Prendre la décision d’adopter un chat n’est pas un acte anodin. Il mérite réflexion, stabilité psychologique, épanouissement moral et introspection. Bref tout le contraire de ce qu’on a l’habitude de faire : choper un chat sur un coup de tête parce qu’on veut une boule de poils à la maison ou parce que c’est notre anniv et qu’on nous l’a offert. Non, non et non. Et encore non. Foi de moi, ça vaut le coup de peser le pour et le contre avant d’envisager une cohabitation sereine avec cette saloperie poilue.

1. Est-ce que tu vis dans une piaule pas trop moisie ?

Si tes exigences spatiales ne sont pas déterminantes et que tu vis sans problème dans une chambre de bonne, ou que tu squattes le canapé d’une coloc, grand bien t’en fasse. Mais pour un chat c’est pas idéal. Alors on va pas donner de surface minimum mais rien que pour toi, c’est mieux de vivre avec un chat quand tu es dans un appart d’au moins 30 à 40 m² pour pas qu’il pète un câble. Contrairement à toi, il n’aura pas si souvent l’occasion de sortir et sera donc plus heureux dans un espace félinement acceptable.

Pareil, si tu vis en coloc’ ou en couple, bref si tu cohabites déjà avec d’autres humains, étudie bien la question avec les autres pour t’assurer qu’ils ne vont pas balancer ton chat par la fenêtre par pur dégoût, ou simple jalousie (tu ne leur accordes plus autant d’attention…).

2. Est-ce que tu as déjà 2 pitbulls et un staff ?

Les chats ne sont pas toujours des enfoirés. Ils peuvent s’acoquiner avec d’autres bestiaux. Enfin bon. J’ai rien contre les pitbulls et les staffs, s’ils sont bien éduqués ils peuvent être charmants (voire séduisants), mais ça vaut le coup de se poser deux minutes. Autant les chats peuvent apprendre à vivre ensemble (pour peu qu’on les laisse faire leur life tranquillou et apprendre à se renifler le sif), autant avec d’autres animaux ça peut être plus compliqué.

3. Tu es prêt.e à mettre combien de tune par mois ? Et en cas d'accident ?

Avoir un chat ça coûte du flouze. Au départ il faut déjà le stériliser (sinon il va retapisser ton appart d’urine qui pique les yeux), le vacciner (sinon il va mourir)… Cet ensemble d’interventions peut coûter jusqu’à 350 € sauf si tu prends un chat de refuge (il est alors déjà stérilisé et vacciné et tu payes juste une indemnité de 150 €). Après il faut compter la litière, les croquettes (de préférence pas de la merde parce que tu vas te retrouver avec un chat malade et/ou obèse), les soins annuels, les aléas de la vie… Ramené au mois, ton chat peut te coûter 20 à 50 €. Mais s’il tombe par la fenêtre et qu’il se casse une patte ? Tu fais quoi ? Tu le fais piquer ? Tu l’opères ? Si on te demande 1000 € pour l’opération tu fais comment ? Bon voilà t’as compris le délire, il faut réfléchir à tout ça.

4. Est-ce que tu aimes faire le ménage ?

Bien sûr que non.

Mauvaise nouvelle, avec un chat dans le périmètre il va falloir domestiquer un peu plus ton aspirateur. Poils de chats, grains de litières esthétiquement répartis autour du bac, pisse occasionnelle sur les meubles, vomi ponctuel sur la moquette. C’est mignon mais ça peut vite être dégueu un chat. Et comme ça se la joue princesse aux petits pois, le chat ne kiffe pas du tout être dans un environnement sale, sinon il ne perçoit pas l’utilité de le salir davantage.

5. Est-ce que tu es allergique aux poils de chats ?

Bon en même temps si tu l’es et que tu prends un chat c’est que tu es super con du cul.

Cela dit, tu sauras que les personnes allergiques aux poils de chats ne sont pas techniquement allergiques aux poils de chats. Elles sont allergiques à une protéine appelée Fel d1 qui se retrouve dans la peau et la salive du chat. Or comme le chat passe 98 % de son temps à se lécher les oilps, il s’auto-enduit de mixture allergène.

6. Tu vis à quel étage ?

Non pas qu’il y ait un étage idéal. Mais chaque étage a son cas de figure :

– Au rez de chaussée, tu sais que ton chat va probablement se faire la malle par la fenêtre, donc est-ce que ton appart donne sur la rue ou sur une cour ?

– Si tu vis au premier, tu sais qu’il ne se pétera pas les pattes en tombant, tu peux donc te passer de grillage mais ça veut dire qu’il peut se balader potentiellement sur les balcons voisins. Est-ce que tes voisins aiment les chats ?

– Si tu vis au delà du 3e étage, est-ce que tu as un balcon ou une fenêtre à risque et est-ce que, du coup ce sera pas mieux de poser un petit filet histoire qu’il se jette pas dans les airs pour pécho un pigeon aviné ?

7. Est-ce que tu es prêt à lui accorder un tout petit peu de temps ?

Si tu bosses jusqu’à minuit tous les jours, que tu ne restes jamais chez toi plus de 5 minutes, le chat n’est certainement pas la meilleure option. Même s’il la joue solo, « parle-moi pas » etc. en fait il se cache un cœur sensible derrière cette carapace d’égocentricité enrobée de mépris. Bref, il kiffe la compagnie. Si t’es jamais là ça sert à rien, achète plutôt une peluche ou un gode.

8. Est-ce que tu veux faire un truc bien ou faire un truc nul ?

Faire un truc bien : récupérer un chat en refuge, à la SPA, ou même à un ami. Sans pour autant vouloir un chaton à tout prix, mais peut-être un chat qui a un peu vécu, qui va pas vivre encore 107 ans mais qui a bien roulé sa bosse. Sur le papier c’est moins sexy, mais c’est plus sympa pour les pauvres vieux qui attendent toute leur vie dans une cagette qu’on leur donne une bonne vieille caresse.

Faire un truc pas bien : acheter un chaton de race.

Ce top est dédi K C à mon chat Balek, toi mêm tu sais bb mon keur t’appartiens a tou jamé.

Et si tu es débile des chats, tu peux aussi retrouver notre liste de cadeaux pour chat. Et n’oublie pas de consulter notre article sur la charge mentale subie par les propriétaires de chats