Les hommes qui ont lu le titre de ce top sont probablement en train de se tenir l’entrejambe en grimaçant, mais je vais bien vous parler de castration aujourd’hui. Parce que la pratique de couper les testicules, voire tout le paquet, d’une personne, eh ben elle date d’il y a fort longtemps et elle a fait le tour du monde. Elle a été utilisée pour tout un tas de raisons différentes, et c’est ce qu’on va voir aujourd’hui, tout en essayant de ne pas trop souffrir intérieurement. Courage à vous, à moi, et à tous les testicules de ce monde.

1. Pendant la Renaissance, on castrait les enfants pour qu'ils gardent leur belle voix aigüe

C’est l’exemple de castration le plus connu chez nous, et on a même un nom pour ça : les castrats. Les castrats étaient des enfants chanteurs dont on avait coupé les testicules pour empêcher leur voix de muer. Du coup, en grandissant, ils gardaient un timbre de voix aigu d’enfant tout en ayant le volume sonore d’un adulte avec leur cage thoracique développée. Grâce à ça, ils devenaient des chanteurs adulés de tous et couverts de gloire, mais ils sombraient souvent dans la dépression à cause du traumatisme qu’ils avaient subi. Même pour l’amour de l’art, on ne mutile pas des gosses.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Didier Descouens

2. Des mystiques chrétiens russes se castraient pour être plus proches de Dieu

Entre la fin du XVIIIe et le début du XXème, les Scoptes étaient une secte chrétienne russe qui se faisaient appeler le « peuple de Dieu ». Parmi leurs rites, il y avait la castration. Les mecs étaient convaincus que leurs testicules étaient le résultat de l’exclusion d’Adam et Eve du Jardin d’Eden, donc ils pensaient que les couper les purifierait du pêché originel. Sans leurs bijoux de familles, ils croyaient pouvoir rejoindre le Paradis au moment de leur mort. Certains allaient même jusqu’à se faire couper le pénis, et les femmes subissaient une ablation des seins. Ils ont tous disparu quand les communistes ont commencé à les interner ou à les envoyer au goulag. Dommage, ils avaient l’air super sympa ces gens.

3. La castration était courante dans l'Empire Byzantin

Dans cette partie du monde, les eunuques avaient même un statut juridique à part entière et ne pouvaient, par exemple, pas se marier. Du coup, dans les familles impériales, on castrait régulièrement des jeunes pour les empêcher de prétendre au pouvoir. C’est arrivé aux 4 fils de Léon V l’Arménien en 820 : on les a châtrés, puis on les a foutus dans un monastère histoire qu’ils ne posent pas de problèmes. C’est radical, c’est pas hyper sympa, mais c’est efficace.

Au-delà de ça, on se procurait aussi souvent des esclaves eunuques pour qu’ils puissent servir dans le palais impérial. Comme ils n’avaient pas de parties génitales, ils ne représentaient pas une menace pour les femmes du palais. C’était un peu rude, mais en contrepartie, les eunuques pouvaient souvent accéder à des grandes carrières militaires ou politiques. Un petit lot de consolation, quoi.

Crédits photo (CC BY-SA 2.5) : User:Cplakidas (uploader)

4. En Virginie, les violeurs étaient castrés à la fin du XVIIIe

C’est Thomas Jefferson, le futur 3ème Président des Etats-Unis, qui a promulgué une loi en 1778 pour éviter la peine de mort aux violeurs. A la place, les coupables étaient castrés, ce qui n’est pas tellement plus cool que la peine de mort. Enfin je vous laisse choisir ce que vous préférez. Dans le doute, le meilleur choix reste toujours de ne pas violer, ça c’est bien.

