La vie est faite de petits tracas. Dans ses premières heures de vie, Bébé en collectionnera un paquet qui, certes anodins, altéreront sa beauté. Revue d’effectifs de l’horreur.

1. Un simple rhume

Non, un rhume ce n’est pas grand-chose. Mais la simple vision de cette masse gélatineuse qui a élu domicile dans son pif est parfois une horreur. Surtout si vous avez fait l’acquisition d’un barbare mouche-pied par aspiration premier prix.

2. Les régurgitations

C’est normal de roter après un repas (les adultes, soyez discrets s’il vous plaît). Chez les nourrissons qui ne se nourrit dans les premiers temps que de lait, le « rototo » ne vient jamais seul. C’est votre teinturier qui va être content.

3. La jaunisse du nouveau né

Comme 60 % de ses congénères, Bibou (suggestion de surnom) fait une jaunisse car Môôôsieur (ou Madâââme) s’adapte mal à la vie hors de la matrice maternel. Son taux de bilirubine mettra une à deux semaines à se remettre d’aplomb et bébé redeviendra rose. Il suffit d’attendre. Vous n’avez qu’à l’appeler Jonathan.

4. Les croûtes de lait

Complètement bénignes mais carrément dégueu (pas besoin de vous faire un tableau). Il est interdit de gratter. On nettoie quotidiennement la fontanelle avec du savon tout doux et on masse gentiment avec de l’huile végétale (amande ou noyau d’abricot).

5. L’hernie ombilicale

Il est à croquer, n’est-ce-pas ? Malheureusement, une anomalie vient gâcher tout cela. Au niveau de son ombilic fraîchement cicatrisé, une petite boule vient de se former et donne l’impression que son nombril devient exorbitant. Indolore, incurable et franchement chelou. Heureusement que ça désenfle vite.

Info qui va vous couper la chique : saviez-vous que le nombril vient de « ombril », sauf qu’à force de prononcer le « n » en disant « un ombril », le mot « nombril » s’est imposé. Si cette info ne vous a absolument pas intéressé, on a tout de même pour vous les différents types de nombrils en illustrations.

6. Il louche

A la naissance, la vision de bébé se limite à 20 centimètres. Au fur et à mesure qu’il s’éveille, sa vue s’améliore. Mais pour dompter ces nouvelles aptitudes, le nourrisson va devoir se concentrer. Cela peut générer un inesthétique strabisme. Et c’est là qu’intervient le copain marrant de la bande « il a tes yeux lol ». Fourchette. Balayette.

7. L’intertrigo

Derrière ce nom de code se cache une petite mycosounette qui se loge dans les plis cutanés (dessous de bras, de genoux, cou et autres bourrelets d’ordinaire si mignons) et provoque rougeurs et autres dépôts jaunâtres dégueu. Et bon appétit bien sûr.

8. La varicelle dans sa forme bénigne

Ce n’est pas la mer à boire, ok. Il n’empêche : votre si belle descendance ressemble désormais à une calculatrice scientifique. « C’est mieux qu’il l’ait maintenant » qu’ils disaient… Re-fourchette. Re-balayette.

9. Un caca après diversification

Exit le biberon. Le pédiatre a dit qu’il fallait passer aux choses sérieuses. Vous lui avez concocté une petite purée de haricots verts maison. Son estomac n’était pas prêt. Vos yeux, votre nez, votre amour propre non plus.

10. Le méconium

Quitte à rester dans la thématique déjection. Bébé n’a que quelques heures. Ooooh, il fait son premier caca. Trop choupinounet. Vous vous empressez de faire votre devoir. Dans sa couche, ça ressemble à une marée noire. Bienvenue dans un monde merveilleux.

On les aime. Ils sont si doux, si fragiles. Mais, des fois, ils sont carrément infâmes. Mais on les aime. Même s’ils sont infâmes.

Si toutefois un enfant démoniaque voit le jour dans votre entourage, on a sélectionné les meilleurs cadeaux de naissance à faire pour entretenir des liens d’amitié avec vos ex-amis.