Peu de métiers sont aussi cruels que celui de comédien. On peut avoir tourné des chefs-d’œuvre toute sa vie, manier sa carrière de main de maitre entre film d’auteur et film populaire et se retrouver un jour suite à un besoin d’argent impérieux à tourner dans un gros navet impardonnable. Il faut souvent plus d’un film pour massacrer une carrière, mais la mort est aussi imprévisible que la vie et chaque film peut être le dernier. Voici un panel de 15 acteurs et actrices impériaux qui n’ont pas eu la sortie qu’ils méritaient.

1. Orson Welles - Transformer The Movie

Autant vous prévenir on ne va pas se moucher du coude. Quitte à parler de légende autant en prendre une « qui n’aime pas les voleurs et les fils de pute ». Transformers le dessin animé n’est pas vraiment un navet c’est même plutôt un bon dessin animé si on apprécie l’imagerie 80’s. Mais terminer une carrière comme la sienne en doublant un robot de dessin animé ce n’est quand même pas le must. Rassure-toi Orson ton dernier film c’est La Classe Américaine tout le monde le sait.

2. Michel Serrault - Le Bénévole

Aussi adoré par le public que plébiscité par la critique, Serrault a traversé le cinéma français pendant plus de 40 ans. Ce film ne sera pas le seul nanar qu’il aura fait avec son pote Mocky, mais c’est assurément le dernier, et le pire. Votre serviteur est une des rares personnes ayant pu voir ce truc en salle (aucun cinéma n’ayant voulu le distribuer) et peut vous confirmer que c’est loin, mais alors très loin d’être un chef d’œuvre.

3. Raul Julia - Street Fighter

Conseil pour les acteurs : si vous êtes un peu vieux, gravement malade, voire toussotant n’acceptez jamais ô grand jamais un film sur les jeux vidéos. Ce pourrait être votre dernier. Quand on a été nominé plusieurs fois aux golden globes, ça peut faire tache dans le CV.

4. Jacques Villeret - Les Parrains

Bon, soyons honnêtes, l’ami Jacquot avait déjà donné dans le navet tout au long de sa carrière, mais ça restait du navet sympa comme la soupe aux choux. La fin est autrement plus tendancieuse. Fini l’âge d’or de Papy fait de la résistance ou du Diner de con. Non sur le tard c’était plus Iznogoud, puis cet objet cinématographique non identifié dont on ne préfère par parler.

5. Groucho Marx - Skidoo

Tourner avec Otto Preminger pour son dernier film aurait été un choix judicieux en temps normal. Mais quand Otto décide de s’emparer du Summer Of Love et de prendre du LSD avant de tourner son film c’est un peu plus tendu. Au final cette légende du comique finira sa carrière dans ce film foutraque, assez kitch et dingue pour être apprécié aujourd’hui, tout en restant un gros navet.

6. Jean Yanne- Gomez et Tavarez

Jean Yanne a déclaré « Je ne suis pas plus ému en jouant un assassin d’enfants qu’en faisant de la publicité pour les nouilles » . Certes, pour autant le voir finir sa carrière d’acteur dans un étron avec Stomy Bugsy reste douloureux.

7. Bela Lugosi - Plan 9 Of Outer Space

L’acteur Hongrois est à jamais le meilleur Dracula porté à l’écran, une légende du cinéma fantastique qui n’en finit pas de fasciner. Alors, question, pourquoi tourner avec Ed Wood? Réponse : parce que la drogue. A la fin le pauvre Bela était complètement camé ce qu’il a (entre autres) conduit à tourner dans ce qui est reconnu aujourd’hui comme le pire film de l’histoire du cinéma. Vous trouverez une explication plus complète dans le film Ed Wood de Tim Burton.

8. Jean Poiret - Sup de Fric

Vers la fin de sa vie, l’acteur ne tournait guère qu’avec Jean Pierre Mocky, ce qui, on l’a vu plus tôt dans le top n’est pas toujours un gage de qualité (surtout à partir des années 80). Son dernier opus est une sombre daube téléfimesque avec Anthony Delon (spécialiste du genre). Le plus grand pote de Serrault n’a définitivement pas eu une sortie digne de sont talent.

