LE SACHIASSE-ILS (je propose une variante du traditionnel « le sachiez-tu » ?) ? On doit l’expression « avoir le cafard » à Charles Baudelaire qui l’utilise pour la première fois dans Les Fleurs du Mal. L’image renvoie alors aux idées noires qui tapent l’incruste dans notre cervelle tout comme les cafards dans une maison. Ou dans un appart. Ou dans une chambre de bonne (Baudelaire n’était pas agent immobilier). Mais pourquoi tant de haine envers les cafards qui n’évoquent que dégoût et rejet et déclaration d’impôts ? Enquête au sein de la famille des blattoptères.

1. Pourquoi on trouve ça dégueulasse (en dehors du fait que ça a vraiment une sale tronche) ?

Bon déjà, soyons d’accord, même en mettant nos préjugés de faciès de côté, les cafards sont des nuisibles ce qui explique beaucoup notre antipathie. Mais sont-ils si nuisibles que ça ? En réalité, seulement 1 % des cafards rentrent en contact avec les humains et peuvent ainsi être considérés comme nuisibles. Le reste on les laisse tranquille. Et comme toujours ce sont les 1 % qui font payer au reste de la commu des cafards une sale réputation, parce qu’ils bouffent tout et n’importe quoi, parce qu’ils schlinguent et parce qu’ils trimbalent accessoirement des microbes.

On a donc raison de trouver les cafards chez nous dégueulasses, mais sachez qu’il en existe un paquet dehors vachement polis et bien éduqués qui lèvent le petit doigt dans on leur sert une tasse de thé.

2. Est-ce qu'un jour, comme dans Snowpiercer, on mangera de la gelée de cafard ?

On mange déjà des cafards en Tanzanie et en Chine et les gens ne se portent pas plus mal. Certes nous sommes encore loin d’être prêt pour ce genre d’expériences culinaires mais après tout, un cafard bien braisé avec de la raclette fondue dessus je ne vois pas pourquoi on s’en offusquerait.

3. UNE BONNE FOIS POUR TOUTE, est-ce que les cafards savent voler ?

C’est la question qui anime tous nos cauchemars… Alors je vous ferai une réponse de Suisse : oui et non. Il y a en effet des cafards qui savent voler (parole de ouam, j’ai vécu au Vietnam quelques années, et les cafards de 8 centimètres de long qui font le poids d’un nourrisson et qui volent, j’en ai vu un paquet). En réalité seulement quelques espèces de cafards disposent d’ailes, le reste soit vole très mal, soit ne vole pas du tout.

4. C'est quoi la différence entre un cafard et une blatte ?

C’est la même chose, on dit aussi le cancrelat (en Europe) ou encore la coquerelle (au Canada) et même le ravet (aux Antilles). La seule différence à noter c’est que le nom scientifique générique du cafard c’est la blatte, et le mot cafard est le plus souvent utilisé de manière négative.

5. Est-ce qu'il faut écraser un cafard qui nous manque de respect ?

GRANDS DIEUX NON ! Jamais sous aucun prétexte vous ne devez écraser un cafard. Vous aurez sinon ne grandes chances de vous retrouver avec de microscopiques œufs de cafards et d’aggraver le problème. Si toutefois vous écrasez un cafard sans faire exprès, nettoyez la zone à l’eau chaude de manière minutieuse. Et n’utilisez pas non plus d’eau de Javel, parce que les blattes surkiffent ça.

6. Est-ce bien vrai que les cafards résistent aux radiations nucléaires ?

Disons que c’est un peu exagéré. Les cafards ne sont pas les seuls insectes qui survivraient à un Tchernobyl d’échelle planétaire, et surtout ils ne survivraient pas vraiment. En fait la radiorésistance est une capacité que partagent tous les insectes, pas seulement les cafards. Cela s’expliquerait par le fait qu’ils ait une plus petite quantité d’ADN ce qui limite ainsi les possibilités de mutations. Toutefois, les cafards n’ont pas non plus de quoi faire les fiérots puisque qu’ils peuvent aussi être irradiés avec une dose de radioactivité plus élevée certes pour ne peuvent le supporter les humains, mais moins élevée que pour les scorpions.

