Salut les théâtrophiles de l’extrême. Comme chaque année, on vous a confectionné notre sélection des meilleurs spectacles du festival Off d’Avignon sponsorisé par la canicule, les feux de forêts, les pannes de courant et un léger arrière-goût de fin du monde que la plus climatisée des salles parvient difficilement à apaiser.

Plus de 1500 spectacles à découvrir dans cette édition : c’est beaucoup. Voici donc nos recommandations théâtrales à découvrir au plus vite avant la fin des festivités le 31 juillet, et peut-être même après ! Zéparti.

Les découvertes de cette année

1. Pour comprendre pourquoi on rigole quand quelqu’un se casse la gueule : L’art du rire

Cela fait déjà depuis quelques années que ce spectacle tourne par monts et par vaux et même en la redécouvrant, la masterclass de Jos Houben ne prend pas une ride. En nous expliquant les processus physiques par lesquels passe notre corps pour rire, il déconstruit l’art du gag visuel avec une précision d’une rare ingéniosité. On en sort avec une meilleure connaissance de notre corps et de ses capacités drolatiques.

Mais c’est où ?? A la Scala Provence

Mais c’est QUAND ???? A 14h30

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? C’est ici calme-toi cousin.

2. Pour prendre le large : Titanic, la folle traversée

Faites vos bagages on embarque à bord de l’insubmersible navire avec un équipage pas piqué des hannetons. Cette tragi-comédie d’Axel Dhrey est un bijou de drôlerie qui retrace l’histoire du drame tout en revisitant subtilement certaines scènes bien connues du film culte car, comment évoquer Titanic sans entendre au loin la mélancolique flûte de pan de My heart will go on ? Quelques musiques et chansons divinement chorégraphiées ponctuent ce spectacle bien barré et l’on se surprend à passer du rire aux larmes, cueillis par la tragédie du naufrage.

Mais c’est où ?? Au théâtre du Roi René à Avignon (réservations ici) mais c’est aussi en ce moment au Théâtre de la Renaissance à Paris (réservations ici)

Mais c’est QUAND ???? A 20h05

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? J’ai déjà tout dit, tu peux pas me demander ça.

3. Pour l’amour du cartoon et des bruitages : Living Cartoon Duet

Certainement une des plus belles trouvailles du festival ! Né de la rencontre entre Camille Phelep (pianiste rodée au cinéma muet) et Sophie Lavallée (doubleuse de dessins animés), ce spectacle offre en live et à vue un accompagnement musical et de bruitages sur 5 cartoons évoquant chacun une période charnière de l’histoire de l’animation. Les projections sont entrecoupées d’intermèdes aussi drôles que passionnants. On découvre comment Disney a (un peu) piqué sa masterpiece à Ub Iwerks (le dessinateur de Mickey), comment Tex Avery a affiné son dessin après être devenu borgne ou encore les origines plus douteuses du personnage de Betty Boop par les frères Fleisher. Bref, on en sort grandi et joyeux de ce génial ciné-concert ludique.

Mais c’est où ?? Au théâtre de l’Observance

Mais c’est QUAND ???? A 10h45

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? Tu tournes trois fois en équilibre sur ton pied gauche et après tu vas ici.

4. Pour reprendre goût aux échanges téléphoniques : Téléphone-moi

Trois cabines téléphoniques. Trois époques. Trois histoires. Chacune questionne notre rapport au temps, aux relations, celles qu’on mène et celles dont on hérite. Dans une mise en scène simple et très ingénieuse, les destins de ces personnages s’entremêlent pour nous livrer une épopée familiale qui ne manquera pas de nous coller une grosse larmichette à l’oeil. Un spectacle absolument magnifique de Jean-Christophe Dollé.

