Vous connaissez probablement Martin Scorsese, on ne présente plus ce réalisateur qui d’ailleurs refuse de se présenter lui même. Au lieu de ça, il paie grassement un mec pour entrer dans chaque endroit où il se rend quelques secondes avant lui et dire « Mesdames, Messieurs, voici Martin Scorsese ». Quoi qu’il en soit, Scorsese reste l’un des réalisateurs les plus marquants du cinéma et s’est déjà confié plusieurs fois sur ses films favoris. Vous avez toujours souhaité voir les films préférés de l’un de vos réalisateurs préférés ? Eh bien ce top est fait pour vous, et je vous le dédicace même.

1. 8½ de Federico Fellini

Le film semi autobiographique de ce réalisateur devenu incontournable est l’un des classiques du cher Martin (et d’un paquet de cinéphiles). Marcello Mastroianni, Anouk Aimée et Claudia Cardinale s’y donnent la réplique dans cette histoire où un cinéaste dépressif s’évade dans un monde de souvenirs et de rêves. Sorti en 1963, ce chef-d’oeuvre reste une référence inconditionnelle encore aujourd’hui.

Les conseils de Scorsese pour bien l’apprécier : Avec une bonne bouteille de bourbon et des croque-monsieurs.

2. 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick

Il y aurait tant à dire sur Kubrick et sur ce film qui fait évidemment partie des favoris de Scorsese. Projeté sur les écrans en 1968, celui-ci a révolutionné le monde du cinéma de bien des manières. Kubrick a toujours eu le chic pour s’intéresser à un genre et en redéfinir les contours, celui-ci en est l’un des plus probants.

Les conseils de Scorsese pour bien l’apprécier : Il faut regarder le film en faisant une partie de Twister sous acide. Les positions indélicates et l’effet de la drogue donneront l’impression d’être soi même dans le vaisseau spatial.

3. BlacKkKlansman de Spike Lee

L’un des films préférés de Scorsese les plus récents (2018) est celui-ci, basé sur l’histoire vraie de ce policier noir du Colorado qui a infiltré le Klu Klux Klan. Pas avare en compliments sur le film, Scorsese a d’ailleurs déclaré « Cela transcende le médium, ce qu’il (Lee) a fait là dans les dix dernières minutes. C’est du cinéma et c’est beau. » Je ne saurais que trop vous conseiller de voir également une bonne partie de la filmographie de Lee et spécialement « Do the right thing ».

Les conseils de Scorsese pour bien l’apprécier : Le regarder après « Do the right thing ». (matez le je vous dis).

4. Citizen Kane d'Orson Welles

Vous avez probablement au moins déjà entendu le nom de ce film, considéré par beaucoup comme le meilleur de l’histoire du 7ème art. La raison principale est que ce film a véritablement révolutionné la façon de raconter une histoire sur un écran. « C’est une force de la nature qui est arrivée, une création qui a effacé l’ardoise de tous les types de films qui l’ont précédé. » Avec ces mots, Scorsese évoque également la construction de l’histoire, les flashbacks, les techniques pour filmer, les focales utilisées…

Les conseils de Scorsese pour bien l’apprécier : Le regarder en couleurs, parce que le noir et blanc c’est vraiment de la merde. (Ouais, personne n’a compris, il s’est un peu emporté d’un coup et tapant sur les murs).

5. Le Voyage dans la Lune de Georges Méliès

Scorsese a déjà prouvé son amour pour Méliès à plusieurs reprises, notamment en réalisant « Hugo Cabret » qui parle en partie de ce réalisateur français de génie, inventeur de nombreux trucages et très prolifique qui termine sa vie à vendre des jouets dans la gare Montparnasse. Le Voyage dans la lune (1902) est probablement son film le plus emblématique. On déplore d’ailleurs de nombreuses pertes de ses réalisations, pellicules égarées, illisibles ou tout simplement brûlées.

Les conseils de Scorsese pour bien l’apprécier : Arrêtez de suite ce que vous faites et regardez le maintenant dans le lien ci-dessous, il dure un quart d’heure donc pas d’excuses.

