Il y a différents types de serial killers et différentes sous-catégories dans ces types. Mais chez les psychotiques, on retrouve souvent un pattern commun : ils entendent des voix. Et en général, ces voix ne leur disent pas d’aller distribuer des barbapapas mais de tuer des gens. Ce qui peut être pénible quand c’est non stop et qui explique peut-être aussi parfois le passage à l’acte.

1. Son of Sam

David Berkowitz a tué six personnes dans les années 1970 en abattant au hasard des couples en train de se galocher dans des voitures. Selon ses propres dires, il était possédé par l’esprit du labrador noir de son voisin, Sam Carr, lequel était lui-même possédé par Satan. Et donc à travers la voix du labrador, c’était la voix du diable qu’entendait Berkowitz. Malgré ces explications que certains ont jugé fumeuses, Berkowitz a été jugé sain d’esprit et condamné à perpetuité.

2. Kim De Gelder, le tueur de la crèche

Âgé de 20 ans en 2009, le belge Kim De Gelder a complètement pété un plomb. Il a tué deux bébés et une puérucultrice dans une crèche du nord-ouest de Bruxelles. Depuis plusieurs années, le jeune homme souffrait d’une dépression et entendait des voix. Mais les psychiatres avaient considéré à l’époque qu’avec un traitement, ça le ferait. Au chômage, isolé, il a donc fini par péter un plomb et répondre aux voix. Auteur d’un quatrième meurtre sur une personne de 72 ans, il a été condamné à perpétuité en 2019.

3. Nikolas Cruz, le tueur du lycée de Parkland

« Brûle, tue, détruis ! » voilà ce que disaient les voix dans la tête de Nikolas Cruz, coupable d’avoir assassiné 17 personnes lors d’une tuerie de masse dans son lycée le 14 février 2018. Des voix « démoniaques » selon les dires de l’intéressé qui explique leur avoir simplement obéi. Deux fois orphelin, après la mort de ses deux parents adoptifs, Cruz était connu pour être un type bizarre et menaçant envers les autres. Les experts se déchirent quant à la véracité de ces voix.

4. Admar de Jesus, assassin et pédophile

Admar de Jesus a violé et tué 6 jeunes âgés de 13 à 19 ans dans la ville de Luziânia, dans l’état de Goias, au Brésil. Il se servait de pierres et de marteaux et les prenait par surprise. Il a expliqué entendre une voix venue de l’au-delà, « probablement celle du diable ». Une voix qui lui commandait de faire ce qu’il faisait (pas pratique) et qui, surtout, ne lui avait toujours pas demandé d’arrêter malgré son arrestation. Admar de Jesus a aussi ajouté que les gosses qu’il avait tués le menaçaient dans une histoire invraisemblable de trafic de drogue et que tout était à cause des abus qu’il avait subis plus jeune (il s’était également fait couper la langue lors d’une agression). Bref un fou.

5. Aaron Alexis, responsable de la fusillade de Washington

Lundi 16 septembre 2013, Aaron Alexis tue 13 personnes dans un bureau des Marines de Washington avait d’être lui-même abattu. Alexis, 34 ans, paranoïaque notoire émotionnellement fragile, était un ancien réserviste de la Marine complètement paumé et connu pour ses accès de violence. Le FBI a ainsi indiqué aux médias de l’époque qu’Alexis entendait des voix et souffrait de stress post-traumatique depuis le 11 septembre.

6. Herbert Mullin

Mullin, né en Californie, commence à entendre des voix en 1972 alors qu’il a 25 ans. Et ces voix disent des trucs intéressants, du genre : « Il va y avoir un tremblement de terre en Californie sous peu, et la seule manière de l’empêcher c’est de tuer un maximum de gens. » Au début, Mullin se dit que la guerre du Vietnam cause suffisamment de pertes américaines pour conjurer le tremblement de terre, mais les voix insistent. Et comme Mullin est né à la date anniversaire de l’immense tremblement de terre de 1906, il se persuade qu’il y a un signe. Il commet 13 meurtres sur ordre de ces voix et est finalement condamné pour 10 d’entre eux à la prison à vie. Il pourra demander sa mise en liberté en 2025 à 78 ans.

Crédits photo (Domaine Public) : California Department of Corrections

7. Albert Fish

Albert Fish est sûrement le tueur en série le plus flippant connu à ce jour, raison pour laquelle il est dans pas mal de tops sur le sujet. Celui qu’on surnomme le Vampire de Brooklyn ou l’Ogre de Wysteria est un peu un condensé de tout ce qui peut partir en vrille chez quelqu’un. Sadomasochiste dès son plus jeune âge, il est adepte de toutes sortes de paraphilies : ondinisme, coprophagie, pédophilie, etc. Il commence par violer de jeunes garçons, s’adonne à la prostitution puis se prend de passion pour la castration. Assez logiquement, sa femme le plaque. C’est alors qu’il commence à entendre des voix qui lui ordonnent de tuer et castrer des enfants (et de s’enfoncer des aiguilles dans le bassin). Il en tuera au moins 4, prenant souvent soin d’envoyer une lettre aux parents pour leur expliquer en détail le supplice de leur enfant. Ah et Fish mangeait ses victimes. Pour info.

8. Eric B., le meurtrier du gîte rural

En 2012, on retrouve le corps de Monique Burkler étendu par terre sur le terrain du gîte rural qu’elle gère. Monique a 72 ans et aucune histoire qui aurait pu mener à pareille fin. Pas loin, un type prie. C’est Eric B., 46 ans. Or, Eric B. a pas l’air bien. Il est choqué. On l’envoie à l’HP, puis on se rend compte qu’il a probablement commis le meurtre. Il louait de fait une chambre à la septuagénaire et avoue avoir récemment cessé de prendre son traitement contre ses troubles psychotiques, persuadé d’être guéri. Il l’était pas trop : il s’est coup sur coup mutilé, défenestré et s’est introduit un tournevis dans l’oreille. Tout ça parce que des voix le lui demandaient. Et un jour, les voix lui ont affirmé que des crimes pédophiles étaient perpétrés dans le gîte. En mec bien, Eric a décidé de zigouiller la patronne pour mettre fin à ces pratiques. Il n’y avait évidemment aucun crime pédophile dans le gîte et a été arrêté.

9. Peter Sutcliffe, l'éventreur du Yorkshire

Peter Sutcliffe creusait des tombes et s’amusait aussi à trouver de quoi les remplir. Son excuse, quand il a été chopé pour ses crimes, était qu’il avait entendu la voix de Dieu lui commander depuis une tombe de buter les prostituées qui souillaient les rues de sa ville. Sutcliffe avait une acception assez large du terme « prostituée » puisqu’il a aussi tué des étudiantes. Il les frappait avec une masse, les étranglait et les mutilait. Sutcliffe a finalement été condamné à perpet’ en 1981 pour 13 meurtres.

10. Hannah Bonser

Depuis ses 17 ans, Hannah Bonser entendait des voix qui lui commandait de tuer des gens. Finalement, elle a fini par les écouter parce qu’elles étaient vraiment très insistantes. Et voilà comment Bonser a poignardé une jeune fille de 13 ans, Casey Kearney, un beau jour dans un parc. Un meurtre totalement random, sans aucune motivation, et qui a valu à Bonser une condamnation à 22 ans de prison car sa responsabilité a été reconnue par le tribunal. Comme quoi il vaut mieux parfois ne pas écouter les voix.

Imaginez si les voix vous hurlaient des chansons de Michel Sardou comment ce serait chiant !