Salut, alors aujourd’hui je m’ennuyais un peu j’avais vachement envie d’écrire un top qui va énerver les gens qui critiquent le wokisme, ce mouvement qui déchaîne les passion d’autant plus que l’expression « culture woke » vient de rentrer dans le dictionnaire (ainsi que le pronom « iel ») ce qui ne manque pas d’énerve Jean-Michel Blanquer (et toute la rédaction du Figaro visiblement). Mais c’est quoi le woke ? Taxé de néo-obscurantisme pour les uns, de citoyenneté pour les autres, penchons-nous wokalement sur ce sujet complexe.

Sinon vous pouvez aussi regarder mon top sur les trucs à ne pas faire avec les poêles c’est vachement moins prise de tête et ça aide à ne pas attraper le cancer.

1. Ça nous vient tout droit des Etats-Unis

« Woke » vient de l’argot des Noirs Américains, et veut dire « éveillés » (seuls les LV1 anglais avaient compris), à entendre comme une injonction à garder les yeux ouverts face aux discriminations raciales. Ses premières utilisations remontent au XIXème siècle dans le sud des Etats-Unis après l’abolition de l’esclavage, mais le terme a pris de l’ampleur dans les années 50 et était alors utilisé par les activistes noirs désignant la conscience de leur identité de Noir américain. Martin Luther King dans son discours à l’université Oberlin en juin 1965 demandait aux étudiants d’être « awake ».

Par extension, être « woke » désigne le fait de dénoncer les inégalités quelles qu’elles soient (sociales, raciales, de genre etc). Comme le dit Mame-Fatou Niang, enseignante chercheuse qui s’est exprimée à ce sujet chez Konbini : les Gilets Jaunes sont woke, la Révolution Française était woke. En un mot, être woke, c’est être citoyen. Mais dénoncer, c’est aussi jouer le rôle peu sympathique de gardiens de la pensée sur ce qu’on peut dire et ne pas dire (et parfois aussi sur ce qu’on n’en peut plus d’entendre). D’où la critique du wokisme dont on estime être une manière d’entraver la liberté d’expression au nom d’une justice sociale fondée sur la race et le genre.

2. En France on n'en parle que depuis quelques années

Certains voient l’arrivée du terme dans la langue française en 2014 suite au meurtre de Michael Brown (un jeune homme noir tué par un policier) avec le hashtah militant #StayWoke. Cela dit dans les médias c’est plutôt en 2018 qu’on commence à en entendre parler avec notamment cet article du Monde. Et c’est depuis 2021 que son usage a littéralement explosé (thanks Eric Zemmour et tous les détracteurs de droite). Toutefois le terme s’est rapidement vu utilisé de manière ironique, comme nous allons le voir…

3. Woke is the new "Islamo-gauchiste"

Paradoxalement, le terme est principalement utilisé par ses mêmes détracteurs (la masse informe des gens de droite, en gros). Ils voient derrière ce terme une sorte d’idéologie nébuleuse qui consiste à se mettre du bon côté de la pensée égalitaire (comprenez « anti-raciste » et « décoloniale ») tout en critiquant le mâle blanc cis dominant (comprenez « féministe »). Une analyse franchement caricaturale mais bien pratique pour décrédibiliser la gauche et tout ce qui se cache derrière ce dangereux progressisme de la pensée.

Jean-Michel Blanquer annonce la création d’un «laboratoire républicain» pour lutter l’idéologie «woke» et la «cancel culture».

Posted by Libération on Thursday, July 22, 2021

4. L'idéologie woke ressemble surtout à un fantasme de droite

Vous l’avez compris, ce terme est avant tout utilisé par les gens qui en critiquent l’essence. Du coup c’est assez marrant parce qu’on se retrouve avec un terme censé désigner plus ou moins des gens de gauches, plus ou moins des gens qui luttent contre le racisme et les inégalités sociales, plus ou moins des gens féministes, plus ou moins des gens qui déconstruisent leur position sociale (ou tout ça à la fois) mais qui n’est utilisé que par les gens qui se mettent en opposition à ces mécanisme de déconstruction. Par ailleurs, contrairement à de vraies idéologies telles que le féminisme ou le marxisme, il y a pas de textes universitaires sur le wokisme. Donc parler de wokisme comme idéalogie, ça relève surtout du contresens.

5. En fait, le wokisme est un terme fourre-tout assez délicat à définir

Si à ce stade du top on ne vous a pas fourni une définition précise c’est bien parce qu’il n’y en a pas vraiment. Les gens qui s’en revendiquent le font pas opposition au conservatisme tandis que ceux qui le critiquent y voient un progressisme militant qui consiste entre autre à effacer le passé et abolir les sacro-saintes valeurs qui caractérisent notre société (le mariage, le patriarcat et toutes ces bonnes vieilles valeurs chrétiennes que l’on refuse de voir déboulonnées du socle républicain). Au centre du débat on parlera bien sûr de la pensée décoloniale ou de la théorie du genre que les détracteurs du wokisme adorent remettre sur le tapis.

En bref, si le wokisme n’est pas si simple à définir c’est parce qu’il s’agit plus d’une attitude que d’un mouvement idéologique en tant que tel.

6. C'est quoi le rapport avec la cancel culture ?

La cancel culture est assez proche de la woke culture. Elle désigne comme son nom l’indique une culture de l’annulation et de la dénonciation. Particulièrement présente sur les réseaux sociaux, l’idée vise à dénoncer ceux ou celles qui ne répondent pas aux valeurs wokes. Cela peut toutefois mener à quelques excès inhérents aux réseaux sociaux, d’où la critique à l’égard de ce phénomène qui manque parfois de nuances notamment quand il s’agit de s’acharner sur une personne via les réseaux sociaux. Comportement qui ne fait pas beaucoup avancer le débat…

En dehors des réseaux, on peut évoquer le fait que le film Autant en emporte le vent ait été retiré du catalogue HBO car accusé de révisionnisme ce qui permet de se poser la question : ce film doit-il être viré de tous les catalogues parce qu’il prône une idéologie raciste ou peut-on continuer de le diffuser tout en expliquant son caractère raciste ? Vaste débat.

C’est un sujet complexe qu’il est difficile de résumer en quelques lignes mais je vous renvoie vers cet article de Francetvinfo plus complet :

D'où vient la "cancel culture" ou culture de l'annulation ? Qu'est-ce que c'est concrètement et quels problèmes cela soulève-t-il ? Explications.

Posted by Franceinfo on Tuesday, June 1, 2021

7. Il faut que Blanquer se détende sur le wokisme

Globalement, plus les gens s’excitent sur le wokisme, plus il y a de souci à se faire.

Tous les détails dans notre article ! ?

Posted by Le Figaro Étudiant on Tuesday, November 16, 2021

8. Est-ce que ça a quelque chose à voir avec la cuisson au wok ?

Non.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Chris Feldmann

Source : cet article fort bien résumé de Francetvinfo, France Culture, Le Monde.

Allez, bisous de toute la rédaction de Wokito.