Tout le monde connait plus ou moins le syndrome de Gilles de la Tourette sans forcément avoir été en contact avec quelqu’un l’ayant déclaré. Mais dans les détails ce syndrome reste assez mystérieux pour une bonne partie de la population et surtout les gens se trompent sur ses symptômes, c’est pour ça qu’aujourd’hui on a décidé de vous dévoiler certaines des choses à savoir dessus, pour vous coucher moins bête ce soir et comprendre un peu plus en détail ses caractéristiques.

1. Le nom vient du médecin qui l'a diagnostiqué et étudié

C’est en 1885 que le docteur Georges Gilles de la Tourette publie un longue étude sur les tics convulsifs qui est le fruit d’une recherche de longue durée. Ces tics qui seront rassemblés un peu plus tard en un syndrome qui portera son nom sont multiples et leur étude sera poursuivie sur plusieurs années pour les documenter et les traiter.

Crédits photo (Domaine Public) : en:Eugène Pirou

2. Le syndrome se déclare à l'enfance

C’est entre 6 et 8 ans que les premiers signes du syndrome se déclarent chez les enfants. Il touche principalement les garçons et se déclare moins souvent chez les filles (4 garçons pour 1 fille). En France on compte une personne sur deux-mille ayant le syndrome de la Tourette, soit moins d’un pourcent de la population.

3. Il comporte plusieurs tics moteurs et sonores

La plupart du temps les tics moteurs arrivent avant les tics sonores chez l’enfant. Ils se caractérisent par des mouvements compulsifs dus à des contractions musculaires involontaires (myoclonies) et des tics sonores variés. Si aucun tic sonore ne se déclare avant 18 ans on ne considère pas que la personne est atteinte du syndrome de la Tourette.

4. Le syndrome est souvent accompagné d'autres troubles du comportement

Chez certains enfants ayant développé le syndrome de la Tourette on distingue l’arrivée d’autres troubles du comportement divers : hyperactivité, troubles de l’attention divers, crises d’angoisse / de stress / de rage, problèmes de sommeil ou d’apprentissage, dépression… Ces troubles peuvent disparaitre en même temps que ceux qui caractérisent le syndrome de la Tourette.

Crédits photo (Domaine Public) : André Brouillet, died in 1914.

5. Généralement les symptômes disparaissent à l'âge adulte

Dans une partie des cas le syndrome de la Tourette disparait totalement à l’âge adulte, chez les autres les symptômes peuvent diminuer en intensité et s’atténuer en fréquence. Il existe une minorité de cas où ils s’aggravent malheureusement, les personnes doivent alors continuer d’avoir un suivi thérapeutique et / ou de traitement médicamenteux.

6. On n'est pas certain de ce qui provoque le syndrome

Les chercheurs n’ont pas encore découvert avec certitude ce qui provoquerait cette maladie. On pense d’une part que cela pourrait avoir une cause neurologique comme un défaut du neurotransmetteur « substance noire » qui joue un rôle sur l’inhibition du comportement, ce qui peut expliquer certaines actions des gens qui souffrent du syndrome. Une autre explication génétique montre que les gènes concernés pourraient être transmis des parents à l’enfant, ce qui ne veut pas dire qu’il développera lui-même le syndrome ou de la même manière, ni même que le parent a lui-même déclaré la maladie.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : File:BrainCaudatePutamen.svg: User:Leevanjackson

7. La profération d'insulte et de mots vulgaires ne concerne que 20% des cas

C’est le trait le plus connu du syndrome de la Tourette mais il ne concernerait que 20% des cas et serait surtout beaucoup moins caricatural que le montrent les oeuvres de fiction. On appelle ce symptôme coprolalie (du grec « excrément » et « parler ») et il peut concerner des gens qui n’ont pas le syndrome de la Tourette comme certaines personnes extrêmement timides ou agoraphobes. Elle se manifeste comme un façon involontaire et incontrôlable de dire des mots vulgaires ou de faire des gestes grossiers.

8. Le traitement n'enlève pas la maladie mais atténue certains symptomes

Il n’existe malheureusement pas de traitement pouvant faire disparaitre la maladie, notamment car elle ne se déclare pas de la même manière ou à la même intensité selon les personnes. De nombreux médicaments peuvent par contre atténuer des symptômes en fonction du patient comme la clonidine.

Crédits photo (Domaine Public) : Mortong

9. De nombreuses personnalités célèbres ont eu le syndrome de la Tourette

Charles Dickens, Franz Kafka, Billie Eilish, Vincent Lindon, André Malraux ou encore Wolfgang Amadeus Mozart ont (ou avaient) déclaré le syndrome de la Tourette à des degrés différents.

Crédits photo (CC BY 2.0) : crommelincklars

Sources : Institut du cerveau (1, 2), Wikipédia, Journal des Femmes, AQNP.