5. Pour le plaisir du travail à la chaîne en fast-food : Jules

C’est l’histoire de Bart. Un jour, il débarque dans un fast-food quelque peu déjanté pour rejoindre l’infernal ballet d’un service à la chaîne. On l’appelle Jules parce que c’est le nom inscrit sur son badge. Tout le monde ici affiche un « smile » crispé pour mieux dissimuler ses angoisses existentielles. Le spectacle est non seulement hilarant, divinement bien orchestré, il parlera à tous ceux qui ont eu la chance (ou le désespoir) de travailler dans la restauration rapide, mais aussi aux autres car on prend vite de la hauteur en sortant des sentiers battus de la préparation des sandwichs.

Cerise sur le gâteau, une ratatouille maison mijote en scène tout au long du spectacle (et joue très bien quoi qu’on pourrait dire qu’elle cabotine par moment, mais bon) et est offerte aux spectateurs à la sortie du spectacle. Or comme vous le savez, on m’achète très facilement avec de la ratatouille.

6. Britannicus - Tragic Circus

Bonne nouvelle, on retrouve dans ce spectacle l’incroyable Juliette de Ribaucourt (déjà appréciée dans un tout autre registre dans le spectacle Jules dont on vous a parlé plus haut). Première bonne raison d’y aller. Ensuite, vous avez envie de découvrir les tragédies grecques mais vous avez la flemme de vous taper des alexandrins ? On a ici le meilleur compromis.

Une troupe de cirque menée au doigt et à la baguette par un Monsieur Loyal complètement tapé tente de réadapter le classique de Racine dans une ambiance de fête foraine où la fiction est entrecoupée par les aléas du décor et les remarques autoritaires du metteur en scène. Ce gloubi-boulga livre ainsi un Britannicus en (presque) bonne et due forme dans un cadre désopilant avec des acteurs d’une grande précision. Rendons aussi hommage pour une fois aux costumes extrêmement bien conçus et un décor bien charpenté qui font de ce spectacle un show musical et visuel réjouissant.

7. Pour une leçon de politique : Coupures

Frédéric est le maire écolo d’une petite bourgade. Quand il annonce avoir cédé à l’implantation des antennes 5G dans sa commune, tout le monde est révolté. Mais comment a-t-il pris sa décision ? Ce rêveur engagé n’a que le défaut d’être seul, David contre Goliath, pour faire bouger les choses. Faire sa part du colibri… Une bien belle idée portée par de nombreux écologistes (entre autres l’inénarrable Pierre Rabhi) et qui se résume à faire les meilleurs choix pour la planète même à son petit niveau. Mais ces choix ont-ils encore raison d’être quand on se fait broyer par la machine capitaliste toujours en quête de progrès ? Dans une scénographie ingénieuse, ce spectacle poignant nous montre qu’il ne faut jamais lâcher le morceau de ses convictions et que nos voix comptent, pour peu qu’on veille bien les faire entendre.

Mais c’est où ?? A la Scala Provence

Mais c’est QUAND ???? A 10h

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? tape deux fois dans tes mains et va sur ce lien.

8. Pour les fans, mais aussi les détracteurs de Dirty Dancing : Quand je serai grande je serai Patrick Swayze

On avait déjà adoré le travail de Chloé Olivères dans les spectacles des filles de Simone, on se réjouit de la retrouver dans ce seul en scène pêchu et fameusement bien ficelé. Elle y raconte son parcours, ses fantasmes, ses désirs et sa construction de femme, féministe en devenir et bientôt apprentie comédienne. En fil conducteur, son analyse du film culte Dirty Dancing, tantôt perçu comme un film rétrograde et cul-cul, et dont elle démontre progressivement la force progressiste.

Mais c’est où ?? Au Théâtre des Béliers (réservations ici) et et prochainement au Théâtre du Rond-Point à Paris (réservations ici)

Mais c’est QUAND ???? A 14h30

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? Non.

