Est-ce que parfois l'idée que vous soyez un PNJ (personnage non jouable) d'un jeu vidéo vous traverse l'esprit ? Si la réponse est oui, vous n'êtes peut-être pas (totalement) fou. Si la réponse est non... Réfléchissez-y... Mais vraiment... Et oui : c'est effrayant mais fort probable ! C'est d'ailleurs ce qui se passe dans le film Free Guy, où Guy interprété par Ryan Reynolds, un mec lambda, réalise qu'il est en fait un PNJ de jeu vidéo. Coïncidence ? Je ne crois pas. Un tel concept ça ne s'invente pas. Ça se vit !! C'est sûrement ce qu'a découvert Shawn Levy, le réalisateur du film (qui a dû en voir des vertes et des pas mûres pour aussi réaliser Stranger Things d'ailleurs... le monde nous ment ! ). Enfin bref, si jamais tu veux vérifier par toi-même que notre monde n'est que foutaises, va voir Free Guy, un film d'action et de fun, en salle dès le 11 Août au cinéma !

Top partenaire [?]

1. Les gens ont l'air d'avoir une vie plus intéressante que nous

Surtout quand ils postent des photos d’eux au sommet d’une montagne en Nouvelle-Zélande, ou qu’ils ont assez d’argent pour se payer tous les trucs que nous n’aurons jamais, comme si on était continuellement destiné à être moyens.

2. On aime bien demander aux autres de faire des trucs

D’ailleurs on adore balancer des quêtes annexes aux gens qu’on croise, juste pour les amuser un peu. Genre « Hey Didier, tu peux me prendre un sandwich en passant à la boulangerie, ce serait super. » Hop, petite quête secondaire pour le Didier.

3. On reste souvent au même endroit toute la journée

Le weekend c’est notre lit ou notre canapé, en semaine notre bureau au taf. À part les personnages de jeu qui sont clairement scriptés, personne ne fonctionne comme ça, vous voyez bien qu’on vit dans la matrice.

Source photo : Giphy

4. On perd toujours le même objet

Par exemple nos clés, ou ce foutu téléphone. Et on n’est pas fichu de le retrouver tout seul cet objet, c’est d’ailleurs souvent une quête à plusieurs, un genre de raid pour le récupérer.

5. En soirée on salue tous les gens en disant la même phrase : "Salut moi c'est François."

Bien sûr on détient quelques autres phrases en stock afin de tenir une conversation mais on reste très nul en débat. Nos discussions sont un peu toujours les mêmes, ça fait scripté encore une fois, y’a qu’à voir en combien de temps on se met à parler de la météo quand on a rien à dire.

6. On a une formation de forgeron

On peut nous trouver tous les jours entre 7h et 20h près de notre enclume en train de frapper le fer à Blancherive. Franchement, si c’est pas une preuve qu’on est dans un jeu vidéo ça.

Crédits photo : Bethesda Softworks

7. Toutes les rencontres qu'on fait ne durent pas

Avec nous, les histoires d’amour ne s’écrivent pas dans le temps, ce sont des histoires courtes, compactes, passionnelles. On ne peut pas vivre autrement. D’aucuns ont des aventures… Nous sommes une aventure.

8. On se fait souvent tuer sans aucune raison par des personnes surpuissantes

Abusé le mec vient, nous pose une question, et sans crier gare nous découpe en petits morceaux alors que notre taf c’est de vendre de la bière et du vin. Et on parle pas des gens qui passent leur temps à voler notre bagnole.

9. On devient très agressif quand quelqu'un nous vole un objet, même un petit

On ne sait pas pourquoi ça nous énerve, on se met à courir dans tous les sens, et toute la police locale nous aide à rattraper le voleur.

Crédits photo : ©2021 Twentieth Century Studios. Tous droits réservés.

10. Personne ne nous écoute

Surtout qu’en plus on était aventurier autrefois, puis on s’est pris une flèche dans le genou.

11. On croise beaucoup trop de gens avec des tenues improbables +5 contre le froid +12 contre la pluie -40 en charisme

A ce qu’il paraît ça s’appelle un k-way. En tout cas c’est très moche.

12. Ça nous arrive de marcher contre un mur pendant quelques minutes sans nous en rendre compte

En plus on persiste à vouloir avancer vers ce mur malgré l’incapacité physique à aller plus loin. On est vraiment tête en l’air.

Alors ? Tout s'éclaire ? Même si vous êtes sûrement encore sous le choc, les pièces du puzzle devraient commencer à s'assembler ! Et n'oubliez-pas, si vous voulez voir à quoi ressemble Free City, le monde du gars à la chemisette bleue (parce que oui, vous êtes forcément le mec en chemisette de quelqu'un), allez voir Free Guy au cinéma dès le 11 Août ! Et on est prêts à parier que vous verrez d'étranges similitudes entre notre "monde" et celui du film. Allez arrêtez de pleurer, ça ne changera rien, il faut qu'on réussisse à vivre avec cette réalité maintenant !