On a déjà parlé moult fois des différences entre les livres et les films Harry Potter, donc normalement vous êtes au point là-dessus. Par contre on a beaucoup moins abordé les différences de traduction dans l’oeuvre de J. K. Rowling. Parce que quand on veut exporter son livre dans des dizaines et des dizaines de pays, il faut le traduire, et on sait tous que la traduction sacrifie beaucoup d’éléments au passage. Voilà donc les éléments qui changent chez nous par rapport à la version originale.

1. Les noms des fondateurs des 4 maisons sonnent mieux en anglais

Pour ceux qui ne connaissent pas la version anglaise, voilà les noms et leur traduction :

Godric Gryffindor (Godric Gryffondor en français)

Salazar Slytherin (Salazar Serpentard en français)

Helga Hufflepuff (Helga Poufsouffle en français)

Rowena Ravenclaw (Rowena Serdaigle en français)

Les 4 noms en anglais ont toujours deux fois la même initiale et leur sonorité fait une petite allitération. En français, ça marche pour Gryffondor et Serpentard, mais pas pour Poufsouffle et Serdaigle. C’est un peu dommage, mais Jean-François Ménard, le traducteur français des bouquins a bien expliqué ses choix de traduction et on peut comprendre que c’était pas facile facile de tout faire coïncider.

2. Pareil pour les noms des manuels scolaires

On pense surtout aux bouquins de Gilderoy Lockhart qui utilisent des allitérations :

Break with a Banshee (Flâneries avec le Spectre de la mort)

Gadding with Ghouls (Vadrouilles avec les goules)

Holidays with Hags (Vacances avec les harpies)

Travels with Trolls (Randonnées avec les trolls)

Wandering with Werewolves (Promenades avec les loups-garous)

Year with the Yeti (Une année avec le Yéti)

Mais quand on y réfléchit un peu, on se rend compte qu’on aurait eu du mal à faire mieux niveau traduction.

3. Certains noms traduisibles n'ont pas été traduits

Il y a des noms qui n’ont pas été traduits pour lesquels on n’a rien à redire, par exemple pour le prénom de Minerva McGonagall, un nom latin qu’on peut très bien comprendre nous-mêmes. Pour son nom de famille, c’est plus discutable : il y a un truc autour du fait d’irriter dans le mot « gall », les anglophones pourront confirmer, mais pas facile dans ce cas de garder la sonorité écossaise du nom de celle qui affectionne les motifs écossais.

Par contre pour les Gaunt, la famille maternelle de Voldemort, dont le nom signifie « décharné », une petite traduction aurait pu être envisageable. Et Dumbledore, dont le nom fait référence au bourdon, le traducteur Jean-François Ménard a préféré ne pas changer son nom pour ne pas l’associer à cet animal. Dommage, il y avait quelque chose à faire.

4. Le premier bouquin a changé de nom

Ça, normalement, vous le savez déjà : Harry Potter à l’école des sorciers est notre traduction du Harry Potter et la pierre philosophale anglais. La faute aux éditions Gallimard qui trouvaient que le titre n’était pas assez évocateur pour notre public (comprendre ici : ils pensaient qu’on était peut-être un peu trop cons pour s’intéresser à un bouquin avec un mot trop compliqué dans son titre).

5. Hagrid parle normalement en français alors qu'il s'exprime mal en anglais

Dans la version anglaise, Hagrid parle comme un gros teubé il met des « yeh » au lieu de « you », des « ter » au lieu des « to », des « don » au lieu de « don’t », etc. En français, on n’a aucune déformation dans ce qu’il dit, juste parce que le traducteur avait peur que des gens se reconnaissent dans la (mauvaise) manière de parler d’Hagrid et qu’ils se sentent visés. Du coup on perd un élément intéressant des livres anglais à cause de la traduction frileuse.

6. L'emblème de Serdaigle pose légèrement problème en anglais

Le nom anglais original de Serdaigle est Ravenclaw, soit « serre de corbeau », mais son emblème est quand même une serre d’aigle, même dans la version anglaise. La traduction en « Serdaigle », qui sonne quand même vachement mieux que « SerreDeCorbeau » est donc plutôt maligne. Par contre on ne comprend pas pourquoi J.K.Rowling n’a pas décidé de choisir un corbeau comme emblème de sa maison alors que les corbeaux sont les oiseaux les plus intelligents. On lui demandera à l’occasion.

7. On perd certains jeux de mots en passant au français

Par exemple, le Chemin de Traverse, qui s’appelle « Diagon Alley » dans la langue de David Beckham. Le nom original donnait l’idée d’une diagonale, qui est plutôt bien retranscrite par la « traverse », mais on loupe le jeu de mot présent en anglais au passage. Il y a plusieurs noms propres qui perdent de leur saveur avec la traduction, mais bon c’est comme ça, tant pis.

8. Certains choix de traduction n'ont juste aucune logique

Parfois, on ne sait même pas pourquoi le traducteur a changé des passages. Pour exemple, on peut prendre le début de la saga, quand Harry reçoit sa (ses) lettre(s) pour Poudlard. A un moment, il est dit que le courrier est « déjà entre les mains de son oncle », là où, en anglais, il est « sur les genoux de l’Oncle Vernon ». Ça, c’est juste un petit changement, mais des comme ça il y en a des centaines, et parfois même plus gros. Certains sont probablement justifiés (notamment des noms propres qui ont disparu pour faire place à un équivalent plus compréhensible), mais d’autres sont juste trop gros.

9. Salazar Serpentard et Severus Rogue n'ont plus les mêmes initiales

C’est pas grand chose, et c’était peut-être une coïncidence (on n’y croit pas trop non plus), mais le fondateur de la maison Serpentard et le directeur de la même maison des siècles plus tard portent tous les deux les initiales « SS » en anglais (une référence aux nazis, on imagine). Seulement, Severus Snape est devenu Severus Rogue ; il perd donc son deuxième « S » et, en même temps, son « lien » symbolique avec le fondateur de la maison.

10. (Bonus) Dumbledore, Hagrid et Minerva n'ont pas été traduits pour une bonne raison

On retrouve ces trois noms dans les deux premières pages d’un même chapitre d’un bouquin de Thomas Hardi, the Mayor of Casterbridge. On imagine bien que J.K. Rowling s’en est inspirée et du coup on comprend encore mieux le fait de ne pas avoir touché à ces noms dans la traduction.

Si vous voulez encore un peu de votre saga préf’, allez voir les memes sur Harry Potter, les tweets sur Poudlard, et allez offrir des cadeaux Harry Potter à vos potes.

Sources : Wikipedia, Harry Potter fandom, CulturesConnection