Crédits photo (Domaine Public) : Rembrandt Peale

5. On pouvait punir les violeurs par la castration dans l'Europe médiévale

En France, en Allemagne ou en Italie, les violeurs pouvaient parfois être castrés publiquement. C’était une manière de les punir tout en s’assurant qu’ils ne recommenceraient plus. De temps en temps, pour d’autres crimes, genre haute trahison, la castration faisait aussi partie des supplices de mise à mort des condamnés. Dans ces cas-là, c’était vraiment juste histoire de faire mal. Pour le plaisir, quoi.

Crédits photo (Domaine Public) : AnonymousUnknown author

6. Les premiers chrétiens se castraient parfois pour montrer leur foi

Au début de l’expansion du christianisme, certains chrétiens décidaient de se castrer par dévotion. En fait, ils avaient un peu trop pris au sérieux un passage de l’Evangile selon Matthieu qui disait : « il y en a qui se sont faits eunuques eux-mêmes pour le royaume des cieux. Que celui qui est capable de comprendre, comprenne. » A un moment, c’était tellement devenu une pratique courante qu’en 325, le Premier concile de Nicée (une réunion d’évêques dans l’Empire Romain) a interdit à quiconque se castrait soi-même d’être membre du clergé. C’est fou de devoir expliquer aux gens qu’il ne faut pas se couper les roustons.

Crédits photo (Domaine Public) : AnonymousUnknown author

7. Les Chinois auraient été les premiers à castrer

On raconte que dès 2281 avant JC, en Chine, on punissait certains crimes de castration. Et on le faisait à la dure, en coupant simultanément testicules et pénis au couteau. Si vous voulez mon avis, valait mieux se tenir à carreaux.

8. En Chine, on utilisait aussi des eunuques comme esclaves

Pendant pas mal d’époques de l’Histoire de Chine, les eunuques ont servi dans les palais impériaux parce qu’ils étaient jugés plus inoffensifs que des hommes encore membrés. Pas mal d’entre eux ont pu accéder à des postes de haut rang et devenir proches des empereurs. Finalement, se faire retirer les parties, c’était un bon moyen de trouver du taf. Perso je préfère utiliser la méthode Macron et traverser la rue pour trouver un emploi, même si ça marche beaucoup moins bien.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : G41rn8

9. Dans l'Empire Ottoman, les eunuques dirigeaient les harems

Quand on pense aux eunuques, on a souvent en tête l’image du mec qui dirige un harem impérial. Eh ben ça vient de l’Empire Ottoman. Dès le XIVe siècle, on a commencé à mettre des eunuques à ce poste à haute responsabilité. Comme ils étaient châtrés, on leur faisait confiance pour ne pas toucher aux femmes de l’empereur. On leur filait aussi des responsabilités politiques et ils faisaient souvent partie des mecs les plus riches de l’Empire. Cette petite tradition a bien duré puisqu’elle s’est terminée seulement autour de la Première Guerre mondiale. Regardez, sur la photo juste en dessous, c’est l’eunuque du sultan ottoman Abdülhamid II pris en photo en 1912. Bon ok on ne voit pas qu’il lui manque les bijoux de famille sur la photo, mais faites-moi confiance.

Crédits photo (Domaine Public) : Unknown authorUnknown author

10. Parfois, des gens me cassent les couilles

Mais ça sera l’objet d’un autre trop où je vous raconterai ma vie dans les moindres détails. N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaires, j’y répondrai exclusivement par l’affirmative.

Maintenant vous vous demandez sûrement ce que ça fait, concrètement, d’être castré ? Eh ben je vous invite à aller voir ça dans le top des questions qu’on se pose sur les eunuques. Et si vous ne connaissez pas l’histoire de l’eunuque décapité, allez voir notre top des blagues nulles, la réponse (décevante) y figure.

Sources : Wiki (castrat), Wiki (scoptes), Persee, Wiki (eunuques dans l’empire byzantin), Wiki (Castration – Etats-Unis), Le châtiment du crime au Moyen-Âge, Gender & History, Matthieu 19:12, Wiki (Castration en Chine), Wiki (esclavage dans l’Empire ottoman), Ranker.