9. Elizabeth Taylor - Les Pierrafeu

NON !! Liz pas toi ! Pourquoi, mais pourquoi !?? Bon, tu étais alcoolique et tu as empoché 2,5 Millions de Dollars sur le coup, mais ça n’excuse rien. Tu es vraiment impardonnable, car tu as eu plus de 15 ans pour rectifier le tir avant ta mort temps que tu as passé à épouser des jeunots et faire partir ce salaire astronomique en boisson … Au final t’avais peut-être tout compris à la vie.

10. Louis de Funès - Le gendarme et les gendarmettes

Souvent les gens croient que le dernier film de l’acteur favori des Français est La Soupe aux Choux, on aurait préféré … Cet opus est de loin le pire épisode d’une série déjà riche en nanard. Certainement le plus graveleux, définitivement le plus Max Pécas. Non, Louis ne méritait pas une telle sortie.

11. Robin Williams - Absolutely Anything

Il a longtemps été l’acteur le plus apprécié d’Hollywood avec quelques films géniaux comme Jumanji, Madame Doubtfire, Will Hunting, Le Cercle des poètes disparus, Hook ou Good Morning, Vietnam mais s’est ramassé en beauté dans la dernière ligne droite avec Absolutely Anything où il prête sa voix à un chien. Pourtant, le film était réalisé par Terry Jones, le membre culte des Monty Pythons, mais ça ne l’a pas empêché d’être une belle bouse. Pourquoi Robin a fini sa carrière sur ça ? On ne le saura jamais, mais ça a le mérite d’être drôle. Plus drôle que quand il nous a quittés.

12. Jack Nicholson - Comment savoir

Nicholson est à la retraite depuis 2010 et n’a pas l’air prêt à rempiler sur un nouveau film. C’est con, parce que celui qui nous a éblouis dans Vol au-dessus d’un nid de coucous, Shining, Easy Rider ou Batman a légèrement foiré sa sortie de piste. Son dernier film, Comment savoir, est… comment dire… chiant. On cherche encore le scénario et les vannes. Pourtant, le casting était pas dégueu puisque Nicholson était accompagné d’Owen Wilson, Reese Witherspoon et Paul Rudd, rien que ça.

13. Sean Connery - La Ligue des Gentlemen Extraordinaires

Le dernier vrai film de Sean Connery, c’est La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, soit un film qui était censé envoyer du très très lourd. Sauf que le film s’est ramassé à tel point que ça en a dégoûté Connery du cinoche. Il s’est sûrement dit qu’en acceptant ce rôle il avait fait une………….. CONNERY DESOLE IL FALLAIT QUE JE LA FASSE

14. Philip Seymour Hoffman - Hunger Games : La Révolte, Partie 2

Il y a des acteurs comme ça qui sont des grands acteurs de second rôle. On les voit rarement au premier plan sur les affiches, mais ils font toujours leur taf comme des pros. C’est le cas de Philip Seymour Hoffman, qui a toujours été excellent, de Good Morning England à Truman Capote en passant par The Big Lebowski. Et le pire, c’est qu’il était toujours aussi bon dans ses derniers films, les Hunger Games, mais on ne peut pas dire que le dernier de la saga, « La révolte, Partie 2 » , était une franche réussite. C’était même tout le contraire. Mais tant pis, on essaiera de retenir autre chose de la carrière du monsieur.

15. Pierre Tchernia - Astérix aux Jeux olympiques

Pierre Tchernia, c’est (entre autres) LA voix de la narration des films Astérix, alors forcément il a dû participer à Astérix aux Jeux Olympiques, un film qu’on qualifiera de NUL A CHIER. Ça n’aurait pas été bien grave s’il avait rempilé pour les suivants, mais malheureusement Tchernia a arrêté sa carrière au ciné là-dessus et est mort 8 ans après. Si ça se trouve il est mort à cause de ce film. C’est possible hein.

Si seulement ils avaient été de mauvais acteurs, on aurait compris…