9. Pour une bonne dose de sport de haut niveau : Je ne cours pas, je vole !

Julie Linard est asthmatique. Mais son père la pousse à dépasser ce handicap, à surpasser ses peurs, et à viser les étoiles. Ce spectacle interprété par 5 comédiens virtuoses (23 personnages au compteur) raconte l’histoire (fictive) de cette athlète hors pair, soutenue par sa famille pour le meilleur et pour le pire. Les épisodes de compétition sont habilement transposés sur scène par cette troupe aux talents gymniques.

Mais c’est où ?? Au théâtre du Roi René (réservations ici) et aussi prochainement au théâtre du Rond-Point à Paris (réservations ici).

Mais c’est QUAND ???? A 16h15

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? Oui.

10. Pour les enfants de parents divorcés : Les parents de Charlie se séparent

On ne présente plus Martin Darondeau qui a le bon goût d’avoir une flopée de cordes à son arc : créateur de programmes courts comme Mash up, metteur en scène des géniaux Ambroise & Xavier, co-auteur de Broute, acteur dans de multiples spectacles, créateur du très bon mais trop court podcast (déjà terminé) MOTEUR !, on a affaire à un homme complet.

Dans cette création il parle du divorce. Thème au combien éculé sur lequel il apporte toutefois un regard nouveau du point du vue de l’enfant, qui n’est plus du tout un enfant puisqu’il a 27 ans. Charlie a du mal à gérer sa vie perso et la séparation de ses parents n’arrange rien. Au regard de cet événement il va devoir mettre un peu d’ordre dans sa vie et accepter de mûrir un bon coup. C’est drôle, enlevé et on apprécie fortement de voir pour une fois une histoire d’amour (et son délitement, certes) entre deux personnes d’une cinquantaine d’années. Leurs rôles sont forts et admirablement interprétés par Laurence Oltuski et Ricardo Lo Giudice.

Mais c’est où ?? Au théâtre des Béliers

Mais c’est QUAND ???? A 19h15

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? Demande à tes parents d’aller sur ce lien.

11. Pour une pause écolo en chanson : Radio bistan

Hourra. Le Bistan a élu son nouveau président : un écolo pur jus également chanteur. Dans cette fable au goût de farce, on croise des éléments de langage écolo revus et corrigés : le président éco anxieux craint d’être un » khmer vert narcissique » ; les infos en direct relatent les actions du groupe « intoxication rébellion » et l’on ne manque pas de se réjouir de « l’art conditionné » dans les remparts d’Avignon. Amateurs de jeux de mots friendly, ce spectacle musical nous fait passer un agréable moment dans une transhumance écologique drôle et engagée.

Mais c’est où ?? A l’Arrache-coeur

Mais c’est QUAND ???? A 13h20

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? inspire, expire (répète l’action pendant 48h) et clique sur ce lien super voire hypertexte.

12. Pour les gens qui se plaignent quand ils ont juste un rhume : 66 jours

Vous pensez qu’aller voir un spectacle comique sur le cancer est une chose impossible ? C’était compter sans Théo Askolovitch. Dans ce seul en scène plein d’humour il raconte comment il a surmonté l’épreuve de la chimiothérapie. Aussi poignant que drôle, ce témoignage nous apparaît en pleine poire comme une leçon de courage.

Mais c’est où ?? Au théâtre des Béliers

Mais c’est QUAND ???? A 21h10

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? Prends un Doliprane et sors ta carte de crédit pour aller ici.

13. Pour ceux qui ont loupé leurs cours d'histoire-géo : L'Oyssée

Camille Prioul s’attaque à un mastodonte : L’Odyssée d’Homère. Et il le fait tout seul, condensant 27 personnages et toutes les péripéties du héros star de la mythologie en 1h25 de spectacle ébouriffant. C’est intense mais aussi plein d’humour, ouverts aux petits comme aux plus grands qui prendront un plaisir jubilatoire à redécouvrir les aventures rocambolesques d’Ulysse. Une performance hors du commun qu’on ne peut que saluer.

Mais c’est où ?? Au Coin de la Lune.

Mais c’est QUAND ???? A 18h25.

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? tu prends exemple sur Ulysse et tu vas .

