maxresdefault
source photo : La Haine

Parfois dans la vie on parle et ça ne sert à rien, c'est d'autant plus vrai quand on fait de la politique ou qu'on est prof de techno, mais ça marche aussi pour les gens normaux comme vous et moi. Voici toutes les situations ou presque où l'on parle à des gens qui ne nous entendent pas.

  1. Quand on insulte un conducteur encore plus mauvais que nous Souvent c'est : "Et ton cligno ducon ! C'est bien les (insérer un numéro de département donc souvent on ne connait même pas le nom, le 44 ça marche bien en général) ça !". Degré de solitude : 2/10, tout le monde le fait, la vitre fermée par contre, pas folle la guêpe.
  2. Quand on regarde un match Souvent c'est : "À droite, à droite bordel, voilà c'est bien" Degré de solitude : Rien vous êtes coach de canapé, puis 7/10 si quelqu'un rentre dans la pièce.
  3. Quand on se fait des films devant son miroir Souvent c'est : "C'est à moi que tu parles ?" Degré de solitude : 2/10, tout le monde le fait.
  4. Quand on insulte le perso d'une série Souvent c'est : "Mais crève, crève connasse !" Degré de solitude : 0/10, elle le mérite vraiment.
  5. Quand on parle à ses animaux Souvent c'est : "C'est un bon pépère ça, oh voui c'est un bon pépère ça" Degré de solitude : 2/10 si c'est chien, 10/10 si c'est un chat ou un squelette de dinosaure
  6. Quand on croit qu'il y a quelqu'un et qu'en fait non il est parti Souvent c'est : "Et sinon toi tu fais quoi dans la... ah ok" Degré de solitude : 8/10
  7. Quand on fait l'amour à quelqu'un qui s'endort (ou qui est décédé, LOL !!!!) Souvent c'est : "T'aimes ça grosse truie" Degré de solitude : 0/10 pendant, 10/10 après
  8. Quand c'est la nuit et qu'on croit qu'il y a un voleur Souvent c'est : "Y'a quelqu'un ?" Degré de solitude : 9/10, si vraiment y 'avait un voleur vous pensiez qu'il allait dire "Oui, oui, c'est monsieur le voleur, je prends deux trois-trucs et je me casse".
  9. Quand on tente de se rappeler les trois mots allemands qu'on connait Souvent c'est : "Kartoffel ? Schweinsteiger ?" Degré de solitude : 3/10
  10. Quand on a Alzheimer Souvent c'est : "Caca, caca !" Degré de solitude : 10/10
  11. Bonus :Quand on est la fille qui lit les livres à la TV la nuit Souvent c'est : "Heureuse, elle eût peut-être été jolie. Nous avons déjà esquissé cette petite figure sombre. Cosette était maigre et blême. Elle avait près de huit ans, on lui en eût donné à peine six. Ses grands yeux enfoncés dans une sorte d’ombre profonde étaient presque éteints à force d’avoir pleuré." Degré de solitude : 25/10

Quand on fait une conclusion que personne ne lit

Source : La solitude