Ce sont des guerriers qui nourrissent un tas de fantasmes depuis de nombreuses années, souvent caricaturés et transformés dans les films hollywoodiens ou la littérature. Mais les samouraïs n’étaient pas de simples guerriers qui défouraillaient leurs sabres à tout va pour buter tout le monde et boire du saké toute la nuit. On va donc casser quelques idées reçues tout de suite afin d’y voir un peu plus clair.

1. Les samouraïs étaient de simples soldats

Eh bien non, samouraï n’était juste un nom pour dire les soldats, c’était pas non plus un rang de l’armée japonaise. Samouraï était une classe sociale à part entière. Si le bushi (le guerrier) est bien un statut militaire, au départ le samouraï était celui qui servait la noblesse. Il s’agissait d’un statut prestigieux et respecté qui à son apogée représentait presque 10% de la population du Japon.

2. Les samouraïs étaient des nobles

Une autre idée reçue voudrait que s’ils n’étaient pas de simples soldats alors ils étaient tous nobles, ce qui est faux. Contrairement à nos chevaliers qui étaient généralement des seigneurs et ne se lavaient pas tous les jours, les samouraïs n’étaient pas forcément nobles. Le mot « samouraï » signifiant « celui qui sert » ça vous donne une indication, et s’il y avait beaucoup de nobles qui étaient samouraï ce n’était pas du tout une norme.

3. Les samouraïs étaient des mercenaires

Encore une fausse information, les samouraïs n’étaient pas des « sabres à louer » au plus offrant, ils servaient en général un maitre et lui obéissaient. Cependant certains pouvaient aussi changer de camp, ce n’étaient pas des esclaves mais des gens libres de faire des choix et ils n’étaient pas tous honorables et sympathiques.

Crédits photo (Domaine Public) : Felice Beato

4. Les samouraïs se battaient tous avec des katanas

L’enseignement de combat des samouraïs était extrêmement varié, et si la plupart avaient un enseignement complet qui leur apprenait à utiliser plusieurs armes, certains se « spécialisaient » avec le sabre, d’autres l’arc ou encore la lance. Il n’étaient donc pas tous des experts du katana et certains utilisaient même des armes à feu (mousquets) dans la période la moins ancienne de l’existence de la classe.

5. Les samouraïs étaient tous des hommes

Faux. Si les femmes n’étaient généralement pas des bushis au service d’un seigneur, elles pouvaient avoir un enseignement tout aussi complet que les jeunes garçons. On leur apprenait le maniement de plusieurs armes (lance, épée, arc) qui faisaient partie de l’arsenal des samouraïs masculins. Lorsque le guerrier quittait sa maison, la femme ou la fille en étaient les gardiennes.

6. Les samouraïs défendaient les opprimés

On a tendance à un peu angéliser les samouraïs mais il n’étaient pas des super héros. On peut parfois les présenter de cette manière mais comme ils représentaient presque 10% de la population pendant l’ère Sengoku du Japon vous imaginez aisément que tout ce monde là n’était pas uniquement composé de gens vertueux et honorables, d’autant qu’ils obéissaient bien souvent à leurs maitres qui n’étaient pas non plus que des gens biens.

Crédits photo (Domaine Public) : Gaspard-Félix Tournachon (1820-1910). Nadar Atelier. Paris 1862.

7. Les samouraïs étaient loyaux jusqu'à la mort

Évidemment il y a des cas héroïques et honorables de samouraïs dévoués qui se faisaient seppuku (un suicide rituel) comme on vous le montrait avec les trucs à savoir sur les samouraï. C’est par exemple le cas des 47 ronins, véritables guerriers ayant vengé la mort de leur maitre et accepté de se suicider pour en payer le prix, mais tous les samouraïs n’étaient pas aussi loyaux. Plusieurs exemples historiques montrent au contraire des rébellions contre leurs maitres, comme la bataille de Sekigahara (1600) où des samouraïs ont changé de camp en plein combat pour renverser la tendance.

8. Les samouraïs n'étaient pas instruits

N’allez pas croire que les samouraïs étaient des illettrés qui ne savaient que tirer leur sabre pour se battre. Leur enseignement passait par l’apprentissage et la lecture de nombreux textes, ce qui en faisait des personnes très cultivées, raisonnées et bien éduquées. C’est par ce mode d’apprentissage qu’ils absorbaient la sagesse plutôt que la culture : il fallait vivre l’enseignement et pas seulement le lire. D’autre part certains pratiquaient des formes d’art variées, comme l’art du haïku, de la calligraphie ou de la peinture.

9. Les samouraïs n'abandonnaient jamais un combat

C’est également faux. Des preuves écrites rapportent plusieurs exemples de combats où les samouraïs battaient en retraite ou fuyaient le combat quand les choses se corsaient. Du coup oubliez les guerriers infatigables qui acceptent leur sort, ils n’étaient clairement pas tous comme ça.

Crédits photo (Domaine Public) : World Imaging

10. Les samouraïs ont inventé la sauce samouraï

Absolument pas. Enfin j’ai pas vérifié mais ça me semblerait vraiment chelou que ce soit eux qui aient inventé ça, d’autant que je les vois pas trop manger des kebabs sur le champ de bataille.