Au départ, le mot « trek » était utilisé en néerlandais pour désigner les « migrants » et notamment les pionniers partis s’installer en Afrique du Sud. Depuis, ces migrants sont devenus des marcheurs, curieux de découvrir pendant quelques jours de nouveaux lieux, à grandes ou petites foulées, avant de revenir à leur case départ. Si toi aussi tu as envie de te dégourdir les jambes, voici les 10 plus beaux treks où aller cheminer ton sac à dos et toi.

1. Le GR20 en Corse

Ce sentier de grande randonnée qui traverse l’île de beauté de Calenzana à Conca a la réputation d’être un des plus costauds d’Europe. Il offre accessoirement parmi les panoramas les plus variés au monde. Entre lacs, cirques, pics rocheux avec vue au loin sur la mer, ce sont 200km et 11 000 m de dénivelé positif, qui attendent les gros godillots des trekkeurs. Le GR20 se parcourt ainsi en une quinzaine de jours à mesure de 7h de crapahutage quotidien, même s’il est également possible de n’en faire qu’une partie, en fonction du temps dont on dispose et surtout de notre condition physique.

2. Le Parc national de Sarek en Suède

Ce trek est aussi extrême que spectaculaire. Sur place, zéro infrastructure. Rien que vous et la nature, en mode « Into the Wild ». La Laponie pour vous tout seul, si on met de côté la faune locale qui vous regardera passer tel un.e hurluberlu un peu paumé.e. Si l’accueil n’est pas top, les paysages sont quant à eux exceptionnels entre torrents, sommets vertigineux et vallées glaciaires. Un trek idéal pour débrancher son cerveau une dizaine de jours, avant un retour à la civilisation qui pourrait s’avérer brutal.

3. Le Chemin de l'Inca au Pérou

C’est sur les traces des Cités d’Or et du Machu Picchu que ce chemin de randonnée long de 43 km mène les trekkeurs expérimentés. Pendant les 5 jours de grimpettes, l’Inca Trail trace sa route au travers de la jungle subtropicale, franchissant des cols à plus de 4000m avec la promesse de quelques haltes sur les vestiges de cités inca bien planquées. Mieux vaut réserver plusieurs mois à l’avance afin d’éviter les embouteillages de randonneurs (limités à 500 en même temps) simultanés sur la piste.

4. Les Zions Narrows aux États-Unis

« Les passages étroits de Zion » permettent de se frayer un chemin dans la roche au travers des profonds canyons creusés par la rivière Virgin. C’est donc les pieds dans l’eau et le regard levé sur la roche rouge qui borde le chemin de randonnée, que les trekkeurs et familles en balade se croisent le long des 26 km qui se parcourent en une bonne journée.

5. Le Caminito del Rey en Espagne

Longtemps surnommé « sentier le plus dangereux au monde », ce « Chemin du Roi » s’est refait une beauté ces dernières années et offre depuis un trek vertigineux entre la commune andalouse d’Ardales jusqu’à l’arrivée dans la ville d’Álora. A 100m au dessus du vide, les pieds sur une passerelle sécurisée, ou sur un chemin à flanc de falaise, on parcourt les 7,7 kilomètres entre défilés, canyons haut perchés et gorges creusées dans la roche. Compter 4 heures environ pour la balade.

6. Le Tour des 3 Cirques à la Réunion

Mafate, Salazie et Cilaos, ce sont les 3 cirques naturels creusés au centre du Piton des Neiges, célèbre volcan éteint de l’île que parcourt le GRR1. Un grand sentier de randonnée qui joue les montagnes russes au beau milieu des paysages grandioses sculptées par les caprices du temps sur des millions d’années. Le trek se déroule sur environ 6 jours même s’il est possible de personnaliser sa « balade ».

7. Les Cinque Terre en Italie

Monterosso al Mare, Vernazza, Corniglia, Manarola et Riomaggiore, ces villages pittoresques sont autant de petits paradis que l’on découvre entre criques, vignobles et falaises escarpées. Des joyaux accessibles à pieds, le long de chemins qui longent la côte sans jamais perdre de vue la Méditerranée, promesse d’une baignade tardive bien méritée. Car, marcher c’est bien, flotter c’est pas mal non plus, surtout après une journée de trek.

8. Torres del Paine au Chili

Le parc national Torres del Paine est un terrain de jeu réputé pour les trekkeurs aguerris. Certains opteront pour le circuit avec un retour à leur point de départ (prévoir 8 jours), quand d’autres se lanceront dans le Trek W d’après la forme de son tracé au dessus de la steppe patagonienne. Dans les deux cas, l’effort au milieu des spectaculaires formations granitiques vaut le détour (80 bornes quand même), à condition de ne pas être agoraphobe, le coin étant particulièrement fréquenté à la haute saison de fin octobre à mars.

9. Le Cape Wrath Trail en Écosse

Plus long sentier de randonnée du Royaume-Uni avec 320 km, le Cape Wrath traverse les régions les plus sauvages d’Écosse et plus particulièrement des Highlands. Vallées verdoyantes, marais et passages montagneux se succèdent sous les pieds des marcheurs lancés sur ce trail qui demande 3 bonnes semaines pour en venir à bout. Prévoir également un bon ciré et un coupe vent digne de ce nom pour survivre à une météo souvent capricieuse.

10. La route Panoramique du Zillertal en Autriche

La route Panoramique du Zillertal culmine à 2000 m d’altitude et offre des vues imprenables sur toutes les vallées du Zillertal et de l’Inntal. Gros avantage de ce trek : il peut s’envisager par petits bouts que l’on rejoint en voiture par la route depuis certains villages. Un trek facile donc où l’on pourra même passer la nuit au chaud à l’hôtel ou dans un camping.