Tu es enceinte, ou bien tu viens d’accoucher ou bien ta gow vient de donner la vie et tu penses encore naïvement que les premiers mois de ton enfant dans ton doux foyer ne seront qu’amour et joie quotidienne ? Désolée de briser tes rêves, mais la vérité c’est que tu vas en chier des ronds de chapeaux. Littéralement. Tu ne verras plus les chapeaux de la même façon.

1. Pendant le premier mois, il n’est qu’un tube digestif

Concrètement, il mange, et il fait caca, beaucoup. Voilà, c’est tout. Entre les deux, il pleure et il dort. Super quoi. Pas vraiment le moment pour tisser des liens. Gros avantage : il ne te soûle pas avec les typiques aliments que tous les enfants détestent.

Source photo : Giphy

2. Un nouveau né dort près de 20 heures par jour

Mais c’est pas 20 heures d’un coup, sinon c’est trop facile. Non, c’est des tranches de 5 minutes, 1 heure, 3 heures, etc. Ça varie d’un gosse à l’autre, et ça ne te laisse absolument pas le temps de te reposer, alors que t’en aurais bien besoin après avoir expulsé un rôti de 3kg. Cela dit si tu galères on te donne aussi les meilleures astuces pour faire dormir un nourrisson.

3. Quand il ne dort pas, il pleure

Il pleure quand il a faim, quand il est fatigué, quand il réalise qu’il n’est plus dans ton utérus, quand il a mal au ventre, quand tu le changes, quand tu lui donnes son bain, quand tu l’habilles, quand tu veux dormir… Sympa quoi.

4. Quand il ne pleure pas, il mange

Si tu l’allaites, tu auras l’impression de ressembler de plus en plus à une vache laitière, les mamelles dehors en permanence, sa bouche pluggée à toi comme une clé USB à ton ordi. Tu sais ce qu’est une crevasse d’allaitement ? Ça fait partie des mots à ne jamais taper sur Google pour ne pas être traumatisé à vie.

Source photo : Giphy

5. Il ne sait pas qui tu es

Tu t’attends à être la personne la plus importante pour lui, parce que bordel c’est quand même toi qui l’as porté pendant 9 mois, et qui lui as donné la vie ! Mais non, ce petit ingrat s’en fout pour l’instant, tout ce qui compte pour lui c’est d’avoir l’estomac rempli et la couche propre.

6. Tu vas accumuler des heures de sommeil en moins que tu ne retrouveras jamais

Entre l’épreuve de l’accouchement (qui crève quelque peu hein, faut bien l’avouer), puis les nuits sans sommeil à essayer de comprendre pourquoi ton gosse hurle en permanence, tu es partie pour ne plus jamais dormir correctement. Après, ça sera les dents, les maladies, les réveils nocturnes sans raisons particulières…

7. Tu vas te faire vomir dessus

Bon, le vomi de bébé, c’est pas ce qu’il y a de pire, mais plus ça grandit, plus c’est consistant. Et dégueulasse.

8. Tu vas pleurer, beaucoup

Pleurer parce que tu ne sais pas quoi faire pour qu’il arrête de hurler, pleurer parce que tu auras l’impression d’être la pire mère du monde, pleurer parce que veux retrouver ta « vie d’avant » avec des mojitos et des nuits blanches désirées… Merci le baby blues.

Source photo : Giphy

9. Tu vas perdre toute vie sociale

Une fois que les copains et la famille seront passés pour voir le chef d’œuvre, vous vous retrouverez seuls, le père et toi. Mais genre vraiment tout seuls. Les sorties, au début, tu oublies (de toute façon t’es trop crevée pour y penser), et les copains ne te proposeront même plus de plans apéro, parce qu’ils savent que tu es trop occupé.e à pouponner. Alors que c’est pile ce qu’il te faudrait après tous ces événements : une bonne murge. Voilà pourquoi il est bien mieux de pouvoir ramener ses enfants en soirée.

10. Tu vas réaliser que tu ne seras plus jamais seule

Maintenant, quoi qu’il se passe, ton enfant passera toujours avant toi. Tu es fatiguée et tu as envie de larver toute la journée sur ton canap’ en matant Netflix ? C’est mort, faut t’occuper de lui en priorité. Mais c’est pas grave au fond, parce que maintenant, tu sais que tu es devenue la personne la plus importante au monde pour un être humain, et qu’en plus, c’est toi qui l’as fabriqué. Et ça, c’est quand même pas mal, non ?

Source photo : Giphy

S’il n’y a qu’un conseil à donner avant d’avoir un bébé, c’est de profiter de dormir, dormir, dormir et dormir encore, parce que c’est vraiment le truc qui te manquera le plus pour les années à venir. True story. Maintenant il ne te reste plus qu’à renier tous tes principes de jeunes parents.