Le Mont Saint-Michel et ses ruelles étroites n’ont clairement pas été pensées pour accueillir la ruée des touristes aux beaux jours. Heureusement, il est possible d’éviter la cohue des badauds habituels en choisissant une visite moins classique, avec le plaisir de découvrir les lieux sous un angle de privilégié.

1. Visiter le Mont Saint-Michel de nuit

Il va faire noir ! Enfin pas tout pour tout le monde. En juillet et août, le Mont Saint-Michel s’illumine aux premières heures de la nuit et accueille les visiteurs noctambules pour une expérience étonnante, débarrassée du vacarme habituel. En dehors de cette période, la baie se découvre également de nuit lors de ballades guidées à la découverte d’une faune qui n’attend que l’extinction des feux pour prendre possession des lieux.

2. Observer le Mont Saint-Michel par la mer

Tels les vikings qui jadis prirent d’assaut le Mont-Saint-Michel, il est possible de partir à l’abordage du site depuis la mer. Une sacrée paire de Manche, dont les eaux capricieuses entourent la Merveille, que ce soit en kayak, assis sur une planche de surf et armé d’une pagaie, ou plus simplement à bord d’un voilier que ce soit comme skipper ou en confiant la barre à un vrai loup de mer.

3. Traverser la baie du Mont Saint-Michel à pied

Idéalement à marée basse, la baie du Mont Saint-Michel se prête à des pèlerinages de curieux va-nu-pied, accompagnés d’un guide officiel obligatoire afin de ne pas finir prisonnier d’un sable mouvant trop possessif. Compter 5 bonnes heures de marche en moyenne. De quoi s’en mettre plein les yeux et plein les pattes !

4. Faire la traversée de la baie à cheval

Et ainsi vérifier que la marée dans la baie remonte bien à la vitesse d’un cheval au galop… On espère pour vous que ce sont des conneries !

5. Survoler le Mont Saint-Michel en ULM

Interdit aux drones, le survol du Mont et de son abbaye peut toutefois se faire à bord d’un ULM piloté par un professionnel. De quoi planer à quelques centaines de mètres d’altitude en profitant de la baie et de son Rocher. Comptez au minimum une centaine d’euros pour vous envoyer en l’air.

6. Se balader autour de la baie à vélo

Le GR223 qui relie Carenton au Mont Saint-Michel sur 446 km offre aux randonneurs à vélo des vues imprenables sur le Rocher notamment à partir de la ville de Bouillon. Le plus beau kilomètre de France se situe quant à lui entre Carolles et Saint-Jean-le-Thomas. A condition que la météo ne plombe pas le décor. Car en Normandie, et contrairement à la Bretagne, il ne pleut pas que sur les cons.

7. Découvrir le Mont Saint-Michel lors des grandes marées

C’est ici, dans la baie du Mont Saint-Michel, qu’ont lieu lors des périodes de pleine lune, les plus grandes marées d’Europe. Le niveau de l’eau varie alors en quelques heures de près de 14 mètres ! Tu me vois, tu ne mphhhhh.. L’eau se retirant d’une quinzaine de kilomètres à marée basse. Une spectacle qu’il vaut mieux observer les pieds bien au sec depuis le rivage.

8. Visiter le logis Tiphaine

Le logis Tiphaine est le nom d’une demeure historique construite en 1365 et située dans la partie haute de la rue Principale du Mont Saint-Michel. Le lieu porte le nom de Tiphaine de Raguenel, astrologue et femme de Bertrand Du Guesclin, connu pour avoir notamment protégé le Mont contre les Anglais pendant la Guerre de 100 ans. La déco du logis est un peu datée avec un mobilier qui n’a pas changé depuis le XIVe siècle, tout comme les tapisseries au mur. L’armure de chevalier est elle-aussi d’époque et la ceinture de chasteté n’a pas été utilisée depuis un bail… enfin a priori !

9. Expérimenter la pêche à pied dans la baie

Armé de votre épuisette, de vos bottes en caoutchouc et d’un sot à faire pâlir de jalousie n’importe quel bâtisseur de châteaux de sable, partez à l’assaut de la baie du Mont Saint-Michel et de son immense estran – étendue de sable révélée à marrée basse dans lequel se cache palourdes, coques, huîtres, moules et autres fruits de la mer. Attention quand même à bien vous renseigner avant sur les zones de pêche autorisées et sur les horaires des marées.

10. Visiter virtuellement le Mont Saint-Michel

Que vous soyez agoraphobe, radin, feignasse, trop occupé, vieux ou mal fichu pour vous rendre sur place, le site de l’abbaye du Mont Saint-Michel permet de découvrir les lieux d’après 13 points de vue panoramiques, intérieures comme extérieures, et le tout à 360°. Reste plus qu’à dégoter un paquet de gâteaux de la mère Poulard et on sera pas mal !

J’adore la Bretagne en plus moi.

MDR.