Aux Oscars, le public kiffe quand on récompense des acteurs qui se sont transformés pour un rôle. Les prises de poids, les pertes de poids, les prises de muscle, les make-up qui durent des heures, tout ça ça marche à tous les coups. Et puis il y a une autre transformation qui prend à peine 2 minutes à exécuter et qui fait toujours son petit effet : se raser le crâne. Plein d’acteurs et d’actrices sont passés par là, et on ne peut pas dire que ça leur aille bien à tous. On peut aussi le dire, si on veut. On est libre.

1. Natalie Portman dans V pour Vendetta

Si vous avez maté le film, ça vous a forcément marqués puisque le rasage des cheveux constitue une scène du film à lui tout seul. J’ai très honnêtement oublié pourquoi on infligeait ce traitement à son personnage pour la simple et bonne raison que V pour Vendetta était une grosse purge et que j’ai préféré supprimer ce souvenir de ma mémoire. Oui, j’ai oublié de vous prévenir, mais je risque de donner mon avis très fréquemment, et ce même si vous ne me l’avez pas demandé.

2. Joey King dans The Act

On passe côté séries avec The Act, une série dont le personnage principal, interprété par Joey King, est traité par sa mère comme si elle était atteinte d’une maladie grave. Du coup, Joey King a droit aux cheveux tondus qui lui métamorphosent bien le visage. Il est maintenant temps de vous donner mon avis : gardons un œil sur cette actrice, elle va encore plus exploser dans les années à venir. Vous l’aurez entendu ici.

3. Joseph Gordon-Levitt dans 50/50

Quelle est la première chose que vous faites si vous devez incarner un mec qui a un cancer ? Vous vous rasez le crâne, évidemment. C’est donc en toute logique que ce BG de Joseph a décidé de jouer le jeu et de dire adieu à sa tignasse. Bon bah voilà, il était mieux avant, mais les cheveux ça repousse. Et l’argent c’est bien.

4. Charlize Theron dans Mad Max : Fury Road

Se tondre les veuch’ c’est bien pour jouer les malades, mais ça marche aussi quand on veut avoir l’air badass. C’est le cas de Charlize ici. Elle est pas badass la Charlize comme ça ? On n’a pas un peu peur qu’elle nous foute des beignes dans la gueule ? Bien sûr que si.

5. Natalie Dormer dans Hunger Games

Elle, elle a opté pour la version unilatérale, autrement appelée « coupe punk à chien ». Une coiffure parfaite pour infiltrer une ZAD ni vue ni connue. C’est probablement pire que de se raser complètement le caillou.

6. Demi Moore dans À armes égales

Autre situation qui requiert une ablation des cheveux : l’armée. Bam, ça tombe bien, Demi Moore joue une femme dans l’armée, et elle se rase les tifs. La vie est bien faite parfois.

7. Anne Hathaway dans Les Misérables

C’est connu, Anne Hat’ a perdu beaucoup de poids pour jouer le rôle de Fantine et a raflé un Oscar grâce à ça, mais elle a aussi sacrifié une bonne partie de sa crinière au passage. Un jour, je materai ce film qui ne me donne pas du tout envie pour vous dire si oui ou non je trouve ce sacrifice justifié.

8. Hugh Jackman dans Pan

Bordel, mais qui a entendu parler de ce film sur Peter Pan sorti en 2015 ? Et comment Hugh Jackman a pu se lancer dans ce projet sans même m’en informer au préalable ? Si j’avais su, je lui aurais dit non à la fois pour sa participation et pour le rasage de tête. Ralalah Hugh, intenable.

9. Karen Gillan dans Les Gardiens de la Galaxie

CHAUVE QUI PEUT !!! Désolé, j’avais tenu jusque ici, je me retenais, mais à un moment, dans un top sur les crânes rasés, il fallait que ça sorte. Désolé, c’est tombé sur Karen, pourtant très bien, quoiqu’un peu silencieuse, dans son rôle de Nebula. C’est pas de bol. C’est pas de coupe au bol non plus.

10. James McAvoy dans X-Men

Qui dit « jouer le professeur Xavier » dit ÊTRE TOTALEMENT CHAUVE (oui, en criant). McAvoy a voulu le rôle, alors il a eu la coupe de cheveux qui allait avec. Le mec sait ce qu’il veut, il va là où il veut aller. Un bel exemple de volonté. J’ai totalement oublié ce film.

Voici votre nouveau rôle : vous êtes lecteurs et vous tombez par hasard sur le top des transformations extrêmes d’acteurs français pour un rôle.