Les dinosaures ont cette faculté de fasciner toujours autant le monde sans que personne n’en ait jamais réellement croisé. Enfin on les a croisé mais ils étaient déjà morts, du coup l’échange est quand même assez unilatéral et limité, surtout quand la nature de l’échange consiste à faire les poussières sur leurs os afin de les ranger dans des vitrines. Après cette introduction qui pourrait me valoir les foudres du lobby des paléontologues, il me prend l’envie de vous parler aujourd’hui de certains des plus grands dinosaures du monde, comme ça, sans trop de raisons particulières si ce n’est que ça fait un moment qu’on n’en a pas parlé.

1. Le Patagotitan mayorum (8 mètres de haut, 25 - 37 mètres de long)

Le roi des dinosaures. Découvert en Argentine, ce « géant de Patagonie » fait partie des titanosaures et devait peser aux alentours de 70 tonnes, soit une dizaine d’éléphants d’Afrique, ce qui est un référentiel qui ne parle pas à tout le monde mais donne un ordre d’idée. C’est le plus gros animal ayant jamais foulé notre Terre découvert à ce jour, même si pour certains spécialistes sa taille et son poids sont surestimés. Ils sont jaloux de ne pas l’avoir découvert surtout et sont condamnés à faire des blagues que seuls les dinosaures peuvent comprendre.

Crédits photo (Domaine Public) : D. Benjamin Miller

2. Le Bruhathkayosaurus (plus de 34 mètres de long)

Ce dinosaure qui vivait en Inde il y a environ 70 millions d’années et dont je n’essaierai même pas de réécrire le nom (parce que de toute façon vous ne l’avez pas vraiment lu) fait sans aucun doute partie des cinq plus gros découverts à ce jour. Comme avec un paquet d’autres dinos, on a retrouvé seulement certaines parties du squelette du bruhathkayosaurus, ce qui fait qu’il est compliqué de lui donner une taille « exacte » mais on estime qu’il est quand même plus gros que l’Argentinosaurus (en 3ème place) dont on avait comparé certains ossements.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Matt Martyniuk

3. L'Argentinosaurus (8 mètres de haut, 35 mètres de long)

Lui c’est Toby l’Argentinosaurus, il aime manger des feuilles et marcher sur les dinosaures plus petits que lui. Découvert en Argentine en 1989, il vivait en Amérique du Sud il y a presque 100 millions d’années même si à l’époque on n’appelait pas ce continent comme ça. On estime son poids à près de 80 tonnes quand même, ce qui fait qu’il devait probablement manger des arbres entiers pour le petit déj.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Nobu Tamura (http://spinops.blogspot.com)

4. Le Supersaurus (33 - 34 mètres de long)

Le Supersaurus est un membre de la famille des diplodocidés dont les estimations de mesures varient grandement. Si certains spécialistes placent sa longueur entre 33 et 34 mètres de long, certains vont jusqu’à avancer qu’il aurait mesuré 42 mètres. Un autre chercheur avait déclaré qu’il devait mesurer 10 kilomètres de long, mais en fait, il avait renversé son café sur ses documents. Ce genre de débat est assez commun dans le monde de la paléontologie, comme de savoir si Denver était vraiment le dernier dinosaure. Cette blague de merde n’est pas anodine puisque le premier Supersaurus découvert se trouvait dans le Colorado, là où se trouve également la ville Denver. C’est fou hein ?

Crédits photo (Domaine Public) : LadyofHats

5. La Paralititan (7 mètres de haut, 25 - 30 mètres de long)

Découvert en Égypte et décrit pour la première fois en 2001, le Paralititan, également membre de la catégorie des titanosaures, reste à ce jour incomplet. Enfin il était probablement complet à l’époque où il vivait, c’est juste qu’on a découvert que certaines parties de son squelette (25%) ce qui rend les estimations sur son poids, sa taille et sa forme assez discutables. Certains argumentant que les mesures sont exagérées et d’autres déclarant qu’il avait la forme « d’une Fiat Multipla, mais en plus gros ». Ceci étant dit, nul doute qu’il faisait partie des plus imposants représentants de son espèce et qu’il savait se montrer très aimable, ce qui fait qu’il n’est pas du tout dans la liste des dinosaures les plus flippants.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Dmitry Bogdanov

6. L'Australotitan cooperensis (5 - 6,5 mètres de haut, 25 - 30 mètres de long)

Découverts en Australie en 2006, les premiers ossements de ce dinosaure ont été la base d’un travail long et fastidieux pour en apprendre davantage sur cette espèce encore inconnue. Du coup c’est une nouvelle entrée dans la catégorie des titanosaures qui portent quand même vachement bien leur nom. Pas de panique devant sa taille c’était un herbivore, vous ne craignez donc rien. Ça en plus du fait que près de cent millions d’années nous séparent de lui. Ci-joint, une photo de son fémur qui est probablement plus gros que la tour Montparnasse.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Hocknull SA, Wilkinson M, Lawrence RA, Konstantinov V, Mackenzie S, Mackenzie R

7. Le Barosaurus (26 mètres de long)

Comme le Supersaurus, le Barosaurus fait partie de la famille des diplodocidés. Herbivore comme les autres, il aurait vécu il y a 152 millions d’années et son nom veut dire « lézard pesant », ce qui n’est pas forcément super flatteur. Sa ressemblance avec le diplodocus a conduit à de nombreuses erreurs, un peu comme quand vous avez des enfants jumeaux et que vous ne savez pas les différencier. Ça arrive, avouez-le, vous leur donnez juste un parfum différent pour réussir à reconnaître votre préféré.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Fred Wierum

8. L'Apatosaurus (26 mètres de long)

Ce que l’on savait de l’Apatosaurus a longtemps été basé sur un seul et unique spécimen retrouvé, ce qui avait changé assez catégoriquement en 2015 quand on avait alors complètement réestimé sa taille et presque doublé son poids après la découverte d’un second squelette. On a donc statué sur le fait que ce membre des diplodocidés était composé d’au moins deux sous-catégories aux tailles différentes : l’Ajax (en orange) et le Louisae (en rouge). En vert c’est juste un Brontosaurus, les gens ne les aiment pas trop en général, ils devraient faire partie des dinosaures les plus ridicules.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Matt Martyniuk

9. L'Austroposeidon (25 mètres de long)

Dans le cas de l’Austroposeidon il est difficile de donner une véritable taille. Comme le Paralititan on a retrouvé seulement quelques parties de son squelette, ce qui fait qu’on estime son poids et sa longueur en fonction de la taille des os retrouvés. Découvert en 1953 au Brésil, ce noble animal garde avec lui tous ses secrets et même les plus sombres, comme ses opinions politiques tranchées.

Crédits photo (CC BY 2.5) : Kamila L. N. Bandeira, Felipe Medeiros Simbras, Elaine Batista Machado, Diogenes de Almeida Campos, Gustavo R. Oliveira, Alexander Wilhelm Armin Kellner

10. Le Giraffatitan (13 mètres de haut et 23 mètres de long)

Le giraffatitan était également un gros morceau qui vivait en Afrique il y a 150 millions d’années. Il tient évidemment son nom de la girafe avec laquelle il partage certaines caractéristiques, comme son long cou et sa classe naturelle. Il devait peser en 45 et 78 tonnes quand même, donc il était difficilement transportable pour un weekend ou ce genre d’évènements rares à l’époque du Jurassique Supérieur.

Crédits photo (Domaine Public) : Dmitry Bogdanov

Alors ?

Sources : Le monde, Britannica, A-Z animals.