En France, comme dans tous les pays, il y a des coins que tout le monde connaît et apprécie et d’autres moins connus, qui n’attirent pas autant de touristes. Des villes, des villages ou des sites sous-estimés, la France en compte beaucoup. Vraiment beaucoup ! Des endroits comme ces dix-là…

1. Bozouls (Aveyron)

Habituellement, quand on parle de tourisme en Aveyron, on prend la direction de Rodez, de Millau ou de villages pittoresques comme Conques. Mais il existe aussi plein d’endroits remarquables qui bizarrement, ne récoltent pas tous les suffrages qu’ils méritent. Des endroits comme Bozouls, non loin de Rodez. Une ville déjà occupée à la Préhistoire, aujourd’hui connue pour son trou, qui, c’est vrai, est très impressionnant. Mais Bozouls, c’est aussi les petites maisons typiques de la région, les tours, la fontaine d’Alrance ou encore le site archéologique du dolmen de la Fontaine-aux-Chiens.

2. Castres (Tarn)

Dans le Tarn les Albigeois ont un peu tendance à tirer la couverture à eux car leur ville a été classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. Ce qui n’est pas le cas de Castres. Raison de plus pour s’y perdre et apprécier les ruelles charmantes, été comme hiver, riches en petits magasins. On y vient aussi pour visiter le Musée Goya et ses jardins et flâner au bord de l’Agout.

3. Les Monts d'Olmes (Ariège)

Vous en avez marre des stations de ski bondées et très chères ? Les Monts d’Olmes sont faits pour vous ! Ici, dans ce petit village aussi fréquentable en hiver qu’en été, la vie s’écoule paisiblement. On prend une boisson chaude en bas des pistes avant de partir en randonnée et le soir venu, on apprécie la tranquillité. Au pied des montagnes qui alors, se dévoilent dans toute leur grandeur. Et en plus, ce n’est pas cher !

4. Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault)

En marge de Montpellier, cette petite ville a beaucoup à offrir à quiconque prend le temps de s’y attarder. La nature, particulièrement généreuse, contribue à la beauté des lieux et offre de belles perspectives de vacances au calme. Et en plus il y a des flamants roses !

5. Saint-Rome-de Tarn (Aveyron)

On refait un crochet dans l’Aveyron avec ce village connu pour ses mégalithes et son passé médiéval. Dans le Parc naturel régional des Grands Causses, Saint-Rome-de-Tarn fait office d’étape incontournable. Pourtant, bien souvent, on lui préfère des endroits plus connus. C’est dommage.

6. Vannes (Morbihan)

Le problème avec la Bretagne, c’est qu’il y a tellement de sites ultra populaires, que parfois, on passe à côté d’endroits tout aussi remarquables, qui ne bénéficient pas de la même célébrité. Des endroits comme Vannes et ses remparts, ses maisons à pans de bois, son musée des Beaux-Arts, son Château-Gaillard, sa place Henri-IV ou encore son Château de l’Hermine. Alors oui bien sûr, Vannes est connue et appréciée mais on avait quand même envie d’en parler.

7. Audresselles (Pas-de-Calais)

Avec ses maisons colorées au bord de la Manche, ce village ressemble à un petit bout de Suède en France. Et bien que l’endroit fasse partie du Grand Site des Deux Caps, on ne peut pas dire qu’on en parle tous les jours non plus.

8. Balazuc (Ardèche)

Un superbe village médiéval accroché à une falaise qui surplombe l’Ardèche. On peut encore y admirer les vestiges des remparts, et se plonger dans le passionnant passé du lieu grâce au château, au sarcophage ou encore en visitant le Muséum de l’Ardèche, dans lequel sont exposés plusieurs fossiles.

9. Tournemire (Cantal)

Un des endroits incontournables du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne. Idéal pour s’offrir une étape paisible dans le cadre d’une exploration de la région et dans un même élan profiter de l’ambiance très moyenâgeuse et de la gastronomie locale.

10. Carmaux (Tarn)

À l’époque où la mine de charbon tournait à plein régime, Carmaux, c’était quelque chose. Puis la mine a fermé et Carmaux a dû se réinventer. Une cité de Rugby, également connue pour avoir remporté le Bouclier de Brennus en 1951, qui n’a pas à offrir de grands monuments ni de de ruelles super pittoresques. Mais le truc avec Carmaux, c’est que c’est super bien placé. Aux portes de l’Aveyron et du Ségala, à 20 minutes du magnifique village de Cordes-sur-Ciel, à deux pas d’une nature généreuse qui se prête aux randonnées, Carmaux mérite un peu plus que la réputation qu’elle se traîne depuis maintenant plusieurs décennies…

Il en manque plein…