Véritable trésor artistique et culturel lové au cœur de la Cité du Vatican, la chapelle Sixtine attire plus de 10 000 visiteurs par jour. À vrai dire, il semblerait même que certains de ces visiteurs payent le ticket d’entrée des musées du Vatican uniquement pour avoir accès à la chapelle Sixtine.

1. C'est ici que sont élus les papes

Quitte à choisir un endroit pour élire les papes, autant opter pour le plus beau. C’est donc depuis le XVème siècle que les cardinaux choisissent les papes en conclave au cœur de la chapelle Sixtine.

2. Elle tient son nom d'un pape

Il s’agit du pape Sixte IV. C’est lui qui entama un audacieux travail de restauration de la chapelle existante à l’occasion de son jubilé en 1475.

3. Les plus grands artistes de l'époque y ont contribué

Au fil des ans, plusieurs peintres sont mandatés pour décorer les murs de la chapelle Sixtine. Des maîtres comme Sandro Botticelli, Cosimo Rosselli, Luca Signorelli ou encore Pinturicchio et bien sûr le plus célèbre d’entre-eux, Michel-Ange, qui pour sa part, s’est chargé de ce vulgaire plafond.

4. Michel-Ange n'a pas du tout aimé travailler sur la fresque de la chapelle

Si on affirme souvent que le célèbre artiste a peint sa non moins célèbre fresque du plafond de la chapelle allongé sur le dos sur un échafaudage, c’est faux. En réalité, aussi incroyable que cela puisse paraître vu les magnifiques détails de son tableau, Michel-Ange a peint debout. Il avait d’ailleurs lui-même conçu l’échafaudage. Plus tard, le peintre, qui avait déjà accepté le boulot à contre-coeur, se considérant avant tout comme un sculpteur, avait déclaré que les sessions de peinture lui avaient occasionné d’horribles douleurs dorsales. Il écrivait : « J’ai déjà développé un goitre à cause de cette torture, recroquevillé ici comme un chat en Lombardie. Mon ventre est écrasé sous mon menton, ma barbe pointant vers le ciel, mon cerveau est écrasé dans un cercueil, ma poitrine se tord comme celle d’une harpie. Mon pinceau, au-dessus de moi tout le temps, bave de peinture ainsi mon visage fait un beau sol pour les déjections ! »

Sa peinture dans son ensemble regroupe 343 personnages. Michel-Ange a mis 4 ans pour terminer son œuvre pour un total de 26 208 heures. Âgé de 33 ans au début des travaux, il a terminé avec le dos en vrac et la vue irrémédiablement abîmée.

5. Michel-Ange aurait placé des détails inattendus dans son travail

Le plus connu ? Le cerveau que semblent former les anges et les étoles entourant Dieu. Quand on regarde bien, tout y est : le lobe frontal et tout le reste ! Il faut savoir que cette théorie n’est pas sortie d’un chapeau magique comme ça. Michel-Ange ayant beaucoup étudié l’anatomie.

6. Michel-Ange, encore lui, a créé la première véritable image de Dieu

Avant, Dieu était le plus souvent représenté sous la forme d’une immense main sortant des cieux. Michel-Ange lui, a osé le dessiner en détails et a ainsi contribué à lui donner une image encore aujourd’hui largement reprise et mondialement reconnue. Celle d’un homme d’âge mur, fort et barbu, avec les cheveux longs.

7. Tous ces personnages nus ont choqué à leur époque

Oui, il y a plein de personnages nus sur les murs et le plafond de la chapelle Sixtine. Michel-Ange lui-même en a dessiné plus qu’à son tour. Pourtant, la chose fut assez mal vue. Au point qu’un artiste, Daniele da Volterra, fut embauché après la mort de Michel-Ange pour dessiner sur les parties génitales des feuilles de figuier et des pagnes. Une tâche ingrate qui lui a valu le surnom de « fabriquant de culottes. »

8. Les photos y sont interdites

Autant être prévenu afin d’éviter les déceptions. En principe, les photos (et les chapeaux) sont interdits dans la chapelle Sixtine. Bien sur, beaucoup de visiteurs parviennent à tromper la vigilance des gardiens. Ces derniers sont de leur côté souvent occupés à demander aux gens de la fermer. En mai 2022, Jason Momoa, le célèbre Aquaman, s’est rendu dans la chapelle après avoir tourné ses scènes de Fast and Furious 10. Sa présence ayant provoqué tellement de remous que l’acteur s’est senti obligé de publier dans les jours suivants des excuses sur son compte Instagram.

9. Il existe plusieurs répliques dans le monde

En 1987, le peindre Gary Bevan a reproduit à l’identique le plafond de la chapelle Sixtine dans l’église de Goring dans le West Sussex. Sachant que le mec était totalement autodidacte… Balèze. La ville de Mexico abrite également une réplique grandeur nature. La particularité de cette chapelle Sixtine bis est qu’elle a été façonnée à l’aide de 2,7 millions de photos de la véritable chapelle, par la suite imprimées sur du tissu.

10. Le tourisme met en danger les fresques de la chapelle

Si les autorités du Vatican n’ont pas hésité à interdire les photos à l’intérieur de la chapelle, elles ne peuvent en revanche rien faire pour empêcher les touristes de respirer. Car oui, le gaz carbonique des 10 000 gus qui la visitent chaque jour n’est pas bon du tout pour les peintures.

Pas de photos hein !Source : History