Les mouches font partie de notre quotidien. On leur prête une cordiale indifférence, ou tout au plus un léger agacement. Disons qu’elles font partie du décor alors parfois on oublie de se poser des questions fondamentales sur ces petites bestioles volantes.

1. Pourquoi elles dessinent des carrés quand elles volent ces bouffonnes ?

Déjà tout d’abord d’une part premièrement de une, tu te calmes. Tu pourras dire ce que tu veux mais les mouches sont genre vachement plus douées que toi en ce qui concerne leur capacité à voler. Elles peuvent produire jusqu’à 1000 battements d’ailes par seconde et ont tout un système hyper élaboré qui leur sert de « moteur » ce qui explique la trajectoire parfois saccadée de leur vol. Il semblerait toutefois que le vol carré soit plus courant en intérieur car la trajectoire dépend des obstacles que la mouche rencontre dans son champ de vision, c’est-à-dire les 4 murs. Elles peuvent aussi voler à reculons ou verticalement. Bref à côté Charles Lindberg, c’est un peu une fiente. Une fiente un peu nazie.

2. Pourquoi elles mangent du caca ces teubés ?

Super les jugements, euh peut-être qu’on peut se dire que les goûts et les couleurs ça appartient à chacun. Et peut-être qu’il y a des cacas qui sont vachement meilleurs au goût que d’autres, tant qu’on n’a pas testé on peut pas savoir…

Bref les mouches entretiennent, il est vrai, un rapport intime avec la merdasse. Certaines s’en nourrissent (les Scathophagidae), mais la plupart y naissent tout simplement ce qui permet aux grosses merdes de leur servir de tétine. Estimez donc que les étrons et le fumier plus globalement) sont des maternités de mouches. Émouvant, isn’t it ?

Si vous voulez aller plus loin, je vous recommande vivement ce top qui résulte d’une gros travail graphique sur les différents types de caca et ce que ça veut dire de toi.

3. Est-ce qu'elles pioncent ?

Difficile à dire précisément mais quelques signes distinctifs semblent montrer qu’elles se mettent « en pause » en restant notamment immobiles, en faisant baisser leur température et le tonus de leurs muscles.

4. Comment elles font pour ne pas se faire écraser par les gouttes de pluie ?

Pour vous répondre je me suis basée sur cet article du Monde certes dédié aux moustiques mais dont j’estimais qu’il s’appliquait également à nos amies les mouches. Une goutte de pluie peut peser jusqu’à 50 fois le poids d’un petit insecte, donc autant dire que quand il pleut ça devrait être le chaos. Si les moustiques (et donc les mouches d’après ma supposition) résistent, ce serait donc grâce à leur faible masse. Ainsi, les moustiques accompagnent les gouttes plutôt que de les éviter et profitent d’une accélération de leur vol due au poids de la goutte qu’ils portent.

5. Comment ces grosses demeurées font pour se manger autant de fois une fenêtre sans capter que 10 cm plus à gauche, c'est grand ouvert ?

Je n’ai pas trouvé de réponses à cette question, j’en conclus qu’elles sont vraiment débiles. S’il y a des mouches offensées parmi nos lecteurs et lectrices, je vous invite à prendre la parole.

6. Pourquoi on appelait "mouche" les faux grains de beauté qui faisaient fureur sous l'Ancien Régime ?

« Tiens voilà ta mouche Merteuil » comme dirait l’autre. Mais au fond pourquoi disait-on une mouche ? Le mot vient bien de l’insecte fétide mais possède une origine moins excrémentielle. Selon la légende, la déesse Vénus qui, toute déesse qu’elle était, se faisait bien emmerder elle aussi par les mouches comme le commun des mortels, les chassait de son visage. Mercure, lui aurait alors dit « walla mon ga fé pas sa cé tro joli les mouche sur ton visage mdr ». Et voilà. A cause de ce con de Mercure, tout le monde s’est dit que le comble du cool c’était de se coller des ronds de taffetas sur la gueule.

7. Est-ce qu'on peut manger de la nourriture alors qu'une mouche a posé son derche dessus ?

Même si elles ont tendance à nous dégoûter, on n’est pas du genre à tomber en pâmoison si une mouche a l’outrecuidance de se poser sur notre bouffe. Eh bah on devrait. Elles sont bien gentilles mais comme on l’a mentionné plus tôt, elles aiment bien la merde ce qui les rend peu compatible avec notre alimentation. Une étude a montré qu’elles trimbalaient des centaines de bactéries et pouvaient ainsi entraîner la propagation de maladies pas très sympas. Donc NON, on évite de laisser la mouche faire sa life sur notre kebab.

8. Pourquoi sont-elles particulièrement casse-couilles en été ?

C’est pas compliqué, en hiver elles pioncent tranquillou et en été c’est la partouze générale, le spring break de la mouche, ça baise à tout va, et ça pond à tire larigot (une femelle peut pondre 1000 œufs en moins de deux semaines en été si les conditions de chaleur et d’humidité sont réunies). Si parfois on constate qu’il y a encore plus de mouches un été, c’est que l’hiver a été plus court que prévu et que les œufs ont éclos plus tôt.

9. Est-ce qu'il y a une manière vraiment efficace de les virer ?

Vous l’aurez compris, les mouches aiment 3 trucs : la bouffe (surtout la bouffe qui pourrit), les animaux, le caca. Donc pour éviter d’en avoir des centaines dans votre cuisine, il y a quelques réflexes de base à adopter comme nettoyer systématiquement la vaisselle sale, ne laisser aucune zone humide, ne pas empiler trop de déchets organiques dans les poubelles. Si rien de tout ça ne marche… Il reste l’option tapette à mouches. Mais moralement, vous n’en sortiez pas grandis.

10. Pourquoi parfois elles se frottent les pattes comme si elles élaboraient un plan de destruction massive de l'humanité ?

Même si la mouche savoure les mets à base de chiasse, elle n’en reste pas moins attachée à son hygiène intime comme en témoigne ce charmant geste, signe qu’elle fait sa toilette. Les poils sensoriels qui recouvrent ses pattes lui permettent de goûter les aliments, de capter le vent, la chaleur et les vibrations. Alors elles les soignent ses petites pattounes.

11. Est-ce qu'on deviendrait vraiment dégueu comme dans le film de Cronenberg si on mélangeait notre ADN avec le leur ?

Oui. Ne tentez surtout pas de reproduire cette expérience chez vous.

12. Est-ce qu'on galère vraiment à attraper des mouches avec du vinaigre ?

Bah oui sinon il n’y aurait pas d’expression. Le vinaigre c’est dégueulasse. Tellement dégueulasse que les mouches préfèrent la merde au vinaigre, c’est dire. En revanche, contrairement à ce que stipule un autre dicton très connu, il est très compliqué d’enculer des mouches. Même des très grosses mouches. Du moins, ce n’est pas conseillé.

Si vous aimez vous posez des questions sur les animaux nuls, on a aussi les questions qu’on se pose sur les pigeons.

Sources : Ouest France, Plume d’histoire, Rentokil, France Bleu, Insectes