Vous voyez les mecs accrocs à la drogue quand ils sont en sevrage ? C’est totalement moi avec les critiques. Je suis ce que mon psy _ qui me soutire 50 balles par semaine, appelle une « critique-addict », c’est-à-dire que si je n’émet aucune critique pendant au moins une semaine, je commence à agoniser doucement. Ça fait actuellement 3 jours et mes jambes tremblent, j’ai des sueurs froides et je me sens vraiment au plus mal. Du coup, pour y remédier, j’ai décidé de m’attaquer à un sujet très sensible qui divise les foules : les vêtements. On a déjà les vêtements de connard, mais nous n’avons pas les pires, les plus moches, ceux qui mériteraient d’être brûlés immédiatement sans aucune pitié pour le propriétaire.

1. Le pantacourt

Déjà, je pars du principe que personne ne met de son plein gré un pantacourt. Toute personne qui se retrouve possiblement avec un pantacourt un jour le fait parce que ses parents sont sans cœur et l’ont forcée à en mettre. Et ces enfants souffrent tellement du traumatisme qu’ils finissent par reproduire l’atrocité en forçant leurs enfants à leur tour quelques années plus tard. C’est ce qu’on appelle le cercle vicieux du pantacourt qui nous obligera à voir des gens en pantacourt jusqu’à la fin de votre vie.

Crédits photo (CC BY-SA 2.5) : Rita Holcomb

2. Le bermuda

On est un peu sur l’équivalent du pantacourt mais pour les mecs, le bermuda c’est un espèce de short qui descend à la hauteur des genoux. Jusque-là, c’est pas ouf, mais ça passe encore. Mais, en plus de ça, ils rajoutent plein de poches un peu partout, un peu comme si t’étais un ranger (à la prononcer à l’anglaise hein, sinon ça veut dire totalement autre chose) sauf que t’es pas du tout un ranger, t’habites à Clermont-Ferrand et t’as l’air complètement con.

sérieux ?

3. Les soutifs et les strings

C’est inconfortable au possible, tout ça pour que les mecs puissent, eux, porter des caleçons Freegun. Mettez-nous des gros calbars comme les hommes, on sera très heureuses et personne nous fera chier.

(Je ne vous insère pas d’image de string pour des raisons qui semblent évidentes, mais si vous avez plus de 18 ans et que c’est pas un mensonge il y a des sites où vous pourrez en trouver assez facilement)

4. Les sarouels

Le sarouel est un type de pantalon bien particulier dont la seule population qui en portent sont les fans de Zaz, avec un entrejambe extrêmement bas et proche des genoux. C’est le troisième type de pantalon que je mets dans ce top, et je commence à en avoir marre que les créateurs de pantalons vous sachiez pas faire des trucs un peu beaux. Y’a eu le mec qui a créé les jeans, et depuis c’est le désert, ressaisissez-vous wesh.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Doc sameer at English Wikipedia

5. Les crop-tops

Et les rageux qui disent qu’on est juste jaloux parce qu’on peut pas en mettre parce qu’on a pris du ventre : même que c’est même pas vrai, en fait. C’est juste qu’on est plus en 2000 et que c’est plus la mode du R’n’B. Et aussi parce qu’on a pris UN PEU de ventre. Mais juste un peu.

Crédits photo (CC BY 2.0) : molcatron / Alejandro Páez from mexico, mexico.

6. Les ballerines

C’est simple : ma mère m’a obligée à porter des ballerines toute mon enfance, et ça a été un tel traumatisme que je ne lui ai plus adressé la parole depuis plus de 12 ans. Fallait pas essayer de me ridiculiser, sale traître. 100% sûre que c’est parce qu’elle était jalouse que j’obtienne plus de fame qu’elle.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Alexis Charentenay

7. La cagoule

Franchement, là les parents c’est pas possible, y’avait grave volonté de nous humilier là ? Sérieux ??????? Je suis un élève de CM1 qui va à son cours de flûte le matin ou je suis un cambrioleur du 16ème arrondissement ?

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Looi at Dutch Wikipedia

8. Le legging couleur peau

Et quand je dis « couleur peau », je reste assez soft. Il existe également en motif aztèque ou motif galaxie, et LÀ, en le voyant, on s’aperçoit direct que ce truc pourrait être la cause de la fin de l’humanité.

Encore un pantalon de raté..........

9. Le col roulé en sous-pull

Attention hein, je parle pas de la réédition 2020 que toutes les instagrammeuses portent, ça non. Moi, je parle plutôt des sous-pulls horribles qui nous grattaient et nous collaient à la peau que nos mères nous forçaient à mettre à 10 ans. Rien que ça, c’était une belle motivation pour fuguer, quoi.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Safedom

10. Le chèche

En 2010, les mecs stylés avec des polos au col relevé et des lunettes G-Star mettaient aussi un petit chèche à carreaux autour du cou brisaient le coeur de toutes les meufs. En 2021, on a juste envie de dire : ewwww. (Désolée Papa, ne lis pas ce top, toi t’es encore stylé tkt)

le maxi swag

Et si vous voulez voir les réponses des autres et répondre à votre tour pour faire plein de likes, c’est ici.