porte sur nous-même est chargé de notre passé, notre histoire et des remarques qu’on a pu entendre bref notre regard est forcément biaisé et en rien objectif. Qu’on se le tienne pour dit : l’image qu’on a de nous n’a rien à voir avec l’image que les autres ont de nous (sauf p’tet pour la couleur de cheveux, allez celui-là je vous l’accorde).

Source : Psychologies

7. Pourquoi on a souvent l'impression de tomber quand on s'endort ?

On les appelle les « secousses hypniques » ou « myoclonies d’endormissement ». Pas d’inquiétude on est nombreux à voivre ces sensations cheloues de chute au moment de s’endormir. C’est lié à la première phase de sommeil paradoxal durant laquelle le cerveau se tape un coup de flippe parce que tu bouges plus et pense que tu es mort (super con ce cerveau), du coup pour checker si tout va bien il envoie une impulsion qui se traduit par une sensation de chute.

8. Pourquoi on a toujours l'impression que la file d'attente à côté de nous est moins longue ?

Même si en soi il n’y a aucune raison que les cieux te punissent chaque fois que tu vas faire tes courses, tu auras presque toujours l’impression d’être dans la mauvaise file. Spinoza a théorisé le ce concept qu’il appelle l’illusion des causes finales. Globalement, on pense toujours que ce qui nous arrive de relou est lié à notre destin et notre malchance, et que le hasard n’a rien à voir là dedans.

9. Pourquoi on rigole quand on nous chatouille ?

Il est assez triste d’apprendre que les chatouilles ne sont pas forcément une partie de plaisir pour tout le monde (vous en saurez plus sur les questions qu’on se pose sur les chatouilles), surtout quand on n’est pas tactiles. En effet le rire provoqué par les chatouilles n’a rien à voir avec le rire provoqué par une bonne blague, en réalité c’est un mécanisme de défense mis en place par notre corps dont les zones dotées de récepteurs sensoriels appelés corpuscules de Meissner sont stimulés par surprise.

10. Pourquoi on a l'impression de faire un arrêt cardiaque quand l'avion traverse une zone de turbulences pour quand on fait du saut à l'élastique ?

Cela fait là encore partie ces réactions cheloues que fait notre corps. Bon je vous rassure, cette étrange impression de haut le cœur est due à un dérèglement de ton oreille interne (la fameuse qui accentue déjà notre état d’ébriété en nous faisant tourner la tête) et crée ce qu’on appelle un vertige otolithique.

De toute façon, perso moi j’ai toujours pensé qu’il y avait plein d’avantages à être moche et encore plus d’avantages à avoir un enfant moche.