Le 2ème ? Trop guindé ! Le 1er ? Beaucoup trop pentu ! Le 6ème ? Trop bourgeois ? Le 7ème ? Trop bobo ! Non, l’arrondissement où il fait réellement bon vivre à Lyon, c’est le 9ème. Vous voulez des preuves ? Allez, c’est bien parce que c’est vous !

1. La meilleure ligne de métro TCL du monde !

Les Lyonnais le savent, la ligne D est LE plan de secours quand rien ne marche. Primo, elle est totalement automatisée et fonctionne donc sans conducteur, ce qui peut s’avérer pratique en période de grève (moins pratique sur le plan des droits humains). Deuzio, elle traverse la ville du nord-ouest au sud-est et dessert à la fois l’hyper-centre, le vieux Lyon (6 minutes depuis la station de Valmy), les environs de l’Institut Lumière et les principales connexions TER et bus vers la banlieue lyonnaise. De quoi réjouir ceux qui vont bosser comme les touristes de passage. Enfin, la D est du genre à ne pas se faire attendre, ce qui est à souligner sur le réseau TCL, avec une rame toutes les 90 secondes aux heures de pointe et jusqu’à seulement 5mn en soirée !

2. Le Beaujolais et les Monts d’Or à portée de roues

Situé au nord-ouest de Lyon, le 9ème arrondissement permet de s’évader sans galérer dans les embouteillages notamment en évitant le Cap Horn lyonnais : le bien nommé tunnel de Fourvière ! Destinations privilégiées ? Les Monts d’Or que l’on peut rejoindre en longeant la Saône en vélo (si mollets homologués), ou le Beaujolais voisin (prévoir la nuit sur place).

3. L’hyper-centre de Lyon sans les hyper-loyers

On l’a vu, le 9ème n’est qu’à quelques minutes en métro de la place Bellecour. D’ailleurs, officiellement, une bonne partie de l’arrondissement (le quartier Valmy) fait partie de l’hyper-centre de Lyon ! Une situation qui ne plombe pas trop les prix de l’immobilier surtout au niveau de la location. Le quartier a su en effet conserver sa dimension populaire avec une vraie mixité au niveau de la population et des logements.

4. La Mecque du Kebab et du burger

D’un côté la rue Marietton, sorte d’Hollywood Boulevard du Kebab et du Tacos. De l’autre, la rue du Sergent Michel Berthet et ses temples du burger comme le Ninkasi, le Big Ferdinand, ou pas très loin l’excellent Queenstown. Le 9ème recèle de bonnes adresses pour manger sur le pouce (et les autres doigts aussi), alors que les plus gourmets trouveront également des tables à la hauteur de leurs envies.

5. A proximité de tous les bons spots lyonnais

A vélo, à pied ou en trottinette, le 9ème arrondissement est à quelques minutes des coins animés de la capitale des Gaules. Comptez 5 minutes pour rejoindre les Subsistances et ces happenings culturels à faire jalouser un Parisien. 10 minutes en vélo pour rejoindre le Parc de la Tête d’Or (par le tunnel et ses projections psychédéliques) ; 15 minutes pour Bellecour (10 pour le Vieux Lyon) via la piste cyclable qui longe les quais de Saône ; 25 en trottinette électrique pour aller flâner du côté de Confluences.

6. Les balades sur les bords de Saône aménagés

Les Lyonnais du 9ème sont de gros veinards ! Ils profitent de la proximité de la Saône pour un (tout petit) peu de fraîcheur l’été, et pour aller se balader sur les quais aménagés le reste de l’année. Quais qui on le sait, se trouvent juste en face dans le 4ème arrondissement. Un détail.

7. Le Rock’n’Eat pour des lives et des soirées mousse

On ne va pas se mentir, on a rarement vu pogoter un Lyonnais avec son pantalon de couleur et son petit pull sur les épaules. Non, Lyon a bien des qualités, mais c’est tout sauf une ville rock. Raison de plus de souligner l’existence de ce repère de binouzeurs (vaste sélection de bières) qui viennent ici libérer la pression en s’abreuvant de larsens électriques.

View this post on Instagram

#rockneatlive

A post shared by Rock'n Eat Live (@rockneat) on

8. L’eco-quartier de la Duchère

La Duchère a commencé sa mue dans les années 2000 avec la démolition de nombreuses tours d’immeubles remplacées par des logements neufs, des espaces verts (parc du Vallon par exemple), des commerces, bibliothèques, structures sportives… Des aménagements qui ont permis au quartier de rompre avec son enfermement. Le label d’eco-quartier obtenu en 2013 souligne les efforts entrepris qui participent aussi à attirer des Lyonnais de tous horizons pour une mixité renouvelée. Bref, vire dans un éco-quartier c’est le grand rêve.

9. Les pique-niques sur l’île Barbe dans le quartier Saint-Rambert

Haut lieu de légendes lyonnaises, l’île sauvage (insula barbara en latin) a troqué ses pèlerins, druides et monastiques d’antan, pour des familles et bandes amicales venues profiter de ses espaces de détentes au pied des grands arbres. Un lieu champêtre propice à la glandouille, au jambon-beurre, voire aux parties de boules entre personnes consentantes, que l’on quittera par le chemin dit « nature » sur le quai Clémenceau situé sur la rive gauche de la Saône.

10. Y a un mec de topito qui y habite

Et les déménagements, c’est un peu sa deuxième passion. On peut donc lui faire confiance quand il dit que le 9ème est the place to live à Lyon !

De toute façon, Lyon c’est la meilleure ville sur terre, il suffit de voir le nombre de trucs gratuits qu’on trouve à Lyon pour l’affirmer.

Moi quand on me dit arrondissement Lyon j’ai envie de faire un classement.