Ceux qu'on a déjà aimés et qu'on est ravis de retrouver à l'affiche

14. Pour ceux qui aimer sucer du sang : Dracula, la véritable histoire

Dracula c’est un peu la Kim Kardashian des vampires, on connait tous sa story à travers le roman de Bram Stocker et les moultes adaptations au cinéma. Ici on casse tout et on recommence. Le prétendu descendant de Van Helsing entreprend de nous raconter la véritable histoire du comte aux dents pointues à travers un spectacle grandiose. Manque de pot, tous les comédiens, les danseurs et les cascadeurs se sont barrés parce que le metteur en scène un peu trop ambitieux avait omis de les payer. Le voilà entouré de son assistant fayot et de deux régisseurs pas comédiens pour un sou. La fine équipe va tenter de rejouer ce spectacle monumental avec les moyens du bord : décor qui se pète la gueule, erreurs de texte, entrées ratées. Un joyeux chaos hilarant qui alterne cascades foireuses et scènes pyrotechniques, si, si je vous assure, on est limite sur du Michael Bay (faux). Cette troupe délirante revisite la légende de Dracula avec une énergie folle et un humour mordant. Voire Mort-dents. Voire Mot-r’dans.

Mais c’est où ?? Au théâtre Notre-Dame

Mais c’est QUAND ???? A 14h30

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? Calme-toi d’abord, c’est .

PS : le metteur en scène Nicolas Desnoues propose également cette année une création pour enfants, Nino au pays des rêves (au Théâtre Notre-Dame à 16h30) dans laquelle on retrouvera Julien Guimon.

Quant au comédien Olivier Troyon, pour peu qu’on veuille encore plus de lui, on peut le retrouver dans un tout autre registre dans Secteur 28 (également au Théâtre Notre-dame à 21h15)

15. Pour rigoler en regardant la banquise fondre : Climax

Comme son nom l’indique, Climax ça cause de climat. Et quand on cause de climat on n’a pas forcément envie de se marrer. Eh bien faux ! Cette création devrait vous prouver le contraire. Alors que les quatre comédiens illustrent le lien entre réchauffement climatique et activité humaine à travers des graphiques dont ils incarnent eux-mêmes les abscisses et les ordonnées, s’ensuit une série de sketches aussi drôles que loufoques sur les absurdités auxquels nous confrontent l’urgence climatique et l’inaction des gouvernements. Pour les Pablo Servigne addict, c’est du p’tit lait sauce piquante. Les 4 comédiens/danseurs/auteurs/chanteurs/chorégraphes/régisseurs (tous corps de métiers) sont d’une précision réjouissante et nous embarquent généreusement dans leur spectacle certes informatif, certes flippant, mais aussi très drôle. On sort de là déprimé avec le sourire, et quand on aime vivre des émotions contraires c’est très plaisant.

Mais c’est où ?? Au Théâtre des Lucioles

Mais c’est QUAND ???? A 21h

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? OK reste stable, c’est ici.

16. Pour pouvoir caler des alexandrins à tout va : Phèdre

Je vais vous confier un truc les gars : quand on est en mode festival d’Avignon fuel for life à base de 3, 4, 5 spectacles par jour, c’est pas évident de se jeter corps et âme dans une tragédie classique en pleine phase de digestion. Sauf que là, c’était hyper évident. Voici donc quelques bonnes raisons de voir Phèdre, et ce Phèdre en particulier :

– Racine était loin d’être un schlague de la plume et ça ne fait jamais de mal de se faire une petite dose d’alexandrins qui vous fera l’effet d’une cure détox de la langue française. En plus Phèdre, compte le plus d’alexandrins qu’on peut replacer tous les jours et ça, ça n’a pas de prix. Exemple : « Le jour n’est pas plus pur que le fond de mon coeur » les gadjo walla moua jvous le dis tout de go.

