Des villes comme Cannes ou Royan sont connues pour accueillir une majorité de personnes âgées. Loin d’être des EPHAD à ciel ouvert, ces lieux offrent de nombreux avantages à tous ceux, de 7 à 77 ans (voire beaucoup plus) qui décideraient de s’y installer. Allez, roulez jeunesse !

1. Bénéficier de la plus forte concentration de coiffeurs de France

Ne cherchez pas, ils sont tous là. Les personnes âgées aiment non seulement qu’on s’occupe d’elles, mais les salons de coiffure sont surtout le cœur névralgique, la matrice des ragots de tôt ce qui se passe en ville. Si les complotistes recrutent chez les seniors, les salons de coiffure en sont de véritables clusters ! Une fois qu’on le sait, le rendez-vous chez le coiffeur devient une expérience sociologique à part entière.

Bref on s’en fout on aime juste les jeux de mots de coiffeurs.

La vérité sur les coiffeurs

Dépenser beaucoup trop de fric pour zéro résultat.

Posted by Topito on Friday, December 14, 2018

2. Ne pas avoir à faire la queue au supermarché (sauf à l’ouverture)

Les vieux, ça se lève tôt. Et comme, il faut bien qu’ils occupent leur journée, leur première routine est de se précipiter faire leurs courses pile à l’ouverture. L’occasion pour eux de faire la course avec leur chariot lorsque le rideau du magasin se lève. La bonne nouvelle, c’est qu’après 11h, vous êtes sûr d’éviter la foule dans les supermarchés. Sauf s’il y a un Flunch, la deuxième grande passion et véritable aimant à retraités.

Crédits photo : Topito

3. Passer pour un(e) rebelle limite punk à chien en allant s’habiller chez C&A

Et jouer les Sid Vicious ou les Nina Hagen avec votre jean slim ou votre t-shirt un peu trop bigarré pour être portés par une « sans-dents » : terme initialement employé, rappelons-le, pour désigner les personnes âgées !

4. Faire du gras en profitant de bons restaurants pas chers

Un attroupement de seniors dans un restau est toujours bon signe. Car la bouffe est souvent pour nos aînés le dernier orgasme autorisé. Une addiction dont profitent les restaurateurs avec des menus copieux et pas chers, histoire de fidéliser cette clientèle de fins gourmands.

5. Redécouvrir le plaisir simple du tricot

Le tricot continue d’avoir la cote chez les seniors ! Raison pour laquelle, là où on trouve des vieux, il y a toujours au moins une boutique Phildar pour vendre sa came. Car attention, le tricot est une vraie saloperie dont il est difficile de décrocher. On a déjà vu des personnes âgées filer un mauvais coton après avoir tenter l’expérience !

6. Monter le son de sa sono sans que ça emmerde personne

Le problème avec les problèmes d’audition c’est que c’est à double tranchant. Si on peut faire du bruit sans risquer d’emmerder les voisins, ces derniers ont la fâcheuse tendance à monter le volume de leur TV, ou à écouter les Grosses têtes à en faire vibrer les murs. Méfiance donc !

7. Devenir expert en bingo (et collectionner les appareils à raclette)

Les soirées bingo ne sont pas qu’une fiction échappée de téléfilms ou de séries américaines diffusées sur d’obscures chaînes de la TNT. Les retraités en raffolent et squattent régulièrement les salles des fêtes pour organiser leurs parties de bingo. Un passage obligé si vous voulez être accepté comme un des leurs par ces obsédés du jeu.

8. Assouvir ses penchants exhibitionnistes (et offrir des petits moments de bonheurs aux voisins)

Il paraît que les seniors y voient que dalle en vieillissant. Balivernes ! S’ils demandent à leur ophtalmo des verres pour voir de loin, c’est pour mieux reluquer leurs voisins et guetter leurs moindres excentricités, pour mieux pouvoir baver dessus avec leurs semblables. Parce que oui, les vieux, ça bave quand même pas mal.

9. Conserver tous ses points sur son permis... à vie !

Les vieux au volant sont des sauvageons ! Il y a ceux qui n’avancent pas, mais les pires restent les Fangio en Scénic familiale qui bourrinent à la moindre ligne droite, avec Maman, stoïque à côté en train de terminer ses mots fléchées ! D’ailleurs, la police semble tellement habituée à ces dérapages, qu’elle préfère fermer les yeux. Limite si rouler normalement ne deviendrait pas suspect !

Crédits photo : Topito

10. Assumer publiquement ses penchants gérontophiles

L’amour n’a pas d’âge et plutôt que de draguer sur Tinder, vous trouverez ici forcément pantoufles à votre pied dans une réunion tupperware, une après-midi bridge, ou à la chorale du presbytère de Sainte-Nitouche.

Et bah en attendant vous savez ce qu’ils diront les vieux en 2070 ?