7. Comment ça se fait que les cafards deviennent plus résistants aux insecticides ?

Quand on croise une colonie de cafards, il n’y a pas 36 solutions : on passe tout le bordel à l’insecticide. Eh bien de récentes études ont montré que les cafards commencent à faire un gros fuck à ces produits qui leur en touche une sans faire bouger l’autre. Depuis les années 50 ils seraient 6 fois plus résistants et transmettraient ainsi leur immunité à leurs petits chérubins (faites pas « ooooh », on parle bien d’œufs de cafards).

Cela peut s’expliquer par leur capacité à produire beaucoup BEAUCOUP D’ŒUFS : la femme blatte peut produire 50 bébés cafards tous les 3 mois. Alors heureusement qu’on trouve ça moins mignon que les chats sinon la SPA serait vraiment en galère.

8. Comment font-il pour taper l'incruste chez moi ?

Les cafards aiment les zones humides, les fissures, sous les portes, dans les canalisations, par les fenêtres la nuit si vous les laissez ouvertes… bref, les gars se sentent chez vous comme chez eux. Et la bonne nouvelle, c’est que la présence de cafards n’est pas un signe de saleté (vous le direz aux potes qui vous traitent de pouilleux), le seul moyen de lutter c’est d’isoler au max votre baraque et de prier les cieux.

9. Est-ce qu'il faut brûler sa maison dès lors qu'on y croise un cafard ?

Non restez stables. Comme on l’a vu, si les cafards veulent squatter chez vous, vous aurez beau être un as du ménage, ils se ramèneront quand même. Le plus simple c’est d’éviter qu’ils se ramènent en isolant les murs, en bouchant les fissures et en mettant tous les aliments dans des boîtes hermétiques. Après si vous ne voulez pas utiliser d’insecticides (parce que 1/ ils résistent de plus en plus 2/ nous on ne résiste pas et c’est pas le meilleur moyen de s’assurer une longue vie sans cancer), il existe des méthodes assez vicieuses pour butter tous les cafards.

Tout d’abord, je le redis ici mais ON N’ÉCRASE PAS DE CAFARDS (sinon vous aurez des œufs éparpillés partout) et ON N’UTILISE PAS D’EAU DE JAVEL (ils adorent ça). En revanche, vous pouvez mettre en place des pièges à cafards moralement peu acceptables mais diablement efficaces. On peut par exemple ouvrir des conserves avec un truc sucré dans le fond et de la vaseline sur les bords ce qui les empêchera de sortir, vous pouvez aussi acheter des boîtes en carton avec une ouverture sur le dessus et une odeur sucrée qui attirera les cafards et les gardera collés sur le fond de la boîte tapissé de glue.

10. Y-aura-t-il un jour une amitié possible entre les humains et les cafards ?

On a mené (et quand je dis « on » c’est pas moi et les autres rédacteurs de Topito hein, mais des vrais chercheurs avec des diplômes et tout) il y a quelques temps une expérience visant à utiliser les cafards pour retrouver des survivants dans les décombres après un tremblement de terre ou autre. On leur colle un dispositif robotique sur le dos qui leur donne des impulsions électriques permettant de les diriger dans leur recherche. Donc quelque part les cafards sauvent des vies. Il faut juste espérer qu’un survivant coincé depuis 17 jours sous une poutre ne soit pas tenté de bouffer à pleines dents le cafard sauveur.

11. Puis-je déléguer à mon chat la chasse aux cafards ?

Il le fera certainement de lui-même mais c’est pas vraiment une bonne nouvelle. Les cafards ont un exosquelette assez rigide qui peut blesser le tube digestif du bestiau. Sans compter que si le cafard a bouffé des saloperies ou a déjà été aspergé d’insecticide, c’est ton chat qui va s’en prendre les effets. Donc dans la mesure du possible, ne le pousse pas dans cette voie et propose lui plutôt de faire des études d’arts plastiques.

Si d’autres animaux vous dégoûtent, on a aussi les question qu’on se pose sur les pigeons.

Sources : Rentokil, Futura Sciences, Science et vie, Ouest France, Ça m’intéresse, Le Figaro