Les organes, c’est un peu comme une brosse à dents : ça ne se prête pas et il faut en prendre un peu soin pour ne pas être obligé d’en changer toutes les semaines. Si on pouvait s’échanger des organes pour le fun, je sais déjà quels organes de célébrités je ne voudrais pas (genre le foie de Depardieu) mais apparemment, on est censé les garder pour soi. J’ai appris que certains organes n’étaient pas indispensables à la survie (les vicos des organes, donc) et j’ai eu envie de partager ces infos insolites avec vous. Pour être le plus objectif possible et dans un intérêt journalistique, j’aurais aimé faire moi-même le test dans les bureaux en enlevant les organes de collègues mais on m’a dit que ça n’était pas vraiment autorisé par la convention collective. Dommage.

1. L'appendice

L’appendice a très longtemps été considérée comme un organe parfaitement inutile et cette croyance persiste même s’il a été prouvé en 2007 que cet organe sert de refuge aux «bonnes bactéries» qui tapissent les parois de l’intestin. Bolossée du corps humain, l’appendice se venge parfois en provoquant une inflammation : c’est une crise d’appendicite. Pour stopper cette crise, le plus simple est l’appendicectomie : l’ablation de l’appendice. Suite à cette opération très courante et sans danger, le patient n’a en général aucune séquelle et peut vivre sans appendice.

Crédits photo (Domaine Public) : Henry Vandyke Carter

2. La rate

La rate est un organe fragile qui peut, en cas de blessure au niveau des côtes, se déchirer et provoquer une mort rapide. Cet organe sert au stockage et au recyclage des globules rouge ainsi qu’au stockage des globules blancs et des plaquettes. Si la rate doit être retirée, le foie prend automatiquement le relais car il intervient également dans le recyclage des globules rouges. Vraiment un bon pote le foie.

Crédits photo (Domaine Public) : Henry Vandyke Carter

3. L'estomac

L’estomac, c’est un organe drôlement utile. Il s’occupe de broyer la nourriture en se contractant et de décomposer les aliments grâce au suc gastrique ; c’est la digestion. Parfois, l’estomac doit être retiré à la suite d’un cancer ou d’un traumatisme comme boire de l’azote liquide (ne faites pas ça). Lors du retrait de l’estomac, les chirurgiens attachent directement l’œsophage à l’intestin grêle. Le patient n’a normalement aucune séquelle par la suite et doit simplement être suivi par un spécialiste de l’alimentation (et prendre des tites vitamines)

Crédits photo (Domaine Public) : GI_normal.jpg: Original uploader was Arnavaz at fr.wikipedia

4. Le côlon

Le côlon, c’est ce truc de presque 2m de long qui est stocké en bordel entre l’intestin grêle et l’entrée des artistes. Il sert principalement à absorber l’eau restante dans les déchets destinés à être évacués et à les compacter en matières fécales. Certaines maladies nécessitent une ablation du côlon (ou juste d’une partie) et on peut vivre très heureux sans son côlon en suivant un régime alimentaire particulier.

Crédits photo (Domaine Public) : This SVG image was created by Medium69.

5. Les organes reproducteurs

Il arrive que les organes reproducteurs soient retirés à la suite d’un accident de la route ou de sport (pour les organes sexuels mâles) ou à la suite d’une maladie. Les personnes qui vivent sans organes reproducteurs n’ont en général aucun problème au quotidien. Leur espérance de vie ne diminue pas et peut même parfois augmenter pour certaines populations masculines.

Petit jeu pour réviser son cours de SVT de 4ème : Retrouve les noms des organes sur le schéma ci-dessous. Les réponses ne sont fournies nulle part dans ce top.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Tsaitgaist

6. La vésicule biliaire

La bile, c’est le liquide sécrété par le foie pour décomposer les graisses qui remonte dans ta gorge quand tu bois 7 mojitos et 1 mètre de shots. Cette bile est stockée dans la vésicule biliaire qui se contracte lorsque les intestins détectent des graisses à éliminer. Malheureusement, l’excès de cholestérol peut former des calculs biliaires et boucher les tuyaux conducteurs de bile. Il faut alors retirer la vésicule et le patient peut par la suite continuer de vivre normalement en mangeant de la margarine riche en Omega 2 au lieu de se goinfrer de beurre.

Crédits photo (CC BY 3.0) : OpenStax College

7. Les reins

Les reins sont très utiles car ils filtrent le sang pour garder les éléments utiles et se débarrasser du reste. Des maladies, des infections ou un excès d’alcool et de drogues peuvent mener à l’obligation de se faire retirer un ou deux reins. La personne est alors forcée de vivre sous dialyse, une machine qui sert de rein artificiel en nettoyant le sang. L’espérance de vie est alors nettement amoindrie même si le patient continue à vivre.

Crédits photo (Domaine Public) : Roxbury-de

Bon, bien sûr c’est toujours mieux de vivre avec tous ses organes hein, on dit pas que c’est la teuf non plus.

Sources : Adam Taylor, Director of the Clinical Anatomy Learning Centre and Senior Lecturer, Lancaster University – The ConversationOuest-France