Vous aimez le foot ?

Vous aimez les cartes Paninis ?

Vous aimez la technologie ?

Vous n’aimez aucun des trois mais vous avez l’esprit de contradiction ?

Alors, Sorare est fait pour vous. Habile mélange de « Mon petit gazon » et d’un jeu de carte, c’est LE nouveau phénomène. Alors si vous ne connaissez pas du tout, ou que ça vous parle mais que vous n’avez rien compris : on est là. Et on vous explique les 10 trucs à savoir pour bien démarrer.

1. Les bases

Bon alors avant toute chose : c’est quoi ce truc ?

Hé bien c’est assez simple : Sorare est un jeu de fantasy football mondial. Ce qui veut dire que les résultats du jeu évoluent avec les résultats des matchs de la vraie vie véritable. Les joueurs achètent, vendent, échangent et gèrent une équipe virtuelle avec des cartes de joueur numériques. Le jeu utilise la technologie blockchain basée sur Ethereum. Oui c’est normal si vous ne comprenez rien à cette phrase mais vous inquiétez pas, on va y revenir.

Et si vous êtes déjà ultra chaud pour vous lancer et que vous ne voulez pas lire la suite, sachez que si vous utilisez un lien de parrainage Sorare, vous pourrez recevoir une carte rare gratuitement après 5 enchères remportées. Et une carte rare c’est pas négligeable. On vous laisse maintenant.

2. Blockquoi ?

Comme on le disait, Sorare fonctionne avec le réseau blockchain Ethereum pour sécuriser la propriété et permettre l’échange de cartes. Grâce à cette technologie, les cartes sont limitées et numérotées. Vous ne serez donc pas 15.000 à posséder une carte M’Bappé, malheureusement. C’est même archi rare.

Les cartes ne peuvent pas être modifiées, dupliquées ou supprimées. Chaque carte de joueur est représentée comme un jeton non fongible (NFT) en utilisant le standard de jeton ERC-721 sur Ethereum. Alors c’est un peu technique mais ca veut dire qu’on parle pas de cartes Pokemon quoi. Chaque carte a une rareté, c’est tout l’intérêt !

3. Les cartes

Les cartes Sorare sont échangeables librement et utilisable dans un monde ouvert de différentes applications et jeux. L’intérêt est donc de collectionner les cartes des joueurs qui marchent bien, plutôt qu’un remplaçant en D8 russe. Il faut donc bien suivre les différents championnats pour être sûr d’avoir un titulaire régulier qui pourra vous servir dans les championnats ou concours en ligne.

Pour la Saison 2021-2022, trois niveaux de rareté existent pour chaque carte : Unique, Super Rare (10 copies) et Rare (100 copies). La rareté de la carte booste aussi ses stats, évidemment.

Autant vous dire toute suite : les cartes uniques coutent une blinde mais bon, c’est un objet de collection.

 

4. DES PACKS GRATUITS

Aucune obligation de claquer son PEL pour jouer des ligues. Très régulièrement, Sorare propose des défis qui vous permettent de récupérer des cartes gratos. Alors vous n’aurez surement pas une carte Léo Messi unique, mais largement de quoi composer une équipe et essayer de monter au classement.

La montée d’adrénaline avant d’ouvrir un pack, tu connais.

5. JOUER GUERRE SALSIFIS

Une fois vos cartes récupérées, c’est très simple, vous composez votre équipe avec 5 cartes de votre galerie et vous obtenez des points selon la performance réelle de vos joueurs.

Toutes les semaines, vos cartes gagnent de l’XP, les rendant plus puissantes dans le jeu et vous permettant de participer aux divisions supérieures pour gagner de meilleures récompenses. Et ainsi de suite quoi, t’as capté.

Pour récupérer les performances réelles individuelles de joueurs, Sorare est partenaire avec Opta, le principal fournisseur de data footballistique. Sorare couvre actuellement les performance de joueurs venant de 23 ligues du monde entier, ce qui est : très bien (source Opta).

6. Place ta première enchère sur une carte

Alors, on prévient tout de suite : comme tout jeu d’argent, il faut être prudent. Se prévoir un budget maximum, bien réfléchir avant tout achat et ne pas foncer tête baissée. Sorare reste un jeu, donc n’allez pas dépenser de l’argent que vous n’avez pas.

C’est important.

Après, si vous en avez la possibilité vous pouvez donc placer des enchères sur telle ou telle carte. Les cartes uniques de grands joueurs dépassent bien souvent la dizaine de milliers d’euros donc difficilement accessible (sauf si tu es Jeff Bezos en train de lire cet article). Mais on peut trouver des pépites pas très chères qui vont exploser et rendre la carte encore plus intéressante. Pour la revendre ou miser dessus en championnat, à votre guise.

7. Rejoins le Discord

Voilà ça c’est cadeau, mais tu peux aussi rejoindre le Discord des fans du jeu. Discuter, peser le pour et le contre d’un achat, connaitre les meilleures astuces ou simplement parler de foot. On conseille vivement de se renseigner avant de foncer à fond, car c’est un jeu riche et parfois complexe alors n’hésitez pas.

8. Suivre l'Actu

Une fois lancé, il faut donc suivre un minimum l’actu des grands championnats pour bien performer. Joueurs blessés, joueurs pas en forme, futurs cracks, méforme etc etc … Tout influe sur les performances de vos cartes et donc de vos ligues.

Heureusement il existe une mine d’or qui s’appelle SorareData et qui permet de suivre tout ça facilement.

Alors MUSCLEZ VOTRE JEU.

9. Calmez vous

On l’a dit plus haut mais on le répète, Sorare est un jeu. Mais comme tout jeu avec des possibilités de dépense, c’est un jeu qui peut mener à l’addiction. Donc soyez prudents, jouez sans vous mettre en danger financièrement.

Il est tout à fait possible de kiffer comme pas permis avec les cartes gratuites. Voir si ton joueur de D8 est titulaire, c’est aussi un grand frisson. Croyez moi.

10. Un record

Petite info avant de se quitter : Sorare explose les records. Il y a plusieurs mois, la startup française signait déjà une des plus grosses levées de fonds de l’Histoire (oui, rien que ça) en récoltant 40 millions d’euros, avec un joli coup de pouce d’Antoine Griezmann, fan du jeu. Et la croissance continue avec une levée de fonds record de 680 millions de dollars.

VIVE LA FRANCE.