6. M le maudit de Fritz Lang

Évidemment le génie de l’expressionnisme allemand Fritz Lang, « maître des ténèbres » qui inspirera le Film Noir, se retrouve à plusieurs reprises dans le top de Martin. Tout d’abord avec « Métropolis » (1927) mais également avec « M » (1931), premier film parlant de Lang et sorte de plaidoyer tout en nuances de la peine de mort. Peter Lorre y délivre (à mon humble avis) la plus incroyable prestation de sa carrière en tueur en série d’enfants et la scène de son « jugement » vous prendra aux tripes. L’acteur a d’ailleurs souffert de ce rôle, catalogué pendant des années pour avoir endossé un personnage aussi effrayant.

Les conseils de Scorsese pour bien l’apprécier : Le regarder en allemand avec des sous-titres hongrois, les plus fidèles à l’oeuvre originale.

7. Casablanca de Michael Curtiz

Si vous n’avez encore jamais vu de film avec Humphrey Bogart, jetez vous sur celui-ci, vous pourrez également y voir la fabuleuse Ingrid Bergman (et encore Peter Lorre). Devenu un classique, ce film se déroulant dans la ville marocaine dont il porte le nom vaut clairement le détour. Et puis vous découvrirez Bogart et ce sera assurément le début d’une belle amitié.

Les conseils de Scorsese pour bien l’apprécier : En fumant clopes sur clopes et en portant un chapeau et un imper comme Bogart. Sinon ça ne vaut pas le coup.

8. Les innocents de Jack Clayton

Cette adaptation de la nouvelle « Le tour d’écrou » d’Henry James est considérée par Martin comme « l’un des rares films qui rend justice à Henry James. C’est magnifiquement réalisé et joué, filmé à la perfection et très effrayant. » Le film (1961) est resté un classique du genre. Dernièrement la nouvelle a été réadaptée comme scénario de la série « The haunting of Bly Manor », mais on vous conseille plutôt le film.

Les conseils de Scorsese pour bien l’apprécier : Le regarder dans un vieux manoir, seul par une nuit d’orage, avec une lampe de poche qui s’éteint toute seule à intervalles irréguliers.

9. La fureur de vivre de Nicholas Ray

Probablement le rôle le plus emblématique de James Dean dans ce film qui représente la jeunesse de la classe moyenne américaine des années 50. Arrivé sur les écrans en 1956, Scorsese confie à son sujet : « Tous les âges sont bons pour voir ce film, mais en 1956 il nous parlait directement, aux adolescents. C’est comme si un langage secret existait dans le film. C’est quelque chose qui est resté avec moi des années. » Sorti un mois après la mort tragique de James Dean (qui ne sera crédité que dans trois films dans sa courte carrière), celui-ci est devenu le film d’une génération.

Les conseils de Scorsese pour bien l’apprécier : Dans un cinéma drive-in c’est pas mal, avec votre blaser d’étudiant et la vieille Buick de votre paternel dont il faut changer le joint de culasse.

10. Psychose d'Alfred Hitchcock

Je suis forcément obligé de terminer ce top en parlant du Maître. Le génie incontournable Hitchcock, qui en plus possédait un humour ciselé et une auto-dérision légendaire, n’est plus à présenter. Psychose (1960) reste probablement son film le plus célèbre, en partie pour sa mise en scène et également pour la prestation remarquable d’Anthony Perkins dans le rôle de Norman Bates. « La douche… La relation entre la mère et le fils… C’est extrêmement dérangeant sur tant de niveaux. C’est également un excellent travail artistique. » décrit Martin. Bref, regardez le, et regardez beaucoup de films d’Hitchcock, c’est incroyable.

Les conseils de Scorsese pour bien l’apprécier : Dans un motel miteux tenu par un gars louche qui empaille des bestioles.

Bon il aime pas Marvel ça on le sait maintenant, mais il a quand même une sacré culture ! Vous pouvez aller lire les films cultes qui ont fait un flop à leur sortie ou les meilleurs filmographies de réalisateurs, y’a des perles là dedans aussi.

Sources : IndieWire, ScreenRant, Mubi.