Quand on est arrivé à la vie post-bac, on a perdu tout sens du bon goût et on s’est mis à traîner dans les rues de la soif, à aller danser dans les pires bars irlandais, et, surtout, à boire des shooters totalement dégueu. Des recettes de shots, il y en a plein, mais c’était toujours les pires qu’on servait dans ces endroits-là. Nous, on avait oublié les recettes, du coup on vous a demandé sur Facebook et Twitter quels étaient vos pires souvenirs de shots. Rien que de lire vos réponses, on a la nausée.

1. Le témoignage bouleversant de Quentin :

« Le ricacolac servi sur les quais à Bordeaux. Ricard accompagné de cacolac »

Notre avis : Satan lui-même ne ferait pas boire ça aux gens en Enfer.

2. Le témoignage époustouflant d'Alexandre :

« Un tout-à-l’égout spécial Roger, malibu, tequila, pastis et jus d’orange mais c’est le jus d’orange qui m’a rendu malade »

Notre avis : Oui oui, Alexandre, c’est toujours le jus d’orange qui rend malade.

3. Le témoignage déconcertant d'AristoPunk :

Notre avis : C’est un shooter ou une nouvelle épreuve de Ninja Warrior ton truc ?

4. Le témoignage gênant de Cécile :

« Le Warm Up. Tequila et Liqueur de piment. Ca brûle dans un sens mais AUSSI quand ca ressort. »

Notre avis : On n’attendait pas autant de détails, Cécile, vraiment pas autant.

5. Le témoignage édifiant de Manon :

« Un truc qui s’appelle « l’aller sans retour ». En gros c’est de l’absinthe pure chauffée. Tu bois le truc et après tu aspire à la paille la fumée que le barman à emprisonnée dans un verre. Une fois pas deux mdr »

Notre avis : On sait que tu l’as fait une deuxième fois et que tu n’en es pas fière, Manon.

6. Le témoignage attristant de Torse concave :

Notre avis : Il paraît que ce shot a été inventé par le lobby des gastro-entérologues pour avoir des patients tout au long de l’année. Les salauds.

7. Le témoignage ahurissant de Quentin (encore un Quentin oui) :

« La cocaine liquide : vodka tequila cuiraco, le tout à température ambiante. C’est degueu mais au moins ça déglingue »

Notre avis : Au fond, la déglingue, c’est le plus important dans ces moments-là, et on n’a pas besoin de glaçons pour ça.

8. Le témoignage dégoûtant de Chloé :

« Whisky, jus de cornichons en Écosse. »

Notre avis : C’est con parce qu’il suffisait d’enlever un des deux ingrédients pour que ce soit bon. Devinez lequel. Un indice : c’est pas le whisky.

9. Le témoignage accablant de Margaux :

Notre avis : Ca sent bien le vécu Margaux… On espère que tu as retrouvé toute ta dignité depuis.

10. Le témoignage peu ragoûtant de Flavien :

« Le Ragnagna, un shooter à base de fruit rouge, avec un tampon plongé dedans. Le tampon imbibant tout le liquide, il faut l’aspirer comme une éponge. Une fois bien vidé, le but est de lancer le tampon au plafond, celui ci restera collé avec la ficelle qui pendouille. »

Notre avis : On ne sait pas dans quel bar tu as bu ça, mais on va enquêter et demander une fermeture administrative de ce pas.

11. Le témoignage alléchant de Lucile :

« Un verre de vodka mariné aux champignons de Paris, avec champignons dans le verre. »

Notre avis : Franchement, quand on aime les champignons, on se dit pourquoi pas. Quoi ça va, arrêtez de nous juger, faut goûter avant de dire qu’on n’aime pas.

12. Le témoignage déstabilisant de Jane Doe :

Notre avis : Rien ne va dans cette recette, même son nom (la « toux du fumeur »). C’est un grand non.

13. Le témoignage chatoyant de Sébastien :

« Le cognard ! 1/3 cognac 2/3 Ricard. Ça désinfecte. »

Notre avis : Si Harry Potter s’était pris ce genre de cognard, pas sûr qu’il aurait réussi à vaincre Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.

14. Le témoignage écœurant de Ty-nnay :

Notre avis : Non mais ils ont quoi dans la tête les Brestois ? Des bigorneaux ? Et puis quoi encore, des bulots ? Des cochons ? Des voiliers ?

15. Le témoignage déroutant de Dylan :

« J’ai eu un verre de : vodka rouge, vodka blanche, rhum, pisang, jus de fruits tropical et des chips qui trempaient dans ce savant mélange. J’ai tout bu cul sec et je suis reparti m’amuser. »

Notre avis : Dylan ne le sait pas, mais depuis il est mort et il nous écrit sur Facebook depuis l’au-delà.

16. (Bonus)

Notre avis : Non, c’est pas fut fut en effet.

Finalement la cervelle de singe c’était pas si dégueu.

Dans le genre dégueu, on a aussi les mix culinaires étranges, les pires desserts anglais et les cocktails les plus dégueulasses.