C’est marrant hein, mais les gens manquent parfois cruellement d’originalité. Et dans le gros bordel que peut être un mariage, on retrouve souvent les mêmes genres de personnalités, ça ne loupe jamais. Tu les as peut-être vu cet été aux mariages auxquels tu étais invité, et si ce n’est pas le cas, c’est que c’était peut-être toi, celui dont tout le monde se moquait.

1. Celle qui porte un chapeau

Elle a maté le mariage de Kate et William puis celui de Meghan et Harry avec passion, émotion et joie, et depuis elle pense qu’il est obligatoire d’avoir un chapeau moche collé sur le haut du crâne pendant les mariages. Alors que non, vraiment, range moi ça, on dirait un nid d’oiseaux.

2. Celle qui s’habille tout en blanc

Soit elle n’a vraiment rien compris au truc et pense que tout le monde doit s’habiller en blanc, soit elle ne supporte pas de ne pas être au centre de l’attention pendant 12 heures et décide que, mariage ou pas mariage, ça sera elle qu’on matera le plus, point barre. Elle aussi, elle aurait pu être la mariée, pigé ?

3. Le papy qui a survécu à la canicule

Et il en est fier, fier de pouvoir dire à tous les invités présents que « c’était pas trop tôt ce mariage quand même hein, pas certain que l’année prochaine je sois encore là pour voir tout ça, faut profiter de la vie mes p’tits jeunes ». Ressers-toi donc un Pastis, papy.

4. Celui qui attend que ça pour tenter de pécho

Il a déjà fait une liste des meufs potentiellement baisables (comme il dit) et célibataires qu’il allait tenter de dragouiller lourdement pendant la soirée, avant même qu’on ne serve le vin d’honneur. Le mec pense qu’il pourra forcément pécho ce soir-là, alors qu’on le sait tous : il se finira tout seul à la main, comme les autres jours.

5. Celui qui aime un peu trop les enfants

Que ce soit le prêtre qui regarde un peu trop les garçons d’honneur, ou le tonton un peu bourré qui adore s’accouder à la table des enfants pendant bien trop de temps, tout le monde est un peu sur le qui-vive après l’affaire de la petite Maëlys, et les parents sont pas prêts de laisser leurs mômes sans surveillance pendant plus de 3 minutes.

6. Celle qui pleure dès le parvis de la mairie

Elle pleure quand elle voit les invités arriver, elle pleure quand elle voit le marié, puis elle chiale comme une madeleine quand elle découvre la mariée dans sa jolie robe qui ne lui fait pas du tout un gros cul. A la mairie, elle a déjà épuisé 4 paquets de mouchoirs, et elle finira de se liquéfier pendant les discours et les powerpoint de la soirée.

7. Celui qui est bourré avant même le début de la fête

Il a commencé à enfiler les Ricard avant même le départ pour la mairie à 14 heures, et il termine complètement torché au cocktail du vin d’honneur. On ne le reverra qu’à la fin, au moment de la pièce montée, quand il aura fini de cuver gentiment dans un coin, les joues rouges et l’haleine chargée.

8. Celle qui a prévu sa tenue 6 mois à l’avance

Clairement, ce mariage, c’est pour elle un véritable événement. Pas parce que ses potes ou des personnes de sa famille se marient, non non ça elle s’en fout un peu. Pour elle, c’est surtout l’occasion de tout donner dans sa tenue, son maquillage et ses pompes, parce que bon, si elle ne porte pas les pièces les plus chics de son dressing aujourd’hui, ça n’en vaut vraiment pas la peine.

9. Celle qui n’était pas invitée à l’EVJF mais qui fait comme si

C’est une copine de la mariée, mais elle n’est pas assez proche d’elle pour avoir été invitée à l’EVJF. Qu’importe, elle s’en fout, elle dira à tout le monde qu’elle y était, que c’était génial, et elle fera même un discours retraçant les mois d’amitié qu’elle partage avec la mariée, déçue que les invités ne soient pas aussi émus qu’elle.

10. Celui qui fait des blagues reloues sur la nuit de noce

Avec un petit clin d’oeil pour la mariée, et une tape dans l’épaule à te faire tomber par terre au marié, en disant « wink wink ». Le gros relou quoi.

11. Celui qui ne bouffe rien parce que ce n’est pas végétarien / vegan / sans gluten / bio / éthique

Et qui se contentera donc de bouffer les dragées par paquet de 10, quitte à voler les petits pochons de la table des enfants, parce qu’il n’a rien pu bouffer, qu’il a picolé pour compenser, et que maintenant il est complètement torché à danser seul sur du Claude François avant de s’évanouir.

Alors, vous êtes quel genre d’invité, vous ?