On pourrait essayer de vous expliquer comment des particules chargées, éjectées par le Soleil, percutent la haute atmosphère et créent ce somptueux voile colorés dans les régions proches des pôles. Mais on va plutôt vous rappeler où vous avez le plus de chance d’en voir. D’abord, il faut être dans l’hémisphère nord (sinon c’est une « aurore australe »), être en hiver (fin novembre à début mars, à la louche) et ne pas avoir peur de cailler un peu. La preuve :

Alaska

L’état américain permet de voir ces merveilles un peu partout à condition bien sûr de s’éloigner des lumières des villes. En allant s’aventurer dans le Parc National de Denali ou le territoire du Yukon, vous en aurez pour votre argent.

Crédits photo ( Domaine Public ) United States Air Force photo by Senior Airman Joshua Strang

Danemark

Bon… quand on dit « Danemark », il faut plutôt comprendre « Îles Féroë ». Sinon, on est un peu trop au sud pour en espérer.

Aurora Borealis - Faroe Islands

Écosse

Il faut quand même aller jusqu’au îles Shetland, bien au nord du pays, mais il est possible d’en voir plus au sud, comme ici à Carstairs, entre Glasgow et Édimbourg.

Aurora Borealis over Carstairs, Scotland

Nord du Canada

Comme pour l’Alaska, il faut privilégier le territoire Yukon dans l’ouest. Mais il n’est pas impossible d’en apercevoir dans l’est, près du lac Supérieur.

Crédits photo ( CC BY-SA 3.0 ) Yevgeny Pashnin

Groenland

Normalement, vous ne vous taperez pas la route pour rien et à peu près tout le territoire vous permettra d’espérer assister à une aurore boréale.

Northern Lights, Greenland

Finlande

La Finlande est un pays peuplé de gens sérieux, et en vous dirigeant vers le nord du pays, vous pourrez mettre la main sur une alarme à « aurore boréale » qui se déclenchera quand le phénomène surviendra, histoire de ne rien rater. Bien joué.

Islande

Comme pour le Groenland, partout en dehors de Reikjavik vous aurez la chance d’en choper. A moins d’être un poissard fini (ça arrive).

Norvège

On conseille les îles Lofoten et surtout la région de Tromsø au nord de ce long pays. Donc non, ça n’est pas la porte à côté.

Suède

Une fois encore, on dit « Suède », mais il est plutôt question de Laponie suédoise, c’est à dire dans la région qui réunit ce pays à la Finlande. Mention spéciale au Parc National d’Abisko, tout au nord du pays.

Crédits photo ( CC BY-SA 3.0 ) L’auteur n’a pas pu être identifié automatiquement. Il est supposé qu'il s'agit de : Gerrit (étant donné la revendication de droit d’auteur).

Russie

En allant s’aventurer sur la péninsule Kola, près de Mourmansk, à proximité de la frontière finlandaise ou en Sibérie, vous avez votre chance.

Crédits photo ( CC BY-SA 3.0 ) Theo Schacht
Crédits photo ( CC BY-SA 3.0 ) Alexey Reznichenko

(bonus) L'espace

C’est quand même là qu’on est le mieux pour apprécier le spectacle.

Crédits photo ( Domaine Public ) NASA (Crew of STS-39)(Original téléversé par Seth Ilys sur Wikipédia anglais.)
Crédits photo ( Domaine Public ) NASA

Source : Huffington Post