La famille, avant de changer le royal séant de ta progéniture, rencarde-toi sur ce qui compose la couche. Voilà quelques unes des saloperies que l’on pouvait trouver dans les couches de bébé. Dieu merci, le ménage a été fait.

Si tu veux être tranquille, tu peux découvrir notre sélection des meilleures couches lavables.

1. L’acide aminométhylphosphonique

Cet acide est un sous-produit de dégradation plutôt fréquent du glyphosate et des aminopolyphosphonates (phosphonates). L’aminoquoi ? Le glyphoquoi ? Le glyphosate bien sûr ! Mais si, ce pesticide archi-cancérigène qui l’on retrouve dans les cultures OGM. Toujours partant.e pour manger des tomates en hiver ?

2. Le toluène

Les industriels s’accordent à dire que le toluène est le solvant le plus efficace pour de nombreuses substances naturelles ou synthétiques telles que les huiles, graisses et autres résines. Oh léger inconvénient de rien du tout : IL TUE LES GLOBULES ROUGES, S’ATTAQUE A LA MOELLE OSSEUSE ET N’A DONC RIEN A FOUTRE SUR LE CUL DE BEBE.

3. Le furane

A court terme, cette bonne vieille toxine peut créer des lésions cutanées bien rouges et dégueulasses. Une exposition à long terme ? Des troubles dans le développement du système nerveux. YAAAY.

4. Le butylphényl méthyle proponial

Ah, cette si douce et si utile odeur de talc cachée derrière l’horreur que vient pondre le petit dernier. Merci qui ? Merci à toi petite molécule parfumante qui irrite dangereusement la peau.

5. Du chlore

Sans conteste le moins cher de blanchisseur. Idéal pour avoir une couche bien blanche, bien belle, BIEN POURRIE OUI.

6. Divers pesticides organochlorés

Une belle saloperie qui déboite la couche d’ozone – quand il est utilisé en tant que pesticide, rassurez-vous. Et quand il est utilisé dans une couche ? Ne soyez pas rassurés.

7. Le formaldéhyde

Difficile de trouver une utilité à cette substance chimique en milieu industriel. Tout ce que l’on sait c’est qu’elle provoque des érythèmes fessiers bien dégueu.

8. Des résidus d’hydrocarbures

Oui oui. Des hydrocarbures. Du pétrole. De l’essence. De la pétrochimie non renouvelable, celle qui, un peu consumée, provoque des gaz à effet de serre, ces composants gazeux qui absorbent le rayonnement infrarouge du soleil.

Rassurez-vous néanmoins : suite à de nombreuses enquêtes et études, la répression des fraudes a pointé du doigt les marques mauvais élèves. Donc restez à l’affût sur les emballages des réceptacles à caca de ta si douce progéniture. Aucune de ces marques ne dépasse les seuils autorisés de substances nocives. Et la plupart des substances nommées ci-dessus ont été mises hors du game. OUF. Et sinon vous n’avez qu’à vous offrir des accessoires écolos et à offrir des cadeaux écolo pour enfants, en route vers les couches lavaaaaaables.