Parmi nos plus gros cauchemars, les zombies se placent très haut. Des morts-vivants assoiffés de chair fraîche, c'est incontestablement l'un des trucs les plus flippants qu'on puisse imaginer. Mais vous saviez qu'à la base, les zombies, ce n'était pas du tout ça ? D'ailleurs, y'a plein de trucs qu'on ne sait pas sur les zombies, du coup on vous offre un petit top pour mieux comprendre nos amis ni tout à fait morts, ni tout à fait vivants. Ça devrait un peu vous rassurer. Enfin on l'espère. Et puis si tu lis la bande dessinée Zombillénium aux Editions Dupuis, tu changeras sûrement d'avis.

Top partenaire [?]

1. A la base, les zombies viennent d’Haïti

Un zombie, c’est une personne ramenée à la vie par un sorcier grâce à un rite vaudou. Le gars est alors sous le contrôle total du sorcier et il peut faire plein de trucs pour lui. C’est un peu comme un esclave mais en plus flippant. En tout cas, les zombies d’Haïti n’ont rien à voir avec ceux de la pop culture, mis à part qu’ils ont le cerveau un peu ramolli.

2. A priori, il n'y a pas de vrai zombie

Généralement, les « vrais » zombies qu’on a retrouvés en Haïti étaient des gens sous l’emprise de drogues et pas du tout des morts-vivants. C’est tout de suite moins magique, mais la croyance populaire persiste quand même dans certains endroits du monde, et beaucoup ont peur de finir transformés en zombie.

Source photo : Giphy

3. C’est George Romero qui a popularisé l’image du zombie tel qu'on le connaît aujourd'hui

Le zombie très lent et très moche qui veut bouffer tout le monde, il est apparu avec le film La nuit des Morts-Vivants. Il a inspiré toutes les œuvres qu’on a connues depuis sur le sujet. Du coup, sans Romero, on n’aurait par exemple jamais eu The Walking Dead ou Bienvenue à Zombieland, et ça aurait été bien dommage.

4. Des scientifiques ont découvert des "gènes zombies"

Rassurez-vous, les humains qui se réveillent après leur mort, ça n’est toujours pas possible. Par contre, des chercheurs ont découvert que des gènes de certains animaux, comme des souris, des cochons ou des poissons, se « réveillaient » après la mort de la bête. Plus précisément, les gènes en question continuaient ou reprenaient leur activité pour tenter de préserver certaines fonctions vitales, comme l’activité cérébrale, et ce pendant plusieurs heures voire plusieurs jours. Mais ça ressemble plus à une tentative désespérée du corps pour lutter contre sa mort qu’à une possible résurrection, donc vous pouvez continuer à dormir sur vos deux oreilles : l’attaque des cochons-zombies n’aura pas lieu.

(source)

Source photo : Giphy

5. Il existe des fourmis zombies

Encore une fois, on ne parle pas vraiment d’une bête morte puis resuscitée, mais de fourmis au comportement proche des zombies. Il s’agit de fourmis qui ont été infectées par un champignon, l’Ophiocordyceps unilateralis, qui prend le contrôle de leur corps. Il les pousse à s’éloigner de leur colonie pour aller s’accrocher à une plante et mourir, afin que les spores du champignon puissent à nouveau se disperser dans l’air. Heureusement, le champi ne s’en prend pas aux humains, sinon on aurait une bonne raison de commencer à flipper.

(source)

6. Il existe un vrai guide de survie en cas d'attaque de zombies

Avant d’écrire World War Z, l’écrivain Max Brooks avait publié en 2003 le Guide de survie en territoire zombie. Le titre est volontairement amusant, mais le bouquin est en fait un vrai guide plein de très bons conseils pour s’organiser en cas d’hypothétique épidémie qui transformerait la population en zombies. Du choix des armes à acquérir à l’endroit le plus sûr pour s’installer en passant par les moyens de transport les plus adaptés, tout y est étudié. D’ailleurs, vous savez qu’il vaut mieux se déplacer en VTT si vous voulez maximiser vos chances de survie ?

Source photo : Giphy

7. Des scientifiques ont réussi à créer une cellule zombie

Le processus est un peu compliqué, mais en enduisant une cellule de silice (un minéral qui constitue 27% de la croûte terrestre) et en la chauffant à 400° Celsius, les chercheurs ont réussi à créer une cellule morte qui continuait pourtant à effectuer une partie de ses fonctions. On est encore loin de l’invasion zombie, mais ça reste ce qui se rapproche le plus d’un mort-vivant à ce jour.

(Source)

8. Au Moyen-Âge, on avait déjà peur des morts-vivants

Bien avant que la culture ne popularise l’image des zombies, nos ancêtres du Moyen-Âge avaient déjà peur que les morts se réveillent pour venir les tourmenter. Dans certains villages, des archéologues ont retrouvé des corps mutilés, démembrés après leur mort. Ils ont songé à de la torture, mais les coupures étaient trop nettes, et ils en sont arrivés à la conclusion que les habitants des villages avaient réalisé ce rituel pour empêcher les cadavres de se relever et de venir les hanter. Les mecs ne devaient pas avoir l’esprit tranquille.

(Source)

Source photo : Giphy

9. Non, détruire le cerveau d'un zombie n'est pas la seule façon de le tuer

Dans la plupart des œuvres sur les zombies, la seule façon de se débarrasser des créatures est de leur exploser la cervelle, comme si c’était le seul organe des morts-vivants qui fonctionnait encore. Pourtant, logiquement, leurs poumons doivent fonctionner puisqu’ils émettent des cris, leur cœur doit continuer à alimenter leurs muscles et leur système digestif tourne aussi puisqu’ils se nourrissent de chair fraîche. Du coup, tous ces organes sont importants pour les zombies, et les détruire devrait être aussi efficace que de leur coller une balle entre les yeux.

10. Si les zombies sont créés par un virus, alors il y aura forcément des survivants

La théorie principale des histoires de zombies, c’est la propagation d’un virus qui transforme les gens en morts-vivants. Mais comme pour tout virus, il y a des personnes naturellement immunisées. Du coup, il y aura des gens qui survivront et qui pourront éventuellement trouver un vaccin ou transmettre leur bonne génétique à leurs descendants. Par contre, ils pourront toujours se faire bouffer par des zombies, donc pas question de se la couler douce non plus.

Source photo : Giphy

Tu vois on en apprend vraiment tous les jours, j'espère que tu es rassuré. Maintenant si tu veux rester dans l’univers Zombis et que tu aimes l’humour noir, on te propose de découvrir Zombillénium aux Editions Dupuis. Le Tome 5 est d’ores et déjà disponible au rayon BD et c’est très cool !