Il y a certains trucs que les médecins ont le droit de faire et qui sont un peu scandaleux comme avoir des magazines de 2013 dans leur salle d’attente ou porter des chemises super moches. À l’inverse, il y a des trucs que les médecins n’ont pas le droit de faire et c’est toujours mieux de le savoir, histoire de pouvoir balancer le code de santé publique aux médecins qui abusent un peu.

1. Un médecin n'a le droit de refuser de soigner une personne

Les médecins n’ont pas le droit de refuser de soigner quelqu’un qui doit être pris en charge en urgence. Quand on devient médecin, on accepte de soigner tout le monde de manière égale. Cela veut dire qu’ils ne peuvent pas refuser de soigner un dictateur ou un tueur en série.

Le numéro de l’article en question pour paraître cultivé : L’article 7 du Conseil national de l’Ordre des médecins

2. Il ne peut pas baisser ses honoraires

Il y a très très longtemps, avant que la sécu n’existe, les médecins avaient le droit de baisser leurs honoraires pour les familles défavorisées. Aujourd’hui, un médecin ne peut pas faire payer une consultation à un prix inférieur aux barèmes officiels mais il a le droit de ne rien faire payer du tout.

Le numéro de l’article en question pour paraître cultivé : L’article R. 4127-67 du code de la santé publique

3. Il n'a pas le droit de faire de pub pour son cabinet

Comme on n’est pas aux Etats-Unis, il est interdit de faire de la pub pour son cabinet de médecins en France. Un médecin a le droit de communiquer des informations sur son cabinet mais ne fait pas appel à des témoignages et ne se compare pas aux autres médecins. Evidemment, le médecin a interdiction d’induire le public en erreur.

Le numéro de l’article en question pour paraître cultivé : L’article 19-1

4. On ne peut pas obliger un patient à se faire soigner

Si tu es très malade et que tu n’as pas envie de recevoir tel ou tel traitement, absolument personne n’a le droit de t’y obliger. Le consentement du patient doit être recherché dans tous les cas et c’est pareil lors d’un examen : un médecin n’a pas le droit de te faire passer un examen sans ton accord, même si c’est une prise de sang. Le médecin doit toujours respecter le refus de son patient.

Le numéro de l’article en question pour paraître cultivé : L’article 36

5. Les médecins et les pharmaciens n'ont pas le droit de créer des ententes

Il est formellement interdit de créer des ententes entre médecins et/ou pharmaciens pour son profit personnel. Par exemple, un médecin n’a pas le droit de dire à son patient d’aller à telle pharmacie parce que c’est son pote. Autre exemple, le pharmacien n’a pas le droit de demander au médecin de prescrire un médicament plutôt qu’un autre parce que ça l’arrange.

Le numéro de l’article en question pour paraître cultivé : L’article 23

6. Le médecin ne doit jamais prendre de risques injustifiés

Un médecin n’a jamais le droit de « tenter des trucs » qui présentent un risque pour essayer de soigner le patient, on n’est pas dans Dr House ici. Tout risque injustifié est strictement interdit alors non, on ne va pas tester tel ou tel traitement au pif pour voir si ça fonctionne.

Le numéro de l’article en question pour paraître cultivé : L’article 40

7. Le médecin doit protéger les mineurs et contacter les parents

Si un patient mineur est admis à l’hôpital ou dans un cabinet médical, le médecin doit toujours s’efforcer de prévenir ses parents ou tuteurs, c’est son devoir. Aussi, le médecin a le droit de prendre des décisions sans l’accord des parents s’il estime que l’enfant est victime de maltraitance (il doit alors prévenir les services sociaux).

Le numéro de l’article en question pour paraître cultivé : L’article 42

8. Il n'a pas le droit d'être indiscret

Il y a un article du Conseil national de l’Ordre des médecins qui dit précisément que le médecin ne doit pas s’immiscer sans raison professionnelle dans les affaires de famille ni dans la vie privée de ses patients. Pourtant, la plupart de médecins ne se gênent pas pour poser des questions indiscrètes, voire pour culpabiliser les patients. « Bah alors, on est cas contact ? Fallait peut-être faire plus attention non ? »

Le numéro de l’article en question pour paraître cultivé : L’article 51

9. Le médecin doit respecter la dignité du patient jusque dans la mort

Même après la mort, les patients doivent être traités avec dignité. Après une autopsie, un médecin doit toujours s’assurer de la meilleure restauration possible du corps pour ses proches. Il faut aussi respecter sa mémoire : le secret médical ne s’arrête pas après la mort et il est interdit de révéler des informations sur le patient à sa famille ou au public.

Le numéro de l’article en question pour paraître cultivé : L’article 2

10. Un médecin n'a pas le droit de coucher avec ses patients

Avant 2019, un médecin avait le droit de pratiquer le sexe avec ses patients (s’ils étaient consentants bien évidemment). Depuis 2019 et après plusieurs années de combat de la part d’associations féministes, ces relations sont interdites car considérées comme un abus de faiblesse.

Le numéro de l’article en question pour paraître cultivé : L’article 2