Et allez… le voilà qui recommence avec cette lubie d’escalader à contre-courant. Que cela signifie ? Quête de soi ? Surpassement ? Anticonformisme ? Topito vous dit le pourquoi du comment et le parce que oui quand même.

1. Faire chier les autres enfants qui veulent en faire « normalement »

Surtout ce petit Corentin qui n’arrête pas de crier depuis vingt minutes sous le regard vaguement complice de sa mère au bord de l’arrêt cardiovasculaire depuis la naissance prématurée de ce petit bâtard gueulard et sans gêne.

2. Le goût de l’aventure

Il est bon de découvrir le monde sous un autre angle – surtout lorsqu’on ne le voit qu’à hauteur de genoux d’adulte ou de gaz d’échappement.

3. L’anticonformisme

Quand bien même ils le font tous (et vous aussi et vos parents et les parents de vos parents). Et ceci depuis que le monde est monde et que les toboggans sont toboggans.

4. Vous apprendre à lâcher prise

Car il est bien parfois de s’en foutre, d’arborer fièrement le blason « BALEC » sur le torse tel un étendard érigé au nom de la résilience. Demandez-vous si « monter le toboggan à l’envers » est-il un sujet ? La question, elle est vite répondue jeune géniteur.

5. Stimuler sa persévérance

Oui, l’enfant va se viander. Oui, ces genoux seront écorchés et instantanément cautérisés si le toboggan est en métal. Mais il reviendra. Encouragez-le – ou laissez-le faire. Vous verrez son visage s’illuminer s’il atteint le sommet. Sinon, séchez ses larmes.

6. Ça le muscle

L’enfant pèse 12 kilos et mesure 85 cm. Le toboggan présente un dénivelé de 30°. REP à ça Sylvester Stallone dans Cliffhanger ! Ce remake joué par votre petit dernier au square du quartier, c’est du grand art, une prouesse physique.

7. Doper la coordination

Comme dit précédemment, l’enfant va devenir sacrément balèze à atteindre son Graal. Encore faut-il que le pied gauche soutienne son petit poids pendant que la main droite cherche une prise correcte et ainsi de suite.

8. Ne pas écouter ce que disent les puéricultrices et nounous pour qui les règles sont les règles

Parce que ça fait du bien de temps en temps de ne pas écouter les donneuses.donneurs de leçons qui veulent parfois brider cette soif d’aventure.

9. Parce que quoi au pire qu’est-ce qu’il risque ?

De se faire engueuler par ces petits congénères ? De se prendre un « t’as même pas le droit » dans les ratiches ? De toute façon, ses dents de lait devront finir par tomber un jour.

10. Votre enfant est un saumon qui remonte le courant d’une cascade

Il est temps d’affronter la réalité : vous vous droguez beaucoup trop. Et arrêtez de trainer complètement nu dans la forêt, merci. Vous effrayez les écureuils.

Surtout n’oublier de féliciter le petit dernier d’avoir réussi là où l’exploit hétérodoxe rencontre la soif de liberté et le mépris des conventions. Pour plus de conseils nous avons aussi les life hacks de parents et bien évidemment les principes d’éducation qu’on oublie dès qu’on est parents.