Depuis la série HBO désormais culte Chernobyl, les visites touristiques du site ont été multipliées au moins par 3. Eh oui, que voulez-vous on a développé une passion (parfois malsaine, CF. nos amis les influenceurs qui kiffent les selfies radioactifs) pour Pripyat, la ville adjacente à la centrale de Tchernobyl qui a du être évacuée d’urgence lors de l’accident nucléaire, laissant une zone abandonnée où la vie semble avoir été figée dans le temps. Le photographe Laurent Michelot qui connaît bien le site a sorti un livre sur ce paysage post-apocalyptique. On vous livre ici quelques unes de ces photographies aussi belles qu’angoissantes qui devraient ravir les fans d’urbex et de radioactivité.

Suivez le travail le Laurent Michelot sur son compte Instagram @pripyat_photos ou sur son site officiel.

4. Des grues abandonnées au port de Pripyat

Est-ce normal que j’ai une empathie pour ces grues qui m’ont l’air beaucoup trop mignonnes ? Jugez-moi.

9. La grande roue

Accessoirement, la première grande roue dont les cabine sont été faites à partir de capsules de bière géantes.

13. Les auto-tamponneuses

Clairement pas une ambiance de ouf dans cette fête foraine.

15. A la poste centrale

Le service n’est plus très efficace, ne leur remettez pas vos cartes de vacances.

On le dit et on le redit, suivez Laurent Michelot sur son compte Instagram @pripyat_photos, sur son site officiel et allez donc pécho son livre !

Prix : à partir de 29.9 chez Amazon.fr