Il y a un an, tu te dirigeais inexorablement vers un bon gros confinement comme tu n’en avais jamais vécu. Tu étais encore jeune et innocent. Il ne s’est écoulé qu’une année depuis, mais tout ça paraît tellement loin. C’est parce que tu as changé. T’as bien bien changé, même. Il y a des tas de différences entre le toi d’il y a un an et le toi d’aujourd’hui. Attention, ce top risque de te plonger dans une mélancolie extrême.

1. Tu faisais 10 kilos de moins

Il y a un an tu avais encore un physique d’athlète (enfin, à peu près). 52 semaines plus tard, c’est à peine si t’as pas des courbatures après avoir été acheter un paquet de pâtes.

2. Tu faisais la bise tel un inconscient

Et puis tu serrais des mains aussi, c’est pas mieux. Aujourd’hui, à la simple idée de pouvoir être si proche d’autres personnes, tu te sens hyper mal à l’aise. Comment t’as pu survivre en touchant des gens ?

3. La peau de tes mains était encore douce

En même temps à force de te laver les mains 20 fois par jour, t’as intérêt à avoir une super crème hydratante. Maintenant t’es comme les petits vieux avec leur tube de Mixa sur la table de chevet pour tenter de sauver les meubles.

4. Tu faisais des projets de voyage

« Cet été on va à Mexico ou Montréal ? On se prendrait pas une petite villa à 8 ? Ou alors un road trip en Europe de l’Est, ça peut être sympa non ? »

Non, cet été tu vas rester chez toi à t’occuper de tes plantes, ou, au mieux, passer une petite semaine à La Rochelle en pleurant.

5. Tu ne t'accrochais pas à tes relations amoureuses

Souviens-toi du temps où tu étais frivole et où tu trouvais l’amour au coin de la rue chaque semaine (mais si, souviens-toi). Dans l’ère Covid, tu sais que ça va être beaucoup plus compliqué de retrouver quelqu’un, alors quand t’as rencontré une personne tu t’accroches à fond. Se marier au bout de 3 semaines ? Oui franchement pourquoi pas.

6. Tu fêtais ton anniv avec tes potes

Ta liste d’invités comportait au moins 20 personnes qui elles-mêmes ramenaient 20 personnes chacune et à la fin c’était le gros bordel dans ton appart. Maintenant, tu fais un brunch avec 5 amis et une vieille bougie plantée dans les pancakes.

7. T'avais moins de boutons sur la gueule

Le masque te file des boutons. Mais le masque cache tes boutons. Du coup tu gardes ton masque qui te file encore plus de boutons. Ce cycle est infernal.

8. T'aimais bien ton appart

Bon, c’était pas non plus la villa des Anges, mais tu t’y sentais bien, c’était ton petit cocon. Aujourd’hui ton appart c’est ta prison, t’as envie de détruire ton vieux papier peint et tu serais prêt.e à donner un rein pour avoir une petite maison sur la côte.

9. Tu ne considérais pas Netflix comme un besoin primaire

Ok, tu passais déjà un peu trop de temps à mater des séries, mais c’était juste pour le plaisir, par envie. Alors que là, c’est à peu près le seul truc qui te permet de survivre le soir. T’as bien essayé de mater Joséphine Ange Gardien une fois pour changer, mais faut pas déconner non plus.

10. Tu connaissais l'odeur de l'herbe

Le truc qui se rapproche le plus de la Nature que t’as vu ces derniers mois, c’est quand un pigeon est venu chier sur ton rebord de fenêtre. Ça commence à être très critique cette situation.

11. Tu connais tes voisins mieux que ta propre famille

Tu sais à quelle heure ils se lèvent, à quelle heure ils se douchent, à quelle heure ils s’engueulent et SURTOUT à quelle heure ils écoutent Despacito à fond dans leur appart. Tu les détestes, et en même temps ils sont le seul lien humain qu’il te reste dans ce monde post-apocalyptique.

12. Tu avais des relations sexuelles

Bon, ok, pas toujours, pas si souvent que ça, et surtout rarement de qualité, mais tu en avais quand même. Et là ça fait combien de mois que personne n’est venu visiter ton lit ? Les punaises de lit ça ne compte pas hein.

13. Tu buvais à la bouteille et tu partageais avec tes potes

Et quand l’un d’entre eux hésitait un peu à boire après toi, tu lui sortais : « Oh ça va j’ai pas la gale hein » en essuyant le goulot avec ta main dégueulasse. Ça pourrait être le scénario d’un film d’horreur qui sortirait en 2021.

14. Tu allais faire tes courses à 21h parce que tu avais oublié d'acheter un truc

Mars 2020 : « J’ai plus de parmesan ? Pas grave, je vais aller au Monop vite fait avant que ça ferme. »

Mars 2021 : « J’ai plus de parmesan. Je te déteste Jean Castex. »

15. Tu trouvais que les puzzles c'était un truc de vieux

Alors maintenant c’est qui le vieux qui est tout content d’avoir chopé un nouveau puzzle 2000 pièces qui prend toute la place dans son salon ? Eh oui c’est toi !

D’ailleurs on a plein de puzzle 1000 pièces ici si ça te branche. Mais si, ça te branche.

16. Tu pensais que la seule chose qu'on pouvait insérer dans ton nez c'était ton doigt

Et puis tu as découvert les merveilleux tests PCR. Mieux, tu as découvert les tests antigéniques dans une petite tente pourrie sur le trottoir devant la pharmacie. Ou comment se faire détruire le nez gratuitement en public. C’est beau 2021 non ?

17. Tu ne te posais pas la question "hum ... est-ce que je vais au bureau ce matin tiens ?"

Depuis les confinements, tu alternes entre la flemme de te rendre sur ton lieu de travail et la tristesse de rester seul chez soi. Finalement c’était beaucoup mieux quand on n’avait pas le choix et qu’il fallait bosser avec les collègues.

18. Tu utilisais ta webcam environ 1 fois dans l'année

C’était à se demander à quoi elle servait, là, au sommet de ton ordi portable, tellement elle ne servait jamais. Eh ben t’aurais préféré ne pas le savoir, parce qu’après tous les Zoom et Google Meet que t’as subis depuis mars dernier, tu n’en peux plus de voir sa gueule devant tes yeux. Tu peux juste remercier les fonds virtuels qui t’évitent de devoir ranger ton appart avant chaque réu en visio. Eux, tu les aimes.

19. Tu n'étais pas encore spécialiste en virologie

Bon il te manque toujours un vrai diplôme mais maintenant tu peux commenter des posts Facebook comme si t’étais un vrai spécialiste des maladies infectieuses. Quand tu parles avec tes potes, on pourrait même croire que vous avez organisé un colloque de médecine tellement vous avez tous l’air calés dans ce domaine. C’est impressionnant franchement.

20. Tu ne connaissais pas Castex et Véran

Et maintenant tu ne peux plus voir leur gueule en peinture, en sculpture, en musique et même en gravure sur bois. Pitié, qu’ils sortent de nos vies svp.

Y’a quand même beaucoup de choses du monde d’avant qui nous manquent. Et aussi quelques trucs du monde d’avant qui ne nous manquent pas, heureusement.