La nouvelle est enfin tombée.

C’EST FINIIIIIIII LE MAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAASQUE !

Bon, juste en extérieur calmez-vous. Mais on est déjà content parce que le masque dans la rue c’était hyper relou et on a oublié à quel point c’était génial de vivre sans masque. La preuve avec ces petites joies de la liberté retrouvée.

1. S'emplir les narines d'une odeur âcre de pisse de chien

Trop chou cette odeur dégueulasse qui mêle un ensemble de fumets obscurs à base de pisse de chien, pisse de pigeons, pisse de gens. Pisse and love.

Crédits photo : Topito

2. Retrouver les embruns des crachats des gens dans la rue

Les gens qui crachent par terre c’est vraiment trop mimi. Malheureusement avec le masque on ne percevait pas suffisamment les gouttelettes de glaires. En l’absence du masque vous allez enfin retrouver ce bonheur.

3. Apprécier le fumet des pots d'échappement

A l’heure de pointe, la file des voitures au feu rouge c’est un moment de plaisir rarement égalé pour renifler les émanations des pots d’échappement.

4. Faire l'effort de garder la bouche fermée

Je sais pas vous mais moi depuis que je porte un masque je garde toujours la bouche ouverte quand je marche dans la rue parce franchement flemme de la fermer c’est vachement plus agréable cette mâchoire qui pendouille.

5. Supporter le regard des gens qui te trouvent moche

Ne plus porter de masque, ça veut dire ne plus cacher la moitié de son visage. Alors oui, sans masque on devra assumer ce vilain minois qui n’est pas toujours en accord avec notre beauté intérieure. Cela dit, n’oubliez pas que vous ne serez plus déçus de découvrir le visage d’une personne qui enlève son masque. On joue cartes sur table désormais.

6. Tousser sans mettre la main devant ta bouche

Non je rigole, faites pas ça s’il vous plait, je veux pas une quatrième vague, je suis pas surfeuse wesh.

7. Craindre d'avoir une crotte de nez qui pandouille

Ces narines gentiment tapissées dans l’ombre depuis trop longtemps… Les voilà offertes au regard de tous et tout le contenu qui va avec.

8. Partager les effluves de son haleine

Ras le bol de garder cette haleine dégueulasse juste pour toi. Faisons la vivre au grand air. Fini l’odeur de clope dans le masque, fini les rots enfermés. En revanche stp sois sympa lave-toi les dents le matin.

9. S'épiler la moustache

Voire se la décolorer. Franchement on était bien avec nos poils de l’ombre. Perso je milite pour valider la moustache. Les meufs avec des bacchantes c’est ultra frais. Surtout quand on met la clim.

10. S'épiler les joues

Au point où on en est.