– Pour les excellents acteurs qui nous déclament du douze syllabes sans chichi, et ça c’est beau, c’est fort, c’est beaufort.

– Parce que Phèdre a vraiment une vie pourrie. Rien de tel pour te rassurer sur ta life : toi au moins tu ne te prends pas le zef du siècle avec ton beau-fils que tu veux pécho alors que tu viens d’apprendre que ton mec est déd mais qu’en fait il est pas vraiment déd. Si le hashtag VDM existait dans la mythologie grecque, Phèdre en serait la porte-parole toute désignée.

– Pour l’instrument ultra chelou qui ponctue chaque scène et dont on n’a pas réussi à trouver le nom.

Mais c’est où ?? Théâtre du Roi René.

Mais c’est QUAND ???? Tous les jours à 15h20.

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? On se détend, c’est par .

17. Pour voyager : Les poupées persanes

A l’aube de l’an 2000, deux frangines partent avec leur mère et son l’ami passer le nouvel an aux sports d’hiver, pas plus motivées que ça par ce projet. Parallèlement, on suit l’histoire de 4 universitaires dans les années 70 en Iran avant l’arrivée du régime islamique au pouvoir. Petit à petit, les deux histoires vont s’entremêler pour ne faire plus qu’une. Un récit sur la résistance et la lutte de la jeunesse iranienne, le devoir de transmission et le sacrifice de tout un peuple. Dans une mise en scène typiquement « michalikienne » (rapport à Alexis Michalik, auteur et metteur en scène du Porteur d’histoire, d’Edmond et du Cercles des illusionnistes) où la petite histoire s’imbrique dans la grande.

Mais c’est où ?? Théâtre des Béliers.

Mais c’est QUAND ???? Tous les jours à 15h25.

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? Just chill, c’est over there.

18. Pour redécouvrir Paulo Coelho : L'Alchimiste

Une adaptation du célèbre livre de Paulo Coelho qui se concentre sur l’essentiel : une quête initiatique à travers l’Andalousie et le Maghreb afin d’accomplir sa légende personnelle, le mekhtoub. Trois comédiens d’exception se partagent la dizaine de rôles dans une mise en scène sobre et inventive qui nous fait entrevoir tour à tour des bars de Tanger, des pyramides de Kheops, et même une balade à dos de chameau dans le désert. Bref, un voyage qui nous Coelho à la peau (j’ai eu -2 au bac de jeux de mots, me cherchez pas).

Mais c’est où ?? A l’Espace Saint-Martial

Mais c’est QUAND ???? A 20h25

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? Ohlala mais vous me fatiguez, c’est juste .

19. Pour un one-man-show de type drôle garanti sans faute d'orthographe : Ben, il a beaucoup pleuvu

De toute façon, on vous l’avait dit qu’il fallait de toute urgence aller voir le spectacle de Ben, si vous ne nous avez pas encore écouté c’est le moment de vous rattraper. Dans ce troisième spectacle Ben parle de tout et de rien. « Complètement pourri ce résumé » vous dites-vous certainement ? Oui MAIS, s’il parle de tout et de rien il ne fait très bien.

Mais c’est où ?? Au théâtre des Béliers.

Mais c’est QUAND ???? A 18h30, les 12, 19 et 26 juillet.

Mais comment je fais pour prendre mes places ????? N’oublie pas ce mantra « Une place pour les rêves Mais les rêves à leur place. » et clique sur ce lien.

PS : on adore son teaser, vous allez voir, ça risque de vous en apprendre bien plus sur vous-mêmes que vous ne pouviez l’imaginer.

Pas une mince affaire de mettre en avant si peu de spectacles sur la quantité industrielle et on en a certainement loupé un paquet. Parmi ceux qu’on a aussi bien aimé et découvert dans d’autres temps (autres moeurs) : La Machine de Turing (à la Scala), Fred Blin dans « A-t-on toujours raison ? » (aux Béliers)… Le mieux ça reste encore de partager vos conseils en commentaires